Dans les coulisses de la diplomatie

Réserves saoudiennes sur un document de la Ligue arabe appuyant l’action du Hezbollah

La position de l'Arabie indique un retour de la grisaille dans les relations avec le pays du Cèdre, selon un responsable koweïtien.
Le Liban serait-il à nouveau boudé par les pays du Golfe, l'Arabie saoudite en tête ? C'est ce que laissent présager les dernières positions saoudienne, émiratie et bahreïnie émises lors d'une réunion des représentants de la Ligue arabe, hier, au Caire.
Le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, sera absent de la réunion des chefs de la diplomatie qui se déroulera demain dans le cadre de la 147e session ordinaire de la Ligue arabe, en raison des tractations en cours portant sur la nouvelle loi électorale. Il sera représenté par le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères par intérim, Charbel Wehbé.
L'absence de M. Bassil fait suite à une réunion hier des représentants des États membres de la Ligue arabe au cours de laquelle le représentant de l'Arabie saoudite, Ahmad el-Kattan, a émis des réserves au sujet d'une clause du document exprimant la solidarité arabe avec le Liban. Cette clause porte sur un appui à « l'action de la résistance » (le Hezbollah) contre Israël.
Suite à la position saoudienne, les représentants des Émirats arabes unis, Jomaa el-Jonibi, et du Bahreïn, cheikh Rached Khalifa, ont aligné leurs positions sur celle du délégué saoudien et ont émis les mêmes réserves concernant la clause en question.
Contactée par L'Orient-Le Jour, une source diplomatique a indiqué que le représentant saoudien, el-Kattan, a promis de faire part des inquiétudes du délégué libanais sur ce plan au ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, qui pourrait les évoquer lors de la réunion des chefs de la diplomatie, demain.
Selon le représentant du Koweït, Ahmad el-Bikr, la position saoudienne s'explique par son attitude face au Hezbollah qui est aujourd'hui appuyé officiellement au Liban et face à l'ingérence iranienne dans les affaires intérieures du pays du Cèdre. Pour le représentant koweïtien, la réserve émise par l'Arabie indique un retour de la grisaille dans les relations avec le Liban.


La position de l'Arabie indique un retour de la grisaille dans les relations avec le pays du Cèdre, selon un responsable koweïtien.
Le Liban serait-il à nouveau boudé par les pays du Golfe, l'Arabie saoudite en tête ? C'est ce que laissent présager les dernières positions saoudienne, émiratie et bahreïnie émises lors d'une réunion des représentants de la Ligue arabe, hier, au...

commentaires (3)

Je ne sais pas si j'ai bien lu , ou bien si c'est flou ce qui nous est rapporté , mais ma réaction à chaud c'est de me demander en quoi les bensaouds de tout poil refuserait d'adopter une texte où l'agression israelienne serait écarté par eux ??????? L'unité des forces du Liban justement entre l'armée dirigée par Le Phare Aoun et la résistance du hezb , sera la seule option pour que tout ce petit monde des bensouds alliés aux israéliens ne se risquent pas à nous manquer de respect comme ils le font depuis des décennies . Les israéliens n'attendent ni feu vert de trump-pète ni des bensouds , s'ils pouvaient attaquer le Liban ils l'auraient fait depuis belles lurette , mais la résistance veille avec ses yakhont et Dimona en ligne de mire . Ils pourront se mettre les résolutions de la ligue désarabisée là où ils le veulent . VEUILLEZ PUBLIER PARCE QUE JE NE TRADUIT QUE CE QUI A ETE DIT PAR LE PHARE AOUN EN PERSONNE .

FRIK-A-FRAK

13 h 04, le 06 mars 2017

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Je ne sais pas si j'ai bien lu , ou bien si c'est flou ce qui nous est rapporté , mais ma réaction à chaud c'est de me demander en quoi les bensaouds de tout poil refuserait d'adopter une texte où l'agression israelienne serait écarté par eux ??????? L'unité des forces du Liban justement entre l'armée dirigée par Le Phare Aoun et la résistance du hezb , sera la seule option pour que tout ce petit monde des bensouds alliés aux israéliens ne se risquent pas à nous manquer de respect comme ils le font depuis des décennies . Les israéliens n'attendent ni feu vert de trump-pète ni des bensouds , s'ils pouvaient attaquer le Liban ils l'auraient fait depuis belles lurette , mais la résistance veille avec ses yakhont et Dimona en ligne de mire . Ils pourront se mettre les résolutions de la ligue désarabisée là où ils le veulent . VEUILLEZ PUBLIER PARCE QUE JE NE TRADUIT QUE CE QUI A ETE DIT PAR LE PHARE AOUN EN PERSONNE .

    FRIK-A-FRAK

    13 h 04, le 06 mars 2017

  • POURQUOI Y AVAIENT-ILS SOUSCRI AVANT ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 50, le 06 mars 2017

  • bah oui, ils n'arretent pas de cracher sur l'arabie et maintenant sur les emirats, on ne vas pas s'attendre quand meme a ce qu'ils les appuient

    George Khoury

    11 h 14, le 06 mars 2017