X

Liban

À Jabal Moussa, l’incendie reprend chaque matin

Incendies
OLJ
30/08/2017

Le terrible incendie qui s'est déclaré vendredi dernier dans des bois de la réserve de biosphère (Unesco) de Jabal Moussa (entre le Kesrouan et Jbeil) n'était toujours pas éteint hier. Entre les villages de Chouane et de Aabré, l'on comptait toujours quatre foyers de feu actifs, a indiqué l'Association de protection de Jabal Moussa (APJM) à L'OLJ. Ce sont les vents forts du matin qui ravivent l'incendie chaque jour, après que celui-ci a presque été éteint la veille.
Hier, toujours selon l'APJM, la municipalité de Chouane travaillait à installer des points d'eau pour faciliter le travail de la Défense civile, aidée des hélicoptères de l'armée. L'association a lancé un appel à volontaires via les réseaux sociaux. Elle restait cependant incapable de déterminer la superficie touchée tant que le feu ne serait pas éteint.
Suivant de près le développement des opérations à Jabal Moussa, le ministre de l'Environnement, Tarek el-Khatib, a rendu hommage à tous ceux engagés dans la lutte contre l'incendie et appelé à faire tout ce qui est possible pour mettre un terme au sinistre qui menace une terre d'une biodiversité remarquable.
Des incendies se sont également déclarés un peu partout ailleurs à travers le pays, dans ce qui s'annonce comme une saison redoutable. Dans les alentours de Aandqet et de Jabal Akroum (Akkar), des feux ont été maîtrisés par la Défense civile et l'armée. Dix dounoms (10 000 mètres carrés) d'arbres forestiers et d'herbes sèches ont néanmoins été brûlés. Un terrain d'herbes sèches a également pris feu à Tabarja, Kesrouan, mais le sinistre a vite été maîtrisé par les pompiers. L'incendie qui s'est déclaré entre les villages d'Ardé et de Beit Aoucar (Zghorta), était autrement plus dangereux : les flammes, visibles de loin, dégageaient une fumée épaisse, et se sont rapidement étendues à des oliveraies voisines, dévastant des propriétés agricoles privées. Le moukhtar de Beit Aoucar, Antonios Aoucar, a appelé les autorités à agir afin d'éviter la destruction de l'intégralité des oliviers de la localité.

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.