Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Privés de législatives depuis 2009, des Libanais se lâchent sur les réseaux sociaux

Le mot-dièse #اخر_مره_صارت_الانتخابات (La dernière fois que des élections ont eu lieu) caracole sur Twitter.

Des militaires libanais patrouillant le 12 avril devant le siège du Parlement, place de l’Étoile, dans le centre-ville de Beyrouth. Photo REUTERS/Mohamed Azakir

Jeudi, le Parlement libanais pourrait bien proroger son mandat... pour la troisième fois consécutive. Les dernières législatives remontent à 2009. En 2013 et 2014, les responsables libanais invoquaient des raisons sécuritaires qui empêchaient, selon eux, la tenue du scrutin. Aujourd'hui, c'est leur incapacité à s'entendre sur une nouvelle loi électorale qui pousse de nombreux parlementaires à vouloir prolonger leur mandat.

Des Libanais qui n'avaient pas encore 21 ans en 2009, l'âge légal de vote, et qui ont aujourd'hui presque atteint la trentaine, n'ont ainsi jamais choisi leurs élus parlementaires. Ils ont dû se contenter des dernières élections municipales qui ont eu lieu l'été dernier.

Frustrés et excédés, de nombreux internautes ont donc lancé mercredi le mot-dièse #اخر_مره_صارت_الانتخابات  (La dernière fois que des élections ont eu lieu) sur les réseaux sociaux, tournant en dérision l'incapacité, ou l'absence de volonté, des responsables libanais de tenir des élections législatives.

"La dernière fois que des élections ont eu lieu, Michael Jackson était encore +noir+"

 

 

"La dernière fois que des élections ont eu lieu, j'étais oncle pour la première fois. Aujourd'hui, je le suis huit fois!"

 

 

"La dernière fois que des élections ont eu lieu, j'utilisais encore la messagerie instantanée MSN"

 

"La dernière fois que des élections ont eu lieu, l'application (de partage de photos) Instagram n'existait pas"

 

"La dernière fois que des élections ont eu lieu, voilà à quoi elles ressemblaient", peut-on lire dans ce message, accompagné d'une série de photos de stars pop libanaises dont l'apparence physique a nettement changé depuis.

 

"La dernière fois que des élections ont eu lieu... qui s'en fiche, chaque élection au Liban est un jeu dont l'objectif est de voler des biens déjà volés", estime un autre internaute.

 

Sur Facebook, l’humoriste Farid Hobeiche a posté une vidéo où il revient, en référence à la dernière élection, sur son enfance. "Je me rappelle du match Argentine-Brésil durant lequel Pelé et Maradona ont brillé", ironise le jeune Libanais.

 

 

Lire aussi

CPL et FL appellent à la mobilisation populaire contre une auto-prorogation de la législature

La course contre la montre entre une loi électorale et une énième prorogation, le décryptage de Scarlett Hadad

Les FL réitèrent leur refus catégorique de la prorogation du mandat de la Chambre

Pour Gemayel, rien ne justifie une rallonge

Boutros Harb : Gare à l'effondrement du système politique

En Conseil des ministres, Bassil hésite à défendre son projet...

Dans la ligne de mire du Hezb, l’alliance Aoun-Geagea

Premier résultat de la frappe US, le report des législatives ?

Jeudi, le Parlement libanais pourrait bien proroger son mandat... pour la troisième fois consécutive. Les dernières législatives remontent à 2009. En 2013 et 2014, les responsables libanais invoquaient des raisons sécuritaires qui empêchaient, selon eux, la tenue du scrutin. Aujourd'hui, c'est leur incapacité à s'entendre sur une nouvelle loi électorale qui pousse de nombreux...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut