Rechercher
Rechercher

Positive Lebanese

Sarah Hermez, le talent au service du talent

Sarah Hermez et Caroline Simonelli. Photo DR

Styliste diplômée de Parsons New York, avec en prime une formation en média et culture, Sarah Hermez ne conçoit pourtant pas, à 25 ans, d'entrer dans la voie toute tracée d'une carrière classique. Ses séjours en Inde et au Cambodge, ses prises de conscience des injustices sociales existantes dans le monde la décident de repenser son avenir.

Pas question pour la jeune femme de renoncer à son désir de changer un tant soit peu les choses autour d'elle. Une rencontre va alors précipiter les événements : elle trouve en Caroline Simonelli, sa professeure et mentor d'origine libanaise, l'écho de son souhait de faire quelque chose de différent. Et là, très vite, les choses se mettent en place.

L'idée, d'abord, de créer une école de stylisme totalement gratuite et à but non lucratif pour donner à de jeunes talents la chance de s'épanouir. Le lieu ensuite, et c'est tout naturellement que Sarah Hermez choisit Beyrouth, une ville où elle n'a jamais vécu mais une ville à qui elle a envie de donner. Et c'est avec des centaines de mètres de tissu offerts par Donna Karan que la jeune femme s'installe dans un petit local et se lance à la recherche de candidats aux quatre coins du Liban.

Elle écume les régions, s'aventure dans les camps de réfugiés, frappe aux portes des centres pour femmes et trouve enfin de vrais talents qui n'ont pas les moyens de suivre des études de stylisme. Creative Space Beirut voit le jour : un cursus de trois ans. Pas plus de cinq élèves par année. Des professeurs bénévoles et motivés. Des cours de drapage, préparation des patrons, illustrations, histoire, informatique et autres. Et des créations qui s'enchaînent, des collections qui se créent et des défilés qui se laissent admirer. Le succès est au rendez-vous. Tous les bénéfices générés par la vente des vêtements reviennent à l'école qui essaie ainsi de s'autofinancer et de continuer à donner leur chance à des jeunes défavorisés.

Sarah est très émue lorsqu'elle parle de « ses » élèves. Elle ne tarit pas d'éloges sur leurs créations, raconte l'immense succès du dernier défilé, espère recevoir des aides en matériaux ou en formations, rêve d'agrandir son école et propose dans l'avenir des études gratuites de graphisme, de design, d'urbanisme et d'architecture. Sarah insiste à dire que la mission de Creative Space devrait être celle de tous les Libanais qui peuvent donner de leur temps ou de leurs moyens pour offrir aux jeunes la possibilité d'épanouir leur talent.

En attendant, l'équipe de Creative Space Beirut, composée de Sarah Hermez et Caroline Simonelli a développé avec les étudiants CSB Ready to wear, un concept de vêtements taille unique confortables et qui commencent à être vendus dans plusieurs boutiques au Liban. La jeune femme, jamais à court d'idées, a également conçu, avec George Rouhana et Tracy Moussi, Second Street, une marque de chemises unisexes dont une partie des profits des ventes sert à financer l'école. Et d'autres projets de marques sont également à l'étude pour générer des fonds mais également donner un vrai travail rémunéré aux jeunes stylistes diplômés. Ouvrir des portes, bâtir des avenirs, éclairer les routes, allumer l'espoir.
Le cœur se réchauffe et le sourire s'installe lorsque l'on croise des jeunes comme Sarah Hermez qui avancent et qui montrent le chemin.
Positive Lebanon est un concept basé sur les initiatives concrètes de la société civile libanaise. Ces initiatives qui font que le pays tient encore debout. Mais derrière chaque initiative se tient un Libanais ou une Libanaise courageux, innovants, optimistes et pleins d'amour pour son pays.

 

*Positive Lebanon est un concept basé sur les initiatives concrètes de la société civile libanaise. Ces initiatives qui font que le pays tient encore debout. Mais derrière chaque initiative se tient une Libanaise ou un Libanais courageux, innovant, optimiste et plein d'amour pour son pays. (voir ici)

 

Dans la même rubrique

La nature est une belle harmonie

Nassim Alwan La conteuse aux mille couleurs

Paula Sroujean Abdel Hak : l'action au service de la vie

Johanna Hawari Bourjeily : la médiation comme solution

Mohammad Ayoub : Le Liban est à nous !

Artemis Kairouz, le sourire du Liban en France


Styliste diplômée de Parsons New York, avec en prime une formation en média et culture, Sarah Hermez ne conçoit pourtant pas, à 25 ans, d'entrer dans la voie toute tracée d'une carrière classique. Ses séjours en Inde et au Cambodge, ses prises de conscience des injustices sociales existantes dans le monde la décident de repenser son avenir.
Pas question pour la jeune femme de renoncer...

commentaires (0)

Commentaires (0)