Rechercher
Rechercher

Liban - Éducation

Hamadé met en garde contre une « désertification linguistique »

Marwan Hamadé (au centre), hier, au cours de la cérémonie à l’Unesco.

Le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, Marwan Hamadé, a mis en garde hier contre un processus de « désertification linguistique qui commence à frapper le Liban, et qui est apparu dans plusieurs recensements mondiaux ».
M. Hamadé, qui s'exprimait hier dans le cadre d'une cérémonie à l'Unesco, a estimé que cette régression commence à se répercuter sur les critères dont il s'enorgueillissait sur le plan de l'éducation et de la différence par rapport à son environnement sur le plan culturel et éducationnel.
Le ministre a appelé les élites à faire face à ce défi, ce qui ne devrait pas être rendu impossible par la durée de vie éphémère du gouvernement ou les priorités comme la loi électorale, le budget, ou la distribution du courant électrique, a-t-il noté. L'avenir du Liban dépend de l'avenir du secteur scolaire et de l'enseignement, estimant que les enseignants sont au centre « du processus de développement du pays et du maintien de sa souveraineté, sa liberté, son indépendance et son caractère démocratique ».


Le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, Marwan Hamadé, a mis en garde hier contre un processus de « désertification linguistique qui commence à frapper le Liban, et qui est apparu dans plusieurs recensements mondiaux ».M. Hamadé, qui s'exprimait hier dans le cadre d'une cérémonie à l'Unesco, a estimé que cette régression commence à se répercuter sur les...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut