Des études en urbanisme pour rendre la vie plus facile et plus agréable - Julien RICOUR-BRASSEUR

LES CARRIÈRES NON TRADITIONNELLES

Des études en urbanisme pour rendre la vie plus facile et plus agréable

13/04/2017

Vivre au Liban, particulièrement à Beyrouth, n'est pas tous les jours facile ! Chaque jour apporte son lot d'embouteillages monstres, sans parler des jours où il commence à pleuvoir des cordes ! Prendre les transports publics pour faire baisser la circulation de voitures ? Impossible... Quels transports publics ? Si tu veux remédier à ces problèmes, une filière t'ouvre ses portes : les études en urbanisme !

Après avoir étudié l'architecture à l'Université américaine de Beyrouth, Mona Fawaz s'est rendue aux États-Unis où elle a obtenu un master et un doctorat dans une filière spécialement dédiée à l'aménagement urbain. En 2004, elle a contribué à la création d'un master en urbanisme à l'AUB où elle est depuis professeure et coordinatrice des programmes de master de cette filière.

Nature du travail

Si le terme « urbanisation » peut paraître complexe, il s'agit en réalité d'une notion facile à comprendre si tu résides ou tu te rends tous les jours à Beyrouth. En effet, tes amis et toi n'avez-vous jamais dû abandonner l'idée d'un match de football en raison de l'absence de parcs à proximité ? Où peux-tu réellement t'entraîner pour le marathon annuel de Beyrouth si ce n'est – et encore faut-il savoir s'y rendre – sur la corniche ? En été, tu veux avoir le droit de bronzer sur une plage propre et gratuite ? Tu dois écrire un rapport urgent sur ton ordinateur, mais tu ne possèdes pas de générateur et l'électricité vient de se couper une énième fois ? Bonne chance ! Tous ces disfonctionnements urbains entraînent avec eux de nombreux facteurs nuisibles dont on ne se rend pas toujours compte, comme les pics de pollution qui provoquent des troubles respiratoires et des maladies. Dangers auxquels il faut ajouter le stress des bouchons, les coupures d'eau courante et l'absence de chauffage en hiver ! L'urbanisation est donc l'étude qui permet d'œuvrer au quotidien pour imaginer des villes fonctionnelles, répondant aux besoins des citoyens et agréables à vivre.

Aptitudes et compétences requises

Tout citoyen peut s'occuper de l'urbanisation de sa ville, car il voit ce qui ne fonctionne pas et peut facilement imaginer des solutions applicables. Mais quand il s'agit de les mettre en place, il est évidemment nécessaire d'en avoir étudié la science et c'est ce qu'offrent ces études. Comme il n'existe que le diplôme de master au Liban dans ce domaine, la meilleure solution est de commencer par des études affiliées, telles que l'architecture ou l'ingénierie civile, car celles-ci te donneront un accès direct à la filière en urbanisme. Il est toutefois possible d'accéder à ce master en venant d'une autre faculté et en suivant quelques cours complémentaires. Attention de confondre les études d'aménagement urbain avec celles d'agencement urbain. Cette dernière option impose une licence de la faculté d'ingénierie et d'architecture.

Difficultés et contraintes

Le plus grand désavantage de ces études réside dans la léthargie du secteur public au Liban. En effet, pour combattre l'immobilisme des agences gouvernementales ou autres, il faut se montrer patient et consolider son expérience afin de pouvoir ensuite faire valoir ses idées auprès des experts urbains. La plupart des programmes universitaires au Liban ont ainsi été remaniés pour offrir aux étudiants un engagement plus concret axé sur le secteur privé. Cette nouvelle orientation leur permet d'être plus au fait des diverses voies qu'ils pourront emprunter, notamment afin d'ouvrir leurs propres agences avec l'espoir de voir aboutir les solutions concrètes à certains problèmes d'infrastructures. Ce qui, dès lors, amène son plus grand avantage: oui, il est possible de faire suffisamment bouger les choses pour aller de l'avant ! S'il peut paraître parfois utopique de participer au développement de Beyrouth ou de Tripoli au vu de certaines politiques, par exemple, il existe néanmoins un processus déjà en branle, qui certes prendra du temps, mais a besoin de jeunes talents motivés pour défendre une cause qui servira au mieux le quotidien de tous les citadins.

Débouchés

Les étudiants diplômés en urbanisme peuvent postuler à de nombreux emplois au Liban. En effet, qu'il s'agisse de la situation des villes et de leurs commodités, mais également des camps de réfugiés ou des régions moins équipées, l'offre et la demande d'experts urbains ne faiblissent pas. De fait, un nombre non négligeable de corps de métier fait appel à eux pour aider dans des projets à grande ou petite échelle : la restauration de quartiers détruits, l'approvisionnement en besoins de première nécessité dans les camps de réfugiés, l'avancement de travaux urbains urgents, ou encore l'aménagement de transports publics.

Grâce à un entraînement intensif et une expérience adéquate, ton diplôme en urbanisme fera mouche. Avec la bonne idée et le bon financement, tu peux également fonder ta propre agence dans le but, peut-être, de proposer des alternatives urbaines aux décisions municipales ou gouvernementales qui ne mettent pas toujours en avant les intérêts de leurs citoyens et le fonctionnement urbain.

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!