X

Campus

L’écologie et le travail communautaire, des priorités pour les jeunes entrepreneurs

CONCOURS

Les lauréats de la 11e édition de la Compétition des jeunes entrepreneurs représenteront le Liban à la compétition régionale organisée par Injaz al-Arab au mois de novembre en Égypte.

28/10/2017

Haytham Dbouk, de la faculté de génie et d'architecture de l'AUB, et une équipe d'écoliers du Collège Saint-
Joseph sont les lauréats de la 11e édition de la Compétition des jeunes entrepreneurs organisée par l'association Injaz Liban. La remise des prix a eu lieu fin septembre à l'Université américaine de Beyrouth (AUB) sous le patronage de la Banque du Liban. Des équipes provenant de trois universités et de sept écoles ont participé à ce concours dont le but est « d'initier les jeunes à l'entrepreneuriat, avec des projets ayant un impact positif sur la société », comme l'indique Nicole Kazan, responsable de communication et de marketing à Injaz Liban. « Injaz Liban, qui relève de l'association régionale Injaz al-Arab et de l'organisation globale Junior Achievement Worldwide, soutient la croissance économique et le développement auprès des jeunes en les formant aux compétences nécessaires pour devenir de bons entrepreneurs et des employés qualifiés sur le marché du travail », explique-t-elle.
La Compétition des jeunes entrepreneurs est le point culminant d'un programme intitulé Company Program, étalé sur une période d'environ 5 mois. Mme Kazan note que « durant cette période, chaque équipe participante est encadrée par un volontaire/mentor professionnel et par des représentants de Injaz Liban qui la suivront de près afin de la former sur trois axes : l'entrepreneuriat, la préparation au monde du travail et l'éducation financière. Chaque équipe choisit librement une idée et la développe grâce à la méthodologie proposée par le programme Injaz. Elle lance ensuite son entreprise en préparant un business plan et en s'organisant », ajoute-t-elle. Injaz Liban crée ainsi un lien entre l'univers éducatif et le monde du travail en engageant des volontaires dotés d'une expérience professionnelle pour administrer, dans le cadre de ce concours, ses programmes éducatifs auprès des écoliers et des universitaires.

Énergies renouvelables
Le lauréat de la catégorie université, l'étudiant en génie électrique et informatique à l'AUB Haytham Dbouk, a créé une start-up qu'il a intitulée Innovating Green Technology (IGT). « Ma start-up vise à résoudre des problèmes endémiques aux énergies vertes afin de les rendre plus efficaces », précise le jeune homme de 23 ans. Et d'ajouter : « PRO-Shield, le premier produit issu de cette start-up, présente une solution innovante au réchauffement des chauffe-eau solaires. Lors de nos tests continus pendant 16 mois à l'AUB, PRO-Shield a prouvé sa capacité à augmenter la durée de vie du chauffe-eau solaire de 30 % et son efficacité de 40 %. »
Ce projet a été développé dans le cadre du travail final que l'étudiant en master a présenté à la fin de son premier cycle d'études, il y a deux ans, et qu'il perfectionne depuis. Le jeune entrepreneur assure que le Company program et le concours Injaz ont enrichi ses compétences et lui ont permis de faire la distinction entre sa perception en tant qu'ingénieur et les détails rencontrés dans le parcours de l'entrepreneur. « Ils m'ont également permis de transformer un produit innovant en une entreprise prospère et d'établir une feuille de route pour PRO-Shield pour les années à venir », précise-t-il.
« L'application numérique développée par Ayadi, une équipe provenant du Collège Saint-Joseph qui a remporté la catégorie école, facilite le volontariat et le service communautaire en connectant les bénévoles aux ONG et aux municipalités », explique également Mme Kazan.
Les deux équipes gagnantes vont représenter le Liban dans la compétition régionale organisée par Injaz al-Arab au mois de novembre en Égypte. « Participer à la compétition régionale sera une excellente opportunité pour introduire ce produit à son marché principal, qui est le monde arabe », confie Haytham Dbouk, qui espère que son projet transformera le Liban en un pays industriel qui révolutionnera le domaine des énergies renouvelables.

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des législatives internes et des enjeux externes

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Douze à l’heure

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.