Dans la presse

En cas de guerre avec le Liban, le pays sera renvoyé au Moyen-âge, menace un ministre israélien

Pour le ministre israélien de l’Éducation, les récents propos de Michel Aoun sur les armes du Hezbollah ne permettent plus de dissocier le parti chiite de l’État libanais.

Naftali Bennett, ministre de l'Education et chef du Foyer juif, le 9 octobre 2016 à Jérusalem. Photo AFP

Israël ne doit plus dissocier le Hezbollah de l’État libanais, après les propos récents du président libanais Michel Aoun sur les armes du parti chiite, a déclaré le ministre israélien de l’Éducation, Naftali Bennett, dans un article publié vendredi par le quotidien israélien Haaretz.

Au moment de l'offensive israélienne contre le Liban en 2006, "le Liban s'était lui-même présenté comme un pays qui veut du calme, qui n'a pas d'influence sur le Hezbollah", explique M. Bennett dans un article signé Amos Harel. "Aujourd'hui, le Hezbollah est incorporé au sein du Liban souverain. Il fait partie du gouvernement et, selon le président, des forces de sécurité du pays. L'organisation a perdu sa capacité à se présenter comme un groupe voyou", poursuit-il.

Dans le cadre de son déplacement en Égypte en février dernier, M. Aoun avait déclaré sur la chaîne de télévision égyptienne CBC que "du moment qu'Israël occupe toujours le territoire libanais et continue à avoir des vues sur ses ressources naturelles, et tant que l'armée ne détient pas la force nécessaire pour faire face à Israël, nous sentons que les armes du Hezbollah sont nécessaires".

Pour le chef du parti nationaliste religieux Foyer Juif, cette vision devrait être la base de la politique d'Israël envers le Liban. "Les institutions libanaises, ses infrastructures, son aéroport, ses centrales électriques, ses carrefours routiers, les bases de l'armée libanaise doivent tous être considérés comme des cibles légitimes si une guerre venait à éclater. C'est ce que nous devrions leur dire à eux et au monde", déclare Naftali Bennett, ajoutant que "si le Hezbollah tire des missiles sur le territoire israélien, cela reviendrait à renvoyer le Liban au Moyen-Âge".

Pour autant, M. Bennett explique que ces déclarations ne tracent pas la stratégie d'une future guerre, mais le moyen de l'éviter. "Si nous disons cela et livrons ce message de manière agressive, nous pourrions prévenir la prochaine guerre. Après tout, nous n'avons aucune intention d'attaquer le Liban", dit-il.

 

 

Lire aussi

Le Liban en perte de légitimité régionale et internationale

Feltman à « L’OLJ » : Les résolutions de l’ONU doivent être respectées

Baisse de la tension entre Israéliens et Libanais : chercher les Russes ?

Nasrallah promet des « surprises » à Israël en cas de nouvelle guerre

Les propos de Aoun et Nasrallah alimentent les réactions politiques

Farès Souhaid : Entre Baabda et le Hezbollah, un mimétisme complet


Israël ne doit plus dissocier le Hezbollah de l’État libanais, après les propos récents du président libanais Michel Aoun sur les armes du parti chiite, a déclaré le ministre israélien de l’Éducation, Naftali Bennett, dans un article publié vendredi par le quotidien israélien Haaretz.


Au moment de l'offensive israélienne contre le...

commentaires (14)

comme si l'etat sioniste avait besoin d'alibis pour continuer son oeuvre de sape de notre pays, qu'il a debutee en 1975 et n'en finit pas d'en finir. Ce minstre de l'education, manque de culture.

TYAN Georges

10 h 29, le 13 mars 2017

Tous les commentaires

Commentaires (14)

  • comme si l'etat sioniste avait besoin d'alibis pour continuer son oeuvre de sape de notre pays, qu'il a debutee en 1975 et n'en finit pas d'en finir. Ce minstre de l'education, manque de culture.

    TYAN Georges

    10 h 29, le 13 mars 2017

  • ces propos comme ceux qui les tiennent au Liban effectivement sont du niveau du moyen âge. Quand est ce que ils comprendront que toutes les guerres n'ont servi à rien, sinon que de tuer des innocents souvenez vous des deux guerres mondiales en Europe et aujourd'hui les pays sont amis.Tant de morts pour en arriver là ! pauvres gens que l'on a duper

    yves kerlidou

    10 h 19, le 12 mars 2017

  • Des mots, toujours des mots de l'information ou plutôt de la désinformation Quant à Michel Aoun, il ferait mieux de mettre en oeuvre les solutions des problèmes quotidien des libanais que de béatifier les armes du Hezbollah Hélas, il ne peut pas faire autrement ! C'est grâce à cette organisation illégale qu'il est élu Président. Sa marge de manoeuvre est très étroite.

    FAKHOURI

    19 h 27, le 11 mars 2017

  • Ce ministre israélien de l'éducation, qui a plutôt l'air d'un criminel, ne peut même pas rêver de comparer l'éducation en Israël avec notre système éducatif. Il en est jaloux et souhaiterait que soient détruites nos écoles et nos universités. L’éducation au Liban exporte des grands cerveaux dans tous les domaines i.e. Finance, technologies, politique et les fait rayonner briller à travers le monde entier : depuis les USA et au Canada, et l’Amérique Latine jusqu’en Europe et en Australie, sans compter les pays Arabes…Nul doute que cela tire le tapis de sous les pieds des israéliens et de leurs lobbys et systèmes d’influences à travers le monde. Les israéliens et leur éducation sont empêtrés d’injustice et de faux. On ne peut pas réussir sans l’éducation quand on méprise la vérité !

    Bibette

    17 h 31, le 11 mars 2017

  • Que Dieu nous preserve...On ne compremds plus rien...la prudence est de rigueur Mrs dans nos discours ....

    Soeur Yvette

    16 h 19, le 11 mars 2017

  • "Le Liban sera renvoyé au Moyen-âge." ! Mais il l'est déjà, depuis belle lurette... Allez, disons depuis 75 du siècle passé ; dépassé !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    12 h 14, le 11 mars 2017

  • LA DECLARATION DU PRESIDENT AOUN SUR SON RESPECT DU DISCOURS D,INVESTITURE EST UNE REPONSE CLAIRE A CE DETRAQUE ISRAELIEN...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 31, le 11 mars 2017

  • Que de haine dans son regard...

    NAUFAL SORAYA

    08 h 04, le 11 mars 2017

  • Unvrai fou arrogant .

    Antoine Sabbagha

    00 h 00, le 11 mars 2017

  • LE VOILÀ LE PRÉTEXTE PARFAIT QUE AOUN A OFFERT À ISRAEL POUR POUVOIR DÉTRUIRE LE LIBAN MORALEMENT.

    Gebran Eid

    22 h 35, le 10 mars 2017

  • Quelle arrogance! Il veut renvoyer le Liban au moyen-âge et son État n'a même pas réussi à tenir tête au Hezbollah, une simple milice, en 2006.

    Marionet

    21 h 46, le 10 mars 2017

  • Je ne vois pas le rapport avec l'Education...

    Gros Gnon

    21 h 20, le 10 mars 2017

  • La prétention proclamée n'appartient qu' a ceux qui n'ont pas l'âge de raison...!

    M.V.

    21 h 18, le 10 mars 2017

  • VOILA OU LES DECLARATIONS NON PESEES NOUS ONT MENE ! FAUT DECLARER A HAUTE VOIX LE RESPECT DE LA 1701 ET SON APPLICATION INTEGRALE... QUAND AUX ISRAELIENS ILS FERAIENT BIEN DE S,EN PRENDRE AU RESPONSABLE QUI N,EST AUTRE QUE L,IRAN...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    21 h 14, le 10 mars 2017