X

Moyen Orient et Monde

Quand MBS traite Khamenei de « nouveau Hitler »

Diplomatie
25/11/2017

Mohammad ben Salmane ne mâche pas ses mots. Le prince héritier de 32 ans, en pleine ascension fulgurante vers le pouvoir – et le trône d'Arabie saoudite –, a qualifié dans un entretien au New York Times l'ayatollah Ali Khamenei de... « nouveau Hitler ». « Nous ne voulons pas que le nouveau Hitler en Iran reproduise au Moyen-Orient ce qui est arrivé en Europe (sous le IIIe Reich) », indique Mohammad ben Salmane. « Nous avons appris (de ce qu'il s'est passé) en Europe (à l'époque de Hitler) que l'apaisement ne fonctionne pas », laissant entendre que seul un affrontement entre les deux puissances du Golfe pouvait permettre de régler la situation.

Téhéran n'a pas tardé à lui retourner le compliment. « Le comportement et les remarques immatures, imprévisibles et insensées du prince héritier saoudien ont pour conséquence que personne dans le monde n'accorde le moindre crédit à des remarques de ce genre lorsqu'elles sont de son fait », a réagi le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Ghassemi, dans un communiqué. « Les erreurs dues à l'aventurisme du prince héritier saoudien – la dernière en date étant celle du scandale de l'ingérence (saoudienne) dans les affaires intérieures du Liban – ont été à l'origine de grands problèmes pour les alliés traditionnels de l'Arabie saoudite », a estimé M. Ghassemi, avant de lui demander de « tirer les leçons du destin inévitable des dirigeants despotiques connus dans la région ».

 

(Lire aussi : La situation des chiites dans le monde arabe)

 

Cette escalade verbale est la dernière en date d'une longue série, à un moment où les tensions entre le royaume wahhabite et la République islamique sont particulièrement élevées.

Le fait que le prince héritier ait tenu ces propos au cours de son premier entretien, depuis le début des purges contre la corruption dans le royaume début novembre, accordé à un grand média, le New York Times, n'est pas anodin. Il fait dans la surenchère et ne montre aucun signe d'essoufflement. Le recours aux grands médias – il a autorisé cette semaine une équipe de la BBC à filmer, de manière très encadrée, au sein du Ritz Carlton de Riyad, où se trouvent les dignitaires arrêtés pour corruption – lui permet de tenter de justifier en quelque sorte la légitimité des purges et des réformes socio-économiques récemment entamées.

 

(Lire aussi : Comment le conflit sunnito-chiite est devenu l’épicentre géopolitique du Moyen-Orient)

 

Ces mesures controversées constituent l'essentiel de l'article de Thomas Friedman dans le NYT, mais le désastre humanitaire au Yémen qui affecte des millions de personnes, la guerre froide avec l'Iran n'ont droit qu'à quelques phrases. Pour MBS, la guerre au Yémen est un succès – le gouvernement yéménite soutenu par Riyad contrôlerait d'après lui 85 % du pays – et le guide suprême iranien est un nouveau Führer.

Difficile d'imaginer dans ce contexte un réchauffement rapide des relations bilatérales entre les deux poids lourds de la région. Au contraire, MBS affirme, dans cet entretien, faire front uni avec ses alliés arabes et le président américain Donald Trump – « la bonne personne au bon moment » – pour contrer l'influence iranienne au Moyen-Orient. Reste, pour le jeune prince, à s'assurer de la solidité de ces liens avant d'aller plus loin encore.

 

Lire aussi
Mohammad ben Salmane, le dauphin trop pressé

Mohammad ben Salmane, ou l'hubris du pouvoir

MBS cherche-t-il à mater l'establishment wahhabite ?

En Arabie saoudite, la révolution vient d'en haut

 

Pour mémoire
MBS prêt à la guerre totale contre l’Iran

Lire aussi

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.