Sérail

Hariri évoque un « filet de sécurité » arabo-international protégeant le Liban

Dans une réponse implicite aux déclarations belliqueuses du secrétaire général du Hezbollah, le Premier ministre Saad Hariri a défendu hier la politique d'ouverture arabe du Liban, en particulier en direction de l'Arabie saoudite et les pays du Golfe, et précisé que c'est la solidarité interne et le respect des résolutions internationales, notamment la résolution 1701, qui protègent le Liban.
S'exprimant à l'ouverture d'un Conseil des ministres consacré à l'examen du projet de budget, le Premier ministre a commencé par dire : « Comme je l'ai dit dans mon discours à l'occasion de la commémoration de l'assassinat du Premier ministre martyr Rafic Hariri, ce qui protège le Liban, c'est notre unanimité et l'appui à l'État et ses institutions. »
« L'immunité du Liban est préservée grâce à ses excellentes relations avec le monde arabe, en particulier le royaume d'Arabie saoudite, dont le président Aoun a dit à juste titre qu'il menait la confrontation contre le terrorisme et l'extrémisme », a ajouté le Premier ministre. « Nous soulignons la nécessité de préserver les relations privilégiées avec les pays frères, en particulier les pays arabes du Golfe, y compris les Émirats arabes unis, qui accueillent des dizaines de milliers de citoyens libanais et préservent leurs intérêts », a-t-il enchaîné.
« La protection du Liban et des Libanais contre les risques extérieurs découle aussi de la politique adoptée par le président de la République et le gouvernement, fondée sur le respect des conventions et résolutions internationales, en particulier la résolution 1701. Notre politique, en accord avec le président, est d'établir un filet de sécurité basé sur ces deux principes et notre ouverture sur les capitales de décision en Europe, aux États-Unis, en Russie, en Chine et ailleurs », a conclu le Premier ministre.


Dans une réponse implicite aux déclarations belliqueuses du secrétaire général du Hezbollah, le Premier ministre Saad Hariri a défendu hier la politique d'ouverture arabe du Liban, en particulier en direction de l'Arabie saoudite et les pays du Golfe, et précisé que c'est la solidarité interne et le respect des résolutions internationales, notamment la résolution 1701, qui...

commentaires (0)

Commentaires (0)