X

Campus

L’UL honore ses étudiants lauréats du Mot d’or 2017

ÉVÉNEMENT

La faculté des sciences économiques et de gestion (FG), section 2 de l'Université libanaise (UL), a organisé, le 8 mai, une cérémonie en l'honneur des deux lauréats de la 3e édition des Mots d'or de la francophonie.

20/05/2017

La remise de deux trophées de reconnaissance, respectivement à Christine Gemayel, étudiante en 2e année de gestion à la FG, lauréate du prix des Mots d'or pour la catégorie étudiants, et à Élias Nader, ancien de la FG, lauréat de la catégorie jeunes professionnels, a eu lieu dans une ambiance festive lundi 8 mai. La cérémonie, parrainée par le Pr Khalil Féghali, doyen de la FG de l'UL, a été animée par les jeunes musiciens talentueux de la faculté des sciences, section 2, de l'UL, qui avaient séduit le public lors de la finale des Mots d'or 2017 organisée par l'association Actions pour promouvoir le français des affaires (APFA) avec le soutien du Bureau Moyen-Orient de l'AUF, au mois de mars, à l'Institut français du Liban.
Les professeurs, le personnel et les étudiants de la faculté étaient présents lors de cette célébration « dont le but est de montrer aux étudiants que le corps professoral est fier d'eux et qu'il n'est pas là pour mettre en relief uniquement leurs fautes et leurs échecs, mais aussi leurs succès », précise le Dr Gilbert Sleiman, chef du département tronc commun à la FG et organisateur de cet événement. Soulignant l'importance de la participation de l'UL aux manifestations de la francophonie et du perfectionnement de la langue française, le Pr Féghali ajoute : « Nous avons voulu à travers cet événement montrer l'exemple à nos étudiants et les encourager à participer à ce concours à l'avenir. » La participation de ses étudiants aux Mots d'or est primordiale pour la FG, qui promeut ce concours, chaque année, auprès d'eux. « Nous organisons, aussi, des sessions de formation afin d'optimiser l'implication de nos élèves dans cette activité extra-universitaire », note encore le Dr Sleiman. Viviane Kassab, correspondante de l'UL aux Mots d'or et coach de la lauréate, indique, quant à elle, que « la participation des étudiants à ce genre de concours contribue à consolider leurs compétences linguistiques et relationnelles ».

De la part des lauréats
Christine et Élias, ravis et fiers de l'initiative de leur faculté, ont présenté leurs projets devant les invités. « Je ne m'attendais pas à un tel événement, je suis vraiment reconnaissante envers mon université, que je représenterai fièrement aux manifestations de la Semaine de la francophonie, en mars 2018 à Paris », confie Christine, avec enthousiasme. Élias, quant à lui, assure que cette célébration l'a motivé pour s'élancer davantage dans sa carrière, surtout que ses collègues de travail, surpris par cette cérémonie, lui ont exprimé leur fierté. « Qu'un jeune diplômé de 24 ans soit à l'honneur dans son ancien établissement universitaire pour un travail professionnel qu'il a présenté est, aussi, une motivation pour les autres étudiants », ajoute-il. Et de conclure : « L'UL est toujours sous-estimée dans l'instauration de ce genre d'initiative, mais malgré ses ressources limitées, elle réussit à motiver ses étudiants. »

 

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué