Rechercher
Rechercher

À La Une - Proche-Orient

Pour Lieberman, l'armée libanaise "est devenue une partie intégrante du Hezbollah"

"Lors de la prochaine guerre au nord du pays, le Liban ne constituera pas le seul front. Il n'y a désormais plus qu'un seul front nord composé du Liban, de la Syrie, du Hezbollah, du régime de Bachar el-Assad et de tous ceux qui aident son régime", prévient le ministre israélien de la Défense.

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman. Photo d'archives AFP/Gali Tibbon

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a prévenu mardi que dans le cas d'une nouvelle guerre à la frontière nord d'Israël, son pays ferait face à "un seul front" englobant le Liban et la Syrie. Le ministre a également estimé que l'armée libanaise avait perdu son indépendance vis-à-vis du Hezbollah.

"Lors de la prochaine guerre au nord du pays, le Liban ne constituera pas le seul front. Il n'y a désormais plus qu'un seul front nord composé du Liban, de la Syrie, du Hezbollah, du régime de Bachar el-Assad et de tous ceux qui aident son régime", a affirmé le ministre cité dans un communiqué.

Lors de la dernière guerre au Liban en 2006, Israël avait lancé une offensive contre le Hezbollah, allié de l'Iran, ennemi numéro un d'Israël. Depuis le déclenchement de la guerre civile en 2011 en Syrie, dont le Hezbollah est partie prenante au côté du régime de Bachar el-Assad, Israël a effectué une centaine de raids aériens en Syrie contre des convois transportant des armes destinées au Hezbollah, a révélé en août le général Amir Eshel, ancien chef de l'aviation.

M. Lieberman a par ailleurs estimé que l'armée libanaise a perdu "son indépendance et est devenue une partie intégrante du Hezbollah, qui lui donne ses ordres". Les dirigeants israéliens ont à de nombreuses reprises menacé de s'en prendre, dans le cas d'une guerre, non seulement au Hezbollah mais aussi à l'armée libanaise. Israël menace aussi de s'en prendre aux infrastructures civiles au Liban, comme cela a d'ailleurs été le cas par le passé. Selon l'armée israélienne, le Hezbollah dispose de plus de 100.000 roquettes et missiles dont certains peuvent atteindre pratiquement tout le territoire israélien.

Le ministre de la Défense a également évoqué le scénario d'un affrontement simultané dans le nord et au sud, avec le mouvement palestinien Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza. Le Hamas est également soutenu par l'Iran. "La bataille se déroulera sur les fronts nord et sud. Il n'y a plus de guerre sur un seul front, c'est notre hypothèse de base et c'est ce à quoi notre armée se prépare", a dit M. Lieberman.

Israël a mené trois guerres contre le Hamas depuis 2008.

Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, Israël suit avec la plus grande attention l'évolution de la situation chez son voisin. Israël et la Syrie sont techniquement toujours en état de guerre.

 

Pour mémoire

Nasrallah : « L'Arabie saoudite représente, avec Israël, un véritable danger pour la région »

Lieberman : Assad est "sorti vainqueur" de la guerre en Syrie

Israël accuse le Hezbollah de multiplier les postes d'observation à la frontière

Netanyahu à Guterres : "Le problème le plus urgent" auquel Israël fait face, c'est le Hezbollah

Nasrallah : Si Israël déclare une guerre, des dizaines de milliers de combattants interviendront

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a prévenu mardi que dans le cas d'une nouvelle guerre à la frontière nord d'Israël, son pays ferait face à "un seul front" englobant le Liban et la Syrie. Le ministre a également estimé que l'armée libanaise avait perdu son indépendance vis-à-vis du Hezbollah.
"Lors de la prochaine guerre au nord du pays, le Liban ne constituera...
commentaires (4)

Le Liban bouclier humain dans un conflit par proxy entre l'Iran et Israël Otage? Les USA soutiens inconditionnel d'Israel...mais qu'elle serait l'attitude de la Russie? Avec de telles inconnues, personne ne devrait aller au delà des "invectives" Il y a des Grands...et de Plus Grands...que des gestes inconsidérés obligeraient à "Parler plus fort" "Petites gens du Proche et Moyen Orient" évitez les "faux pas" irresposables

Chammas frederico

20 h 02, le 10 octobre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Le Liban bouclier humain dans un conflit par proxy entre l'Iran et Israël Otage? Les USA soutiens inconditionnel d'Israel...mais qu'elle serait l'attitude de la Russie? Avec de telles inconnues, personne ne devrait aller au delà des "invectives" Il y a des Grands...et de Plus Grands...que des gestes inconsidérés obligeraient à "Parler plus fort" "Petites gens du Proche et Moyen Orient" évitez les "faux pas" irresposables

    Chammas frederico

    20 h 02, le 10 octobre 2017

  • Ce genre de declaration n'aide pas trop la stabilite du Liban et le renforcement de l'armée libanaise. Les libanais doivent tout mettre en oeuvre pour empêcher les provications venants de l'extérieur. L'armée libanaise est la fierté des libanais et le socle de leur union.

    Sarkis Serge Tateossian

    18 h 25, le 10 octobre 2017

  • DES FANFARONNADES PIRES QUE CELLES DE NOTRE FANFARON !

    LA LIBRE EXPRESSION

    16 h 52, le 10 octobre 2017

  • C'est simple, si Israél est la première à agresser le Liban, l'armée libanaise étant la seule armée autorisée à défendre la patrie, agira automatiquement selon son devoir pour bouter l'ennemi hors du territoire national. Mais, si d'autres pays ou organisations étrangères veut en découdre avec Israél, il y a à leur disposition d'autres frontières d'où ils peuvent faire tout ce que bon leur semble. Nous n'avons aucune raison de nous mêler des problèmes des autres et réciproquement. Pour mémoire, le Golan syrien mesure 1710 km2, 1200 sont occupés par Israél et 510 restent sous souveraineté syrienne. Allez-y les matamores.

    Un Libanais

    16 h 51, le 10 octobre 2017

Retour en haut