X

À La Une

Nasrallah sera une "cible" en cas de guerre, menace Israël

Dans la presse

La prochaine guerre "sera difficile pour Israël, mais pire pour le Liban", a déclaré le porte-parole de l'armée israélienne Ronen Manelis.

OLJ
28/11/2017

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, sera une "cible" en cas de nouveau conflit opposant Israël au parti chiite, a déclaré un porte-parole de l'armée israélienne, cité mardi par plusieurs médias israéliens, dont le quotidien Haaretz.

"Il n'y aura pas de victoire claire lors du prochain conflit. A ce titre, Nasrallah est une cible", a affirmé Ronen Manelis lors d'une conférence à Eilat où des journalistes étaient présents. "Il est clair que s'il mourrait, cela influencerait la campagne militaire", a ajouté M. Manelis. Selon lui, la prochaine guerre sera "différente", notamment au vu des capacités militaires israéliennes. "Elle sera difficile pour Israël, mais elle sera pire pour le Liban", a-t-il ajouté.

Le 20 novembre, le leader du Hezbollah avait appelé les pays membres de la Ligue arabe à ne pas provoquer Israël afin que celui-ci mène une offensive contre le Liban. Le leader chiite répondait à la Ligue qui avait déclaré le Hezbollah "organisation terroriste", à l'issue d'une réunion convoquée par Riyad.

Par ailleurs, le porte-parole a expliqué que l'armée israélienne était engagée dans une guerre psychologique et médiatique contre le Hezbollah. "Nous sommes conscients du changement que constitue la transition entre les médias traditionnels et les réseaux sociaux. Nous sommes également actifs sur ce plan car il s'agit d'un théâtre d'opérations comme un autre", a souligné M. Manelis.

Ces déclarations interviennent quelques jours après celles du lieutenant-colonel Elad Efrati qui avait récemment jugé qu'à la frontière sud du Liban, "le calme relatif est trompeur". "De l'autre côté, le Hezbollah et l'armée libanaise collectent le renseignement non-stop. Ce calme relatif peut voler en éclats à tout moment", avait-il prévenu.

Mercredi dernier, à l'occasion du 74e anniversaire de l'Indépendance du Liban, le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, avait publié un message sur son compte Twitter, appelant les Libanais à ne pas laisser l'Iran (parrain du parti chiite) les priver d'indépendance.

Israël et le Hezbollah se sont livrés en 2006 une guerre qui a fait plus de 1.200 morts côté libanais, en majorité des civils, et 160 côté israélien, quasiment tous des soldats. Selon l'armée israélienne, le Hezbollah dispose actuellement de plus de 100.000 roquettes et missiles dont certains peuvent atteindre pratiquement tout le territoire israélien.

 

Lire aussi
Des hackers iraniens ont attaqué les serveurs des bureaux de Aoun et Hariri, selon Le Figaro

Israël a "des liens secrets avec plusieurs pays arabes"

La déclaration de la Ligue arabe a « beaucoup fait rire » Hassan Nasrallah

Israël vs Hezbollah : qui mettra le feu aux poudres ?

Israël poursuit son forcing pour se rapprocher de l'Arabie saoudite contre l'Iran

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Irene Said

Il suffit de regarder attentivement la photo en tête de cet article...
Que nous montre-t-elle ?
Malgré le turban noir qui indique l'importance religieuse, l'expression et le geste de Monsieur Hassan Nasrallah sont tout sauf pacifiques, et exhalent une violence incompatible avec la mission d'un homme "religieux"...
Mais peut'être que certains y trouvent une raison de fiérté et ont besoin de cela pour se sentir exister...?
Irène Saïd

C.K

Une guerre est peu probable, plus simplement parce que la majorité de nos frères chiites commencent à se réveiller et ne sont plus disposés à suivre aveuglément HN, le semeur de mort, dans sa folie.

Eleni Caridopoulou

Je pense que leHezbolah n'a rien compris Israël est la plus forte Armée et bien équipe la seule chose qui va faire avec son tuteur l'Iran de détruire complètement notre beau Lban il faut dire que leHezbollah n'est pas Libanais

Saliba Nouhad

Il est évident que le pire scénario dans cette confrontation Iran-Israel, via Saoudiens et USA interposés, serait une guerre totale au Liban...
Mais il y’a des pseudo-stratèges qui considèrent qu’elle n’aurait jamais lieu, à cause de l’equilibre de la terreur créé avec les missiles du Hezbollah et leur expertise récente en guérilla urbaine et de diversion qui coûterait trop cher aux Israéliens et leur opinion publique ne l’accepterait pas...
Certes, mais il ne faut pas se tromper: la seule menace réelle actuelle d'Israël à ses frontières Nord, c’est effectivement cette épée de Damoclès du Hezbollah qui les dérangent énormément et ils se préparent activement depuis la leçon de 2006 à cette fois-ci une guerre totale contre le Liban en entier: ils l’ont dit plusieurs fois; ils vont détruire l’infrastructure du pays et nous ramener plus de 50 ans en arrière...
Du bluff, certains diraient, mais il faut parfois suivre leurs médias et réaliser qu’ils sont sérieux et se préparent activement à cette éventualité, construisent des abris solides dans le plus petit bled, exercices d'alertes mensuels, bouclier de missiles anti-missiles le plus avancé au monde....
La guerre psychologique a commencé et leur porte-parole le dit: « elle sera difficile pour Israël, mais pire pour le Liban »
Espérons que la sagesse de HN l’emportera et qu’il ne ferait pas l’erreur de provoquer ce monstre qui dort comme en 2006...

Irene Said

Israël et Hassan Nasrallah:
deux identiques incarnations de rêves impossibles, c'est pour cela qu'ils s'affrontent continuellement.
Et qui paye les pots cassés ?
Le petit peuple !
Et qui bêle et suit aveuglément les chimères du représentant chez nous de cette folie permanente ?
Les moutons au cerveau vide !
Irène Saïd

Bery tus

Une guerre nous attend celle la sera bcp plus destructrice que celle de 2006 .. Allah yestor .. tout ça pour les beaux yeux de l´iran afin de lui donner un lévier de pression à la barbe et sur le dos du Liban

wayzani jamal

Fossoyeurs de notre pays unissez vous! Unissez vous pour défendre votre patrie contre ces criminels de guerre!
Unissez vous pour défendre le sud menacé, le sud meurtri par plus de 30 ans de menaces et d'occupation du voisin usurpateur de terre!
Unissez vous pour vos frères et sœurs du sud Liban!
Unissez vous pour défendre le juste du faux cad posez vous bien la question de savoir: qui s'arme pour faire des génocides et des apatrides et qui le fait juste pour se défendre, préserver sa terre et ne pas se mettre à genou!

ACQUIS À QUI

Lors de l'interview accordée à saad , de jean pierre el kabbash sur cnews le dimanche dernier , il s'est entendu dire de la bouche de saad lui meme, qu'on ne peut pas accuser de connivence avec le hezb resistant, que toute guerre contre le hezb serait improductive en prenant exemple sur la défaite des israéliens en 2006 .

Il a répondu textuellement à ce journaliste connu pour son orientation politique, regardez en 2006 , après 33 jours de guerre , de destructions pour plus de 10 milliards usd, résultats des courses, 11 ans plus tard , le hezb est encore plus puissant et il ne sera pas facile de le battre si l' Iran NPR ne le laisse pas tomber .

J'ajouterai à ces paroles empreintes de lucidité que les russes de Poutine non plus ne derangeraient pas les iraniens de poser des bases en syrie enfin liberee du COMPLOT.

LA partie est beaucoup plus compliquée que ça et les déclarations enflammées de ce genre de criminel de guerre ne servent qu'à stabiliser le front intérieur du pays usurpateur . La panique a changé de camp .

Yves Prevost

Difficile pour Israël, oui, à cause de l'accroissement de la puissance de feu du Hezbollah. Cela signifie qu'Israël devra frapper beaucoup plus fort pour compenser cette "difficulté ".
Cette fois, sans parler des destructions matérielles, le ratio des victimes Israël /Liban ne sera plus de 1/10, mais 1/100.
On ose espérer que H.N. ne commettra pas le crime de déclencher cette guerre comme il l'a fait en 2006.

Zorkot Mohamed

Combien de fois Israël a affirmé en 2006 avoir tué ou blessé le sayed? 5 fois au moins. Mais niet. Le sayed les hantera pour toujours jusqu’à leur fin qui si Dieu le veut est pour bientôt.

ACQUIS À QUI

Le mot "difficile" pour israel est pire que " le pire" pour le Liban .

JE suis content de savoir que jusqu'à ce que ce criminel de guerre se mette à le dire , HASSAN NASRALLAH , COMBATTANT DE LA RÉSISTANCE QUI A BOTTE LE DERRIÈRE AUX PRÉDATEURS EN 2000 ET EN 2006 , N'ÉTAIT PAS DANS LE VISEUR DE CES MÊME PRÉDATEURS. LOL.....

IL FAUT UN DÉBUT À TOUT .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

AVONS-NOUS BESOIN D,UNE AUTRE GUERRE BEAUCOUP PLUS CATASTROPHIQUE QUE LA PRECEDENTE ? POUR CRIER VICTOIRE DIVINE BIDON ET - SI JE SAVAIS- ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué