À La Une

Nasrallah promet des "surprises" à Israël en cas de nouvelle guerre

Liban

"Les véritables créateurs de Daech ce sont les États-Unis et l'Arabie et leur but est de détruire des pays tels que l'Irak, la Syrie et l'Égypte", affirme le leader du Hezbollah.

16/02/2017

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui s'est exprimé jeudi à l'occasion de la "commémoration annuelle des grands martyrs du parti", Ragheb Harb, Abbas Moussaoui et Imad Moghnié, s'est lancé dans une longue diatribe contre Israël.

Au début de son intervention retransmise en direct par la chaîne de télévision al-Manar, Hassan Nasrallah a félicité l'Iran et ses responsables, notamment le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, à l'occasion du 38e anniversaire de la révolution islamique de 1979. 

Il a ensuite dénoncé les "intimidations continues, les articles et les discours menaçants selon lesquels une troisième guerre (israélienne) contre le Liban pourrait avoir lieu"."Ces menaces ne sont pas nouvelles, a affirmé le leader chiite. Il semble qu'Israël a la volonté de mettre la pression sur le Liban et ses habitants. J'appelle les Libanais et tous ceux qui vivent au Liban, qu'ils soient réfugiés ou autre, et leur demande d'avoir une approche différente sur la question : nous entendons ces menaces depuis 2006. Nous n'avons cessé d'entendre des propos sur la revanche qui approche mais, onze ans plus tard, rien ne s'est passé et le Liban est sûr, même si il y a de temps en temps des violations". 

Il a ensuite abordé le probable soutien que pourrait apporter le président des États-Unis, Donald Trump, au Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, qu'il a reçu mercredi. "Certains disent que Trump pourrait autoriser Israël à déclarer une guerre contre le Liban ou qu'il pourrait l'encourager. Est-ce que déclencher la guerre contre le Liban ne tient qu'à l'autorisation des États-Unis ? La protection américaine existe mais la protection arabe existe aussi, malheureusement", a déploré le chef du Hezbollah. "Il n'est pas question de protection américaine. Après la guerre de 2006 et après la dernière guerre contre Gaza (2014), est-ce qu'Israël pourrait gagner une nouvelle guerre? s'est interrogé M. Nasrallah. Là est la véritable question".

"Pour Israël, il ne s'agit pas d'obtenir une autorisation américaine ou arabe, a-t-il poursuivi. En fait, Israël n'est pas sûr de remporter une victoire dans le cas d'une guerre contre le Liban. Cela veut dire que la force de la Résistance (le Hezbollah, ndlr) et de ses soutiens est l'atout principal aux côtés de l'armée libanaise. Et je rappelle aujourd'hui à cet effet la position constante du président Michel Aoun. Voilà où réside la force du Liban".

Quelque jours auparavant, le président libanais, Michel Aoun, avait déclaré dans un entretien à la chaîne égyptienne CBC que les armes du Hezbollah devraient être maintenues tant que des terres libanaises restent occupées par Israël.

Par ailleurs, concernant la décision mercredi d'un tribunal israélien de reporter la fermeture d'un réservoir à Haïfa pouvant stocker 12.000 tonnes d'ammoniaque, Hassan Nasrallah a appelé Israël à vider le réservoir mais aussi à démanteler la centrale nucléaire de Dimona. "Où qu'ils cachent ce réservoir nous pourrons l'atteindre", a-t-il menacé. Israël possède l'arme nucléaire mais nous pouvons transformer cette arme en menace contre Israël" ."L'ennemi connaît la force et la capacité de la résistance au Liban", a-t-il ajouté.

"Tout le monde sait aujourd'hui qu'une guerre aérienne ne suffit pas. Lorsque Israël menace de mener une guerre contre le Liban, est-ce que cela veut dire qu''il enverra une armée terrestre au Liban ? a-t-il ironisé. "Les gens peuvent rester tranquilles, mais la résistance doit demeurer prête pour affronter l'ennemi", a-t-il ajouté avant de s'adresser à Israël. "Vous seriez surpris de ce que nous cachons, a-t-il dit. Nous pouvons changer le cours d'une guerre et ce serait idiot de votre part d'y aller".

 

"Aux portes de la victoire"
Le secrétaire général du Hezbollah s'est ensuite lancé dans une diatribe contre les pays arabes affirmant que ces derniers "tentent de normaliser les relations avec Israël, que ce soit officiellement ou officieusement". Il a ainsi appelé le peuple palestinien "à ne pas abandonner" et à "poursuivre sa résistance". Il a toutefois jugé que les propos entendus à Washington, à l'issue de la rencontre entre M.Trump et M. Netanyahu, sonnaient le glas du processus de paix israélo-palestinien. Le nouveau président des États-Unis a en effet rompu avec un des principes de base de la politique américaine au Moyen-Orient, à savoir celui d'une solution à deux États au conflit israélo-palestinien. "Je n'exagère pas si je dis qu'hier on a eu l'annonce officieuse de la mort du processus de négociations", a commenté à ce sujet Hassan Nasrallah.

"Nous continuerons à faire face aux projets qui nous prennent pour cible, a-t-il promis. Nous sommes aux portes de la victoire contre le projet américain, saoudien et israélien qui s'appelle Daech (acronyme arabe du groupe État islamique)". "Les véritables créateurs de Daech ce sont les États-Unis et l'Arabie et leur but est de détruire des pays tels que l'Irak, la Syrie et l’Égypte", a-t-il encore dit.

Dans son discours, Hassan Nasrallah n'a pas abordé la politique interne libanaise. Il avait déjà prononcé un discours dimanche et avait défendu le mode de scrutin proportionnel dans le cadre du débat autour de l'adoption d'une nouvelle loi électorale dans la perspective des législatives en mai prochain. Il avait aussi appelé le gouvernement libanais à engager des discussions avec le régime syrien pour régler la question des réfugiés syriens installés au Liban et s'était en outre prononcé en faveur de tout accord de cessez-le-feu en Syrie.

 

Lire aussi

Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien

 

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

mansour maurice

la guerre sera gagnee par celui qui dominera l'autre. moins que cela, n'est que destruction et malheur sans resultats.
puisque cela ne sera jamais resolu, il fera mieux d'eviter des guerres pareilles qui n'aboutiront qu'a la mort des gens et la destruction totale des pays... sans qu'aucun ne gagne.

Hallak Andre

Le Régime des mollah peine à museler les diverses déclarations des généraux du corps des gardiens de la révolution. Ainsi leur numéro 2 Hossein Salami, a affirmé que la récente mise en garde de Donald Trump , était plus incitative que dissuasive et l 'encourageait même à accentuer sa course à l'armement.
Ces généraux persuadés d'un soutiens d'origine divine, ont toujours vécu au dessus des lois, en marge de considérations technocratiques , loin des intérêt du peuple et, n'obéissant qu'au seul guide suprême Ali Khamenei.
A l'opposé
Mohammad Javad Zarif, ministre des affaires étrangères a assuré que son pays ne "déclencherait jamais une guerre"
Le premier vice-président iranien, Eshagh Jahangiri, quand à lui a réclamé le respect afin de relancer la négociations et le dialogue.
De nombreuses sources iraniennes sont venues rappeler les intérêts américains notamment l'achat récent de 80 avions de ligne Boeing et les possibles partenariats dans l'exploitation d'hydrocarbures.
Plus grave encore est la supplique des iraniens envers le maitre du Kremlin qui a imposé de figer provisoirement les mouvement de troupes dans l'ensemble des théâtres d'opération.
Car, Donald Trump et Vladimir poutine ont décidé d'aplanir leurs différents et bâtir une alliance durable qui préfigure un Yalta du moyen orient.
les récentes concertations avec Netanyahou et Salman sont les préambules d'un ordre nouveau ou les réfractaires auront du mal à défier à la fois l'ours et l'aigle

Assad Fakhouri

On ne peut rire des propos de HN
La milice du Hezbollah combattant en Syrie a pris l'allure d'une armée, bien équipée et au contact des commandos russes elle a acquis l'art des combats d'une armée véritable
Si une guerre se déclenche avec Israel, il y a de grande chance que cette milice pénétre en Israel
mais HN s'imagine qu'il a une chance de gagner cette guerre, même une minime chance , il se fait des illusions et il ment à ses troupes..
Le Hezbollah fera des dégâts en Israel, il n'y a pas de doute
Mais attention au retour de manivelle
Le Liban risque de subir de grosses destructions et beaucoup de morts
cette fois ci Israel ira jusqu'à la Bekaa détruire les silos de missiles
Il faut à tout prix empêcher cette folie

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LIRE... ET... RIRE !

Nader Marc

Le Liban gouverné par des enturbanés, c'est beau le surréalisme.

Assad Fakhouri

“Ça ne s'apprend jamais trop tôt, la liberté.”
de Hervé Bazin

C.K

C'est l"Ombre de Dieu sur terre"...... héhé!



ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Nâbäâh a, en plus, appelé Israël à vider le réservoir d'ammoniaque à Haïfa, mais aussi à démanteler la centrale nucléaire de Dimona(!). Et comme quoi, n'immmporte où ils cachaient ce réservoir, lui l'haSSine pourra l'atteindre (!!).
Israël possède l'arme nucléaire, a-t-il renchérit, mais nous pouvons transformer(?) cette arme en menace contre Israël(!). Car vous seriez surpris de ce que nous cachons(?). Nous pouvons changer le cours d'une guerre (!!!)." !?!
Yâ harâââm !
On aurait dit "l'autre", terré au 40ème Sous-Sol de son Bunker, et "menaçant !" ; encore ; le Monde entier avec ses "fameuses armes secrètes" ! Qui n'étaient, en fait, que ces Tocards de V1 et V2 en manque même.... de KÉROSÈNE !
Yâ haSSértéééh !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Nâbäâh a, en sus, appelé Israël à vider le réservoir d'ammoniaque à Haïfa, mais aussi à démanteler la centrale nucléaire de Dimona(!). Et comme quoi, n'immmporte où ils cachaient ce réservoir, lui l'haSSine pourra l'atteindre(!!).
Israël possède l'arme nucléaire, a-t-il renchérit, mais nous pouvons transformer(?) cette arme en menace contre Israël(!). Car vous seriez surpris de ce que nous cachons(?). Nous pouvons changer le cours d'une guerre(!!!)." !?!
Yâ harâââm !
On aurait dit "le petit Adolphe", terré au 40ème Sous-Sol de son Bunker en 45, et "menaçant !" ; encore ; le Monde entier avec ses "fameuses armes secrètes" ! Qui n'étaient, en fait, que ces Tocards de V1 et V2 en manque même.... de KÉROSÈNE !
Yâ haSSértéééh !

Assad Fakhouri

Cet homme ne parle que de guerre
Jamais il ne prononcera le paix
jamais il n'agira dans l'intérêt du Liban
jamais il ne renoncera au pouvoir au Liban
Il faut espérer qu'Israel ne répondra jamais à ses provocations, car c'est le Liban qui encore trinqué et lorsqu'Israël se retira du Liban, cet homme criera à la victoire divine
On n'en finira jamais avec cette homme et son organisation guerrière

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Nâbäâh 1er : "Après notre (Divîîîne) de 06 et de Gaza en 014), est-ce qu'Israël pourrait gagner une nouvelle guerre ? Là est la véritable question." !
Yâ harâââm ! Il le pensait mais n’a pas osé le prononcer ; d'où son lapsus ; car, c’était plutôt : "Est-ce qu'Israël pourrait gagner…. une nouvelle fois la guerre." !
Et, pour ce qui est de son : "Là, est la véritable question." ; faut pas chercher loin....
Si après une guerre de Massacres menée pendant six longues années contre de pauvres syriens Civils et quelques Jihadistes par lui et ses acolytes tant Mongolo-sibériens Nains, fakkihîstes Per(s)cés et aSSadiques bääSSdiotistes il n'a pas pu gagner son Inégale "guerre", "pense?!"-t-il ; really ; que Äasraël ne pourrait pas gagner.... Même moult fois encore de simples "guerres Divîîînes" pareilles telles que les siennes ?!
Yâ téëtîréééh !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Nâbäâh 1er : "Après notre (Divîîîne) de 06 et de Gaza en 014), est-ce qu'Israël pourrait gagner une nouvelle guerre ? Là est la véritable question." !
Yâ harâââm ! Il le pensait, mais n'a pas osé le prononcer ; d'où son lapsus : Est-ce qu'Israël pourrait gagner une nouvelle fois la guerre.".
Et, pour ce qui est de son : "Là, est la véritable question." ; faut pas chercher loin....
Si près une guerre de Massacres menée, pendant six longues années contre de pauvres syriens Civils et quelques Jihadistes, par lui et ses acolytes tant Mongols sibériens Nains, fakkihîstes Per(s)cés et aSSadiques bääSSdiotistes il n'a pas pu gagner son Inégale "guerre", "pense?!"-t-il really que Äasraël ne pourrait pas ganer encore.... Même moul fois ?!
Yâ téëtîréééh !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"L'haSSine : Onze ans since notre (Divîîîne) de 06, Rien(!) ne s'est passé et le Liban est sûr !
Même si, yîîîh, il y a de temps en temps des violationnns." !
Mais que fiche-t-il donc alors, l'haSSine, wâââï ne réagit-il pas.... Ou plus ?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DES SURPRISES... OU DES CERISES...

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Au début de son intervention, Nâbäâh a félicité les (responsables!) de l'Iran, notammennnt le (Suprême Guîîîde!) Äälîîî ; c'est évident ; Khamenéééïîîî, à l'occasion, yâââï, du 38e anniversaiiire de la RII, yîîîh !"....
C'est "normal" !
N'importe qui ou quoi qui donne allègrement des Toûmânes Per(s)cés et des USD traficotés : O R D O N N E !
Wâlâââoû, Nâbäâh ! Äâlâ mîîîne ?

George Khoury

c'est normal qu'israel attende jusqu'a la fin de la guerre en syrie pour attaquer le parti infeode a l'iran. Avant qu'il ne se reconstitue.
Pour moi, des que les premices d'une treve en syrie commencent a apparaitre, israel lancera son attaque

C.K

J'adore la photo, lol, le divin parti et sa théocratie.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES NOUVELLES GUERRES SERONT ECONOMIQUES... AIGREMENT ECONOMIQUES... ET QUI FONT S,AGENOUILLER... DES EXEMPLES ON EN A DEJA... PAUVRE LIBAN !

Jaber Kamel

Le petit cadeau que H.N leur a fait en les alertant sue les cuves d'amoniaque ne doit pas cacher le fait que la résistance se garde le meilleur pour elle même.

D'OÙ LA FAMEUSE GROSSE SURPRISE QUI LES ATTEND.

Faire la paix avec la resistance ne vaut elle pas mieux qu'une DEBANDADE de masse ?

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Le sec(ré)taire général du héZébbb, l'haSSine, qui s'est exprimé à l'occasion de la commémoration annuelle des (grands!? martyrs) de ce héZébbb, un certain Réééghîbb, un certain Ëébbéééss et un certain Ïîméééd." !
Léééh, "grands martyrs" ?
Pourquoi les "autres" qui ont crevé en bääSSyrie, ne seraient en fait.... Que des Mini-"martyrs" ?
Yâ wâïyléééh !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DANS CE DISCOURS IL Y A DES VERITES... IL Y A DES FANFARONNADES... IL Y A DE L,EXAGERATION...

Jaber Kamel

J'ai comme l'impression que plus ça va plus on le croira.

LES ISRAÉLIENS N'ATTENDENT JAMAIS DE FEU VERT DE QUI QUE SE SOIT. ILS LES DONNENT. ET SI C'EST PAS ENCORE FAIT C'EST QU'ILS ONT LE TROUILLOMETRE À ZÉRO.

MESSIEURS LES ANGLAIS TIREZ LES 1ERS.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1 / 1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Aïn el-Héloué : bras de fer entre Libanais et Palestiniens au sujet d’un terroriste en cavale

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.