X

À La Une

La projection de "L'Insulte" annulée à Ramallah pour des "raisons de sécurité"

Cinema

Des militants palestiniens avaient appelé à boycotter après une campagne sur les réseaux sociaux.

OLJ/AFP
22/10/2017

La ville de Ramallah en Cisjordanie occupée a annulé dimanche la projection du film libanais "L'insulte", après des appels au boycott de militants palestiniens qui accusent son réalisateur franco-libanais de "normalisation" avec Israël.

Le film de Ziad Doueiri, qui traite de la guerre civile libanaise, devait être projeté lundi dans un cinéma municipal dans le cadre d'un festival de cinéma. Des militants avaient prévu de tenir une manifestation avant la projection, qu'ils avaient appelé à boycotter après une campagne sur les réseaux sociaux.

Le directeur général de la municipalité de Ramallah, Ahmed Abou Laban, a indiqué à l'AFP que la projection avait été annulée "à cause de notre responsabilité à maintenir la paix", citant des "préoccupations pour la sécurité". Selon lui, cette décision ne signifie pas que la municipalité a cédé aux pressions des militants favorables au boycott de "L'insulte". 

(Pour mémoire : Ziad Doueiri à « L'OLJ » : Le Liban vous donne beaucoup de déceptions, mais en même temps beaucoup d'espoir)

Ces derniers accusent notamment son réalisateur, Ziad Doueiri, de "défendre une normalisation" avec Israël depuis qu'il a en partie tourné son précédent film, "L'attentat", sorti en 2012, dans l'Etat hébreu. A cause du fait qu'il avait tourné en Israël, M. Doueiri avait été entendu en septembre par un tribunal militaire au Liban, où il venait assister à la première de "L'insulte". Les autorités lui reprochaient un déplacement en Israël contrevenant à la législation du pays, toujours techniquement en état de guerre avec son voisin israélien.

Le mouvement BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions), qui appelle à mettre la pression sur l'Etat hébreu pour qu'il respecte les droits des Palestiniens, avait également demandé le boycott de la projection de "L'insulte" à Ramallah.

Prix du meilleur film à la Mostra de Venise, ce long-métrage est en lice pour une nomination dans la catégorie Oscar du meilleur film en langue étrangère en vue de la prochaine cérémonie de ces prix prestigieux à Los Angeles.

 

Lire aussi

Le Hezbollah chahute un débat autour de Ziad Doueiri à l'USJ

Pour mémoire

Adel Karam : « Voir le Adel de "Ma Fi Metlo" signer un autographe à Venise à une Italienne émue... »

Qu'y a-t-il au-delà d'une simple insulte proférée au Liban

L'insulte réparatrice de Ziad Doueiri

Avant-première de L'Insulte, de Ziad Doueiri : Quand la culture obtient gain de cause

Lire aussi à la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

gaby sioufi

ces memes pauvres naifs intoxiques sont la preuve vivante de l'incapacite des arabes a beaucoup de niveaux

Saleh Issal

Ces mêmes écervelés ne boycottent pas la Jordanie ou l’Egypte qui ont pourtant signé la paix avec Israël. Ce sont de stupides arguments repris par des crétins qui obéissent aux illuminés prêchant à partir du Liban où de Téhéran

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.