Rechercher
Rechercher

Positive Lebanese

La nature est une belle harmonie

De gauche à droite : Fouad Yammine, Rémy Petit et Yann Traboulsi. (Photo DR)

Nous ne serons pas les premiers, mais nous ne serons pas les derniers. À l'heure où la planète suffoque sous les pesticides, les fertilisants, les organismes génétiquement modifiés, les pollutions de toutes sortes et les émanations toxiques, on se doit de repenser notre mode de vie. C'est plus qu'un devoir, c'est une urgence. Et en matière de mode de vie, il faut parer au plus urgent. Sauver la terre de la folie des hommes. Sauver la terre de l'inconscience des hommes. Sauver la terre au sens littéral du terme. Cette terre qui nous porte, qui nous nourrit et qui, aux quatre coins de la planète, a été sévèrement malmenée par les mauvais traitements des cultures abusives. Heureusement que certaines voix s'élèvent aujourd'hui non pas pour dénoncer, mais pour proposer des solutions à long terme qui sont de véritables méthodes pour renouer avec l'équilibre naturel de la nature.

Fouad Yammine, Rémy Petit et Yann Traboulsi ont profondément assimilé ce qui est nécessaire pour cette salutaire transformation. Passionnés d'écologie intelligente, les trois jeunes hommes sont animés par leur conviction que la permaculture est la solution. Et quand ils parlent de cet écosystème qu'il faut absolument mettre en place pour contourner les poisons que l'on fait boire à la terre, on a juste envie de les suivre. Alors on les suit. Et on découvre que oui, il est possible de vivre et se nourrir en harmonie profonde avec la générosité de la terre. Oui, il est possible de se passer de fertilisants et de pesticides, et d'assurer une production durable et très économe en énergie. Et possible aussi d'adopter le système zerowaste sans transformer radicalement son habitat. L'idée de base est de créer un écosystème dans lequel l'homme vivrait en accord avec la nature. Pour cela, il faut observer son environnement, respecter les lois existantes de la nature, s'y adapter et instaurer un équilibre gagnant où la terre sera généreuse avec celui qui aura su la comprendre. Tout est important dans la permaculture : la direction du vent, l'ensoleillement, les inclinaisons du sol, l'orientation, l'irrigation naturelle, la disposition des plantes, le choix des arbres. Et tout revêt un sens à qui sait ou prend la peine de le décrypter. La nature est déjà intelligente. L'homme a violé son équilibre. À lui aujourd'hui de tout faire pour le rétablir. La nature est déjà dans la logique de vie. L'homme a surexploité ses ressources. À lui aujourd'hui de tout faire pour les enrichir. On dit que l'on récolte ce qu'on sème. Et nous avons récolté des terres appauvries, des sols empoisonnés et des organismes génétiquement modifiés.

Mais Yann, Fouad et Rémy tiennent un langage rassurant. Rien n'est irréversible et un jardin, une forêt, un potager, une terre agricole peuvent aujourd'hui produire en abondance sans pesticides, sans fertilisants, sans engrais. Il suffit juste d'être patient, logique, astucieux et surtout observateur. Planter un arbre aux racines profondes près d'un arbuste, de la menthe qui éloigne les parasites près des tomates ; cultiver les champignons qui nourrissent la forêt, réutiliser l'eau des pluies, laisser le jardin se nourrir de lui-même, et tellement d'autres solutions que la permaculture offre et qui séduisent de plus en plus d'écologistes dans le monde. Vivre en harmonie avec la terre est un des secrets de l'univers et, aujourd'hui, grâce à cette méthode, nous pouvons y aspirer, notamment au Liban où la variété de climats et de sols crée une diversité bienvenue. Il suffit de le comprendre. Il suffit de le vouloir. Nous ne serons pas les premiers, mais nous ne serons pas les derniers.

 

*Positive Lebanon est un concept basé sur les initiatives concrètes de la société civile libanaise. Ces initiatives qui font que le pays tient encore debout. Mais derrière chaque initiative se tient une Libanaise ou un Libanais courageux, innovant, optimiste et plein d'amour pour son pays. (voir ici)

 

Dans la même rubrique

Nassim Alwan La conteuse aux mille couleurs

Paula Sroujean Abdel Hak : l'action au service de la vie

Johanna Hawari Bourjeily : la médiation comme solution

Mohammad Ayoub : Le Liban est à nous !

Artemis Kairouz, le sourire du Liban en France

Wafa Khochen La rue est un royaume


Nous ne serons pas les premiers, mais nous ne serons pas les derniers. À l'heure où la planète suffoque sous les pesticides, les fertilisants, les organismes génétiquement modifiés, les pollutions de toutes sortes et les émanations toxiques, on se doit de repenser notre mode de vie. C'est plus qu'un devoir, c'est une urgence. Et en matière de mode de vie, il faut parer au plus urgent....

commentaires (0)

Commentaires (0)