X

Liban

Une tortue de mer secourue après avoir manqué de s’étrangler avec un bâton de sucette

Animaux
OLJ
27/10/2016

Il faut peu de choses, quelques détritus de notre quotidien, pour menacer certains animaux marins. Une tortue de mer a ainsi récemment failli s'étrangler, au large des côtes libanaises, après avoir avalé un simple bâton de sucette en plastique. Heureusement que ses mouvements erratiques dans l'eau ont alerté un groupe en mer, dont un biologiste marin libanais, Marcos Hado. Celui-ci a relaté son histoire au cours d'une rencontre avec la presse, organisée en collaboration avec l'association Green Area.

« Au cours d'une sortie en mer, nous avons repéré une tortue de mer qui nageait d'une manière qui ne nous a pas semblé normale, a raconté l'expert. Elle semblait avoir du mal à flotter et à se mouvoir dans l'eau. Nous avons remarqué que la partie inférieure de son corps était comme attirée vers le bas, alors qu'elle agitait ses pattes de devant au-dessus de l'eau de manière chaotique, signe que l'animal était en difficulté. »
Le bateau se dirige alors vers la tortue pour la secourir. « Nous avons cru de prime abord qu'elle avait avalé un sac en plastique, poursuit Marcos Hado. Mais quand je l'ai soulevée jusqu'au bateau, j'ai remarqué qu'un bâton de sucette était coincé dans sa gueule, de manière transversale. Avec mes collègues, nous l'avons retiré, avant de remettre l'animal à l'eau. »

Le biologiste marin est révolté par l'incident. « Ce n'est qu'un échantillon de ce que nous observons régulièrement, a-t-il dit au cours de son point de presse. Nous avons souvent secouru des tortues qui avaient avalé un sac en plastique ou qui étaient bloquées dans un filet de pêche. » Et d'ajouter : « Malheureusement, un simple bâton de sucette jeté par un enfant sur une plage a failli coûter la vie à une tortue qui a plus de cent ans d'âge. Sachant que notre littoral est désormais pollué par toutes sortes de déchets. »

Avec la multiplication d'incidents impliquant des tortues de mer, des espèces menacées, notamment plusieurs cas de tortues retrouvées mortes et échouées sur les plages, le biologiste marin et l'association Green Area ont « lancé un appel au ministère de l'Environnement et à toutes les autorités concernées en vue d'œuvrer pour sauver les tortues ». « Les tortues souffrent de la pollution et du manque de sensibilisation à la protection de l'environnement, a poursuivi Marcos Hado. Il faut généraliser la culture du respect de l'environnement et de la biodiversité dans les écoles. »

 

Pour mémoire

Une tortue battue sur la plage au Liban... pour des selfies

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

MIROIR ET ALOUETTE

Est ce qu'on lui a brossé les dents après , au moins ?

Jack Gardner

Refusons les sacs en plastique distribués généreusement à chaque petit achat…en disant au vendeur que cela pollue, peut être ça va lui prendre conscience, a notre voisin de la file aussi…qui lui est tellement collé à moi.

On achète un Panadol en pharmacie et on vous le met dans un petit sac blanc...pour faire class!

Pas besoin d’un gouvernement pour ces petits reflexes qui peuvent rapporter gros…juste d’un peu de bon sens.

Et la liste et longue pour les petits gestes civils…

A bon entendeur

Dernières infos

Les signatures du jour

Impression de Fifi ABOU DIB

Cartables

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants