Rechercher
Rechercher

Positive Lebanese

Éliane Khayat, toutes les couleurs de l’amour

Éliane Khayat. Photo DR

Attentives sentinelles, parfois les femmes ont juste envie de se laisser aller à ce qu'elles savent faire de mieux : aimer. Le cœur au bord de ses yeux verts, Éliane a toujours été dans la tradition du don. Investie auprès des dames du comité de soutien aux handicapés de Beit Chabeb, elle consacre depuis longtemps une journée par semaine aux ateliers du centre où elle fournit expertise et conseils pour des créations qui vont assurer leurs revenus à ces victimes de la guerre et de la vie.

Investie aussi auprès de son mari Nabil dans cette tradition familiale d'imaginer chaque année une crèche monumentale et de réunir autour toutes les personnes désireuses d'aider les plus démunis. Le Thanks for Giving des Khayat est vite devenu auprès des proches un rendez-vous annuel à ne pas manquer et où des aides affluent de partout pour être réparties ensuite à différentes associations et centres d'accueil. Un vrai trait d'union entre deux mondes, un vrai canal d'amour et de générosité.

Mais un autre des challenges de cette femme est aussi de mettre son talent au service des lieux de souffrance pour alléger les douleurs par les couleurs. Et c'est sur les murs de l'hôpital Saint Jude, l'année de sa fondation, que tout a commencé. Armée d'une étude sur la psychologie des couleurs, de son talent, de son expérience artistique et d'un bonheur à partager, Éliane va peindre tous les murs de l'hôpital pour atténuer la souffrance des enfants et de leurs familles. Ce sera ensuite le tour du foyer de Mère Teresa à Nabaa où des enfants abandonnés, handicapés lourds, sont pris en charge par des religieuses dévouées. À chaque fois, l'aventure artistique croise l'aventure humaine et ce sont des tonnes d'émotions qu'Éliane Khayat partage avec toutes ces familles dans le besoin et ces personnes fabuleuses qui les aident. Émotions partagées qui la bouleversent, qui la guident, la remplissent et lui montrent encore et toujours le chemin à suivre. Aujourd'hui, ce sont les murs du service pédiatrique et néonatal de l'hôpital de la Quarantaine qui se parent de couleurs pastel ou plus vives, apaisantes et sereines, sous les pinceaux et l'amour de Éliane Khayat qui oublie sa fatigue dans les yeux des enfants, de leurs parents et des infirmières. Une activité thérapeutique qui fait ses preuves tous les jours. Telle cette petite fille malade qui pleurait tout le temps et refusait de s'alimenter, et qui a retrouvé le sourire et l'énergie en regardant peindre la vie sur les murs de sa chambre.

Et c'est aussi avec beaucoup de lumière dans les yeux qu'Éliane nous raconte son projet et son rêve : celui d'ouvrir un centre d'accueil pour les femmes victimes du cancer. Leur offrir prise en charge, écoute et soins adaptés avec tout un staff spécialisé à leur service. Pour ne plus jamais se sentir seules avec leur maladie, ces femmes ont besoin de soins cosmétiques, conseils diététiques, cures de remise en forme, séminaires et rencontres, tout un programme physique et psychique et surtout beaucoup d'attention. Leur rendre confiance en elles, féminité et amour de la vie. L'amour : un mot qui résonne comme un écho dans le cœur d'Éliane Khayat qui trouve là sa source d'énergie.

 

*Positive Lebanon est un concept basé sur les initiatives concrètes de la société civile libanaise. Ces initiatives qui font que le pays tient encore debout. Mais derrière chaque initiative se tient une Libanaise ou un Libanais courageux, innovant, optimiste et plein d'amour pour son pays. (voir ici)

 

Dans la même rubrique

Le père Majdi el-Allaoui : l’amour absolu

Marise Aoun Kassab, le talent à portée de tous

Sarah Hermez, le talent au service du talent

La nature est une belle harmonie

Nassim Alwan La conteuse aux mille couleurs


Attentives sentinelles, parfois les femmes ont juste envie de se laisser aller à ce qu'elles savent faire de mieux : aimer. Le cœur au bord de ses yeux verts, Éliane a toujours été dans la tradition du don. Investie auprès des dames du comité de soutien aux handicapés de Beit Chabeb, elle consacre depuis longtemps une journée par semaine aux ateliers du centre où elle fournit...

commentaires (0)

Commentaires (0)