Rechercher
Rechercher

Liban - Dans les coulisses de la diplomatie

Le Liban devrait agir rapidement pour convaincre les pays arabes de l’aider

Chaque fois que la question de l'ingérence iranienne au Liban, en Syrie, au Yémen et en Irak se pose, les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), notamment l'Arabie saoudite, se penchent sur la situation du Hezbollah et rappellent qu'ils le classent comme organisation terroriste, ce qui provoque un embarras pour le Liban officiel.

À chaque réunion regroupant des pays arabes, il est demandé à la délégation libanaise de prendre position vis-à-vis du Hezbollah. Or le Liban ne peut pas se prononcer contre le Hezbollah qui fait partie de son gouvernement, qui a des députés au Parlement et qui est l'allié du chef de l'État, Michel Aoun.
Une source diplomatique ayant pris part, mardi, à la réunion des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe, au Caire, a rapporté à L'Orient-Le Jour que « le délégué du Liban par intérim auprès de la Ligue arabe, Antoine Azzam, a effectué divers contacts avant la réunion, ce qui a mené à une certaine flexibilité dans la position de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis. Ainsi, les représentants de ces deux pays n'ont pas pris position pour s'opposer à un article stipulant la solidarité avec le Liban, alors que le chef de la délégation bahreïnie a émis des réserves concernant ce sujet ».

Ainsi, malgré la flexibilité qui a été enregistrée, le Liban devrait agir rapidement pour balayer toutes les réserves ainsi de mobiliser et d'amener les pays du Golfe, notamment l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, à le soutenir que ce soit en l'aidant à assumer le coût de l'accueil des réfugiés syriens ou en matière de financement de l'armement des forces armées libanaises.

 

Pour mémoire

Réserve des pays du Golfe à l'égard du Liban : les rapports bilatéraux à nouveau troublés ?

Le Liban en perte de légitimité régionale et internationale

 

Aoun en porte-à-faux avec son discours d’investiture

 

Les propos de Aoun, un glissement vers le Hezbollah

 

Entre Téhéran et Riyad, la politique libanaise avance en terrain miné

Aoun soutient le maintien des armes du Hezb : dette politique ou opinion personnelle ?

 

Lire aussi

Réserves saoudiennes sur un document de la Ligue arabe appuyant l’action du Hezbollah

Bras de fer local sur fond de changements régionaux

Hariri évoque un « filet de sécurité » arabo-international protégeant le Liban


Chaque fois que la question de l'ingérence iranienne au Liban, en Syrie, au Yémen et en Irak se pose, les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), notamment l'Arabie saoudite, se penchent sur la situation du Hezbollah et rappellent qu'ils le classent comme organisation terroriste, ce qui provoque un embarras pour le Liban officiel.
À chaque réunion regroupant des pays arabes, il est...

commentaires (7)

"Chaque fois que la question de l'ingérence iranienne au Liban se pose, les pays du (CCG), notamment l'Arabie saoudite, se penchent sur la situation du héZébbb d'ici et rappellent qu'ils le classent comme organisation terroriste, ce qui provoque un embarras pour ses « amis » au Liban.... Or le Liban ne peut pas se prononcer contre ce héZébbb qui s'est imposé à tout gouvernement, qui a quelques députés au Parlement et qui est l'allié du boSSfééér-Bigaradier !" ! Donc, dilemme ! Que faire ? C'est tout simple.... Laissons-le s'engluer encore plus dans son mercenariat en bääSSyrie à défendre l'aSSadique noûSSâïrî, et il nous fichera alors la paix ici.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

18 h 24, le 09 mars 2017

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • "Chaque fois que la question de l'ingérence iranienne au Liban se pose, les pays du (CCG), notamment l'Arabie saoudite, se penchent sur la situation du héZébbb d'ici et rappellent qu'ils le classent comme organisation terroriste, ce qui provoque un embarras pour ses « amis » au Liban.... Or le Liban ne peut pas se prononcer contre ce héZébbb qui s'est imposé à tout gouvernement, qui a quelques députés au Parlement et qui est l'allié du boSSfééér-Bigaradier !" ! Donc, dilemme ! Que faire ? C'est tout simple.... Laissons-le s'engluer encore plus dans son mercenariat en bääSSyrie à défendre l'aSSadique noûSSâïrî, et il nous fichera alors la paix ici.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    18 h 24, le 09 mars 2017

  • C'est fascinant le nombre d'articles qui se prononcent tranquillement pour dire "vendez le hezbollah" (partis LIBANAIS constitué de LIBANAIS au cas ou certains ne seraient pas au courant) dans le but de faire plaisir a sa majesté le roi et d'obtenir des aides financières que vont se partager les politiques. Et c'est ce climat que doit supporter une partie des libanais, et après on nous dit que le hezbollah veut dominer le Liban et éliminer les autres. Croyez moi dans ce contexte il y a longtemps que le hezbollah aurait effectué son coup d'etat, syrie ou pas, si cela etait vraiment sa finalité. Enfin bref que c'est pathetique ces gens qui mendient ouvertement. Encore une fois politiquement parlant on peut parler de tous en interne, allez chercher sa légitimité a l'extérieur n'est pas digne. Arrêtez de donner au Liban l'image d'un pays d'assistés. liban-corruption+petrole=Liban beau propre digne et independant W bala jmilet hadan

    Chady

    16 h 12, le 09 mars 2017

  • LES PAYS OCCIDENTAUX, RUSSIE INCLUSE, TOUT COMME TOUS LES PAYS ARABES VEULENT L,APPLICATION IMMEDIATE ET INTEGRALE DE LA 1701 QUI SE REFERE AUSSI AUX DECISIONS ONUSIENNES PRECEDENTES... IL N,Y A QU,UN SEUL PAYS DANS LA REGION QUI NE LE VEUT PAS ET IL SERA LA CIBLE DE TOUS LES AUTRES...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 04, le 09 mars 2017

  • Le Liban préfère sans doute , l'aide de la France de Normal 1er , au moins déjà, il sait qu'il ne peut compter que sur lui même...

    M.V.

    11 h 38, le 09 mars 2017

  • Je m'amuse de lire que les pays bensaouds AURAIENT un pouvoir de décision sur ce qui se passe au M.O Il n' y a aucun doute qu'ils n'auront qu'à exécuter LES ORDRES QUI LEUR SERONT DONNES en haut lieu . ILS NE DECIDENT DE RIEN . Alors pas besoin pour le Liban devenu FORT GRACE A L'UNITE DU PRESIDENT PHARE AOUN ET DE LA RESISTANCE DU HEZB , de courir chez eux pour leur donner l'impression qu'ils ont la moindre parcelle d'importance . SEULES NOS ARMES BRAQUEES SUR DES OBJECTIFS BIEN PRECIS PARLENT POUR NOUS . JE PENSE QUE J'EXPRIME LA VOLONTE DU PHARE AOUN DE VOIR NOTRE PAYS PLUS FORT CHAQUE JOUR , DONC AUCUNE RAISON DE NE PAS PUBLIER .

    FRIK-A-FRAK

    11 h 17, le 09 mars 2017

  • AVEC LE COUP DE MAITRE DES DECLARATIONS DU CAIRE ET LE RAPPEL URGENT PAR LES INSTANCES INTERNATIONALES DE LA 1701 TOUT RENTRERA PROCHAINEMENT DANS L,ORDRE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 35, le 09 mars 2017

  • ca devient de plus en plus clair ... vous voyez par la peine de s'alarmer comme la dernière fois !! tout sera régler et vous verrez encore plus clair bientôt très bientôt plus tot que prévu meme les états du Golfs vont soutenir le Liban étatique

    Bery tus

    02 h 52, le 09 mars 2017

Retour en haut