X

À La Une

Les Macron, un couple atypique dont l'histoire fascine

france

Derrière cette différence d'âge - environ la même qui sépare le président américain Donald Trump, 70 ans, et son épouse Melania, 47 ans - se cache une romance non conventionnelle qui confère aux Macron une aura anticonformiste.

OLJ/AFP/Daphné BENOIT et Jean-François GUYOT
27/04/2017

Love story atypique d'un élève avec sa professeure de théâtre, duo romanesque à l'assaut du pouvoir, baiser devant les caméras le soir du premier tour : Brigitte et Emmanuel Macron sont devenus les nouvelles stars de la presse people et fascinent à l'étranger.

Dimanche soir, après l'annonce de sa qualification au second tour de l'élection présidentielle, le candidat centriste, 39 ans, monte sur scène devant ses militants, main dans la main avec sa femme Brigitte, une élégante et mince blonde aux yeux bleus, 64 ans.

Si les Français sont déjà familiers des époux Macron, qui font régulièrement la Une des magazines people, la presse internationale, elle, se pique de curiosité pour ce couple hors norme aux portes du pouvoir.
Pour Melissa Bell, correspondante de CNN à Paris, "ce qui passionne les Américains, c'est l'histoire d'amour". Pour le très populaire quotidien britannique Daily Mail, c'est même l'"histoire d'amour du siècle". "Une cougar à l'Elysée?" s'interroge moins élégamment le journal britannique The Times, quand le tabloïd allemand Bild s'exclame en Une: "Elle a 24 ans de plus que lui! Comment fonctionne un tel couple?"

Derrière cette différence d'âge - environ la même qui sépare le président américain Donald Trump, 70 ans, et son épouse Melania, 47 ans - se cache une romance non conventionnelle qui confère aux Macron une aura anticonformiste.

(Portrait : L’insaisissable M. Macron)

 

"Je vous épouserai!"
1993 : Le jeune Emmanuel, 15 ans, s'inscrit à l'atelier théâtre de son lycée d'Amiens, paisible ville du nord de la France, allant au-devant d'une rencontre qui va bouleverser son existence. Il va tomber amoureux de sa professeure Brigitte, de 24 ans son aînée, mariée et mère de trois enfants.

L'année suivante, élève de première, il brave les tabous il lui déclare sa flamme. "A 17 ans, Emmanuel m'a déclaré: +quoi que vous fassiez, je vous épouserai!", raconte aujourd'hui sa femme, issue d'une dynastie de confiseurs, notables respectés d'Amiens.

"Il était pas comme les autres, c'était pas un ado (...) j'étais totalement subjuguée par l'intelligence de ce garçon", explique-t-elle dans un récent documentaire consacré à son mari. Et "petit à petit il a vaincu toutes mes résistances".

Pour calmer les ardeurs du jeune homme, sa famille l'envoie à Paris, où il enchaîne de brillantes études. Mais Emmanuel n'en démord pas: "J'avais une obsession, une idée fixe: vivre la vie que j'avais choisie avec celle que j'aimais. Tout faire pour conquérir cela", confie-t-il dans son livre "Révolution".

Il atteindra son but en octobre 2007 : le couple se marie. "Cela fut la consécration officielle d'un amour d'abord clandestin, souvent caché, incompris de beaucoup avant de s'imposer à eux", souligne-t-il, en rendant hommage au courage de sa femme.

 

 

"Evolution sociétale"
"Elle avait alors trois enfants et un mari. J'étais élève et rien de plus. Elle ne m'a pas aimé pour ce que j'avais. Pour une situation. Pour le confort ou la sécurité que j'apportais. Elle a renoncé à tout cela pour moi".

Le parcours amoureux de l'ambitieux candidat, potentiel futur président sans jamais avoir été élu auparavant, a tout pour passionner et intriguer la presse people. D'autant que le couple Macron s'affiche volontiers : en un an, on les a vus plusieurs fois la Une du magazine français Paris Match, qui immortalisa l'été dernier "leurs vacances en amoureux avant l'offensive", en maillots de bain sur une plage de Biarritz.

"Le couple s'est battu pour défendre son amour. C'est avec fierté qu'ils arrivent main dans la main sur la plus haute marche du pouvoir, comme une revanche", estime Candice Nédelec, chef du service politique du journal people Gala et coauteure du livre "Les Macron".

"Ce couple au schéma inversé traduit une évolution sociétale : ce n'est pas un homme de pouvoir avec une femme plus jeune. Cela dit des choses sur la personnalité d'Emmanuel Macron", juge quant à elle Sophie des Déserts, journaliste de Vanity Fair France.

 

Interview
Emmanuel Macron à « L’OLJ » : Les intérêts des chrétiens d’Orient ne sont pas liés à Assad

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CEUX QUI CHERCHENT DES FEMMES DE CET AGE EN FAIT ILS CHERCHENT LES MAMANS QUI LEUR ONT FAIT DEFAUT OU BIEN AUX ROBES DESQUELLES ILS SONT ATTACHES ENCORE... DES BEBES ! ET CELA SE REPERCUTERA SUR LE PEUPLE... CAR ILS ONT APPRIS A RECEVOIR DES ORDRES ET NON A EN DONNER...

aliosha

Il est dit :
Ceux qui ne sont attirés que par des femmes plus âgées peuvent connaître un problème de maturité. Ils ne se comportent pas en amoureux mais en hommes-enfants. Dans certains cas, lorsque la femme est nettement plus âgée (trente ou quarante ans d'écart), c'est leur manque d'attrait pour la féminité qui parle. Il peut même parfois s'agir d'homosexualité pas encore révélée.
On verra bien

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants