Rechercher
Rechercher

Liban - CPL

Bassil : Même Ghazi Kanaan n’a pas osé un gouvernement représentant 6 % des chrétiens !

Le président du Courant patriotique libre (CPL), Gebran Bassil, est revenu samedi sur la représentativité des ministres chrétiens du gouvernement, affirmant que ces derniers ne représentent que 6 % de l'électorat chrétien, alors que les communautés chrétiennes sont « l'une des composantes essentielles du pays ». Il en a induit que le gouvernement n'est pas « en conformité avec le pacte de vie commune » conclu au moment de l'indépendance.

S'exprimant à Amioun, au cours d'un meeting célébrant l'anniversaire de la naissance du Grand Liban (1er septembre 1920), M. Bassil s'est interrogé sur le sens de cette « conformité au pacte ». « Est-ce un contrat social ? s'est-il interrogé, est-ce le fait que personne ne cherche à gommer l'autre ou le dissoudre ? » Sans clairement répondre à ces questions, il a affirmé que cette conformité signifie une sorte « d'égalité civique » dans l'exercice du pouvoir politique.

« Nous sommes un courant laïc, a poursuivi M. Bassil, et nous voulons un État de ce type. Mais nous baignons dans ce régime confessionnel haïssable et le monde entier se communautarise... »
« Nous regrettons que les gens se battent et s'entre-tuent au nom de la religion, a-t-il déclaré. Nous pensons que seul le vivre-ensemble est en mesure de redresser la situation et que notre pacte national peut servir de modèle à tout l'Orient. C'est aujourd'hui le rôle du Liban, et personne ne devrait se permettre de porter atteinte au pacte qui est ce modèle de coexistence. »

Et M. Bassil de rejeter tout autre choix, notamment celui de la partition du Liban. « Nous n'avons d'autre choix que l'unité nationale, a-t-il enchaîné, et, là, interrogeons-nous sur le fait de savoir pourquoi la plupart des Libanais se demandent si le Liban est bien leur patrie ? Pourquoi beaucoup se demandent si leurs enfants ont un avenir ici ? C'est que ce pays repose sur la notion d'équilibre qui débouche sur le concept de démocratie consensuelle qui ne marginalise et n'exclut personne. Ce qui ne veut pas dire, bien entendu, qu'on ne peut dire non à rien, ou que l'unanimité nationale doit se faire sur tous les sujets, mais 6 %, quand même ! Même Ghazi Kanaan ne l'a pas fait ! »

Et Gebran Bassil de conclure son raisonnement en affirmant qu'entre 1990 et 2005 les chrétiens du Liban ont été exclus et marginalisés de la vie politique, mais, cette « équation », le CPL a décidé de « la détruire ».
« Désormais, entre le CPL et cette équation, c'est une lutte à mort. Il n'y a pas de demi-État. C'est ou l'État, ou son absence », a-t-il conclu.


Lire aussi

La semaine s'ouvre sur la perspective de deux échéances stériles

Geagea aux « ennemis du Liban » : N'essayez pas de nous mettre à l'épreuve une nouvelle fois

Rifi appelle à porter plainte contre la Syrie devant le Conseil de sécurité


Le président du Courant patriotique libre (CPL), Gebran Bassil, est revenu samedi sur la représentativité des ministres chrétiens du gouvernement, affirmant que ces derniers ne représentent que 6 % de l'électorat chrétien, alors que les communautés chrétiennes sont « l'une des composantes essentielles du pays ». Il en a induit que le gouvernement n'est pas « en conformité avec...

commentaires (7)

S,IL GARDAIT LE SILENCE... ET COMPRENAIT QUE SON BEAU-PERE, LUI ET LE CPL ONT SERVI ET SERVENT ENCORE DE PARAVENTS ET QUE SES FANFARONNADES DE PRETENDUS REPRESENTANTS DES CHRETIENS N,EST QU,UNE RIGOLADE !

ABOLIR LA CENSURE = REABONNEMENT ET SOUTIEN.

11 h 14, le 06 septembre 2016

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • S,IL GARDAIT LE SILENCE... ET COMPRENAIT QUE SON BEAU-PERE, LUI ET LE CPL ONT SERVI ET SERVENT ENCORE DE PARAVENTS ET QUE SES FANFARONNADES DE PRETENDUS REPRESENTANTS DES CHRETIENS N,EST QU,UNE RIGOLADE !

    ABOLIR LA CENSURE = REABONNEMENT ET SOUTIEN.

    11 h 14, le 06 septembre 2016

  • Plus fanfaron que lui, tu meurs ! Gébran Bassil, le Sindbad du gouvernement, accorde 6% de représentation chrétienne aux chrétiens du gouvernement (sic) répartis ainsi : 1% aux Kataébs, 1% aux PNL, 1% au 14-Mars, 1% à Michel Sleiman et 2% aux Indépendants. Tandis que le CPL représente 92% et les FL 2%. Avec un Don Quichotte pareil, le Liban restera ingouvernable. Vivement un Mandat étranger.

    Honneur et Patrie

    13 h 03, le 05 septembre 2016

  • Ce que peut dire cet homme n'a aucune importance, aucune signification Il est l'acteur de la gestion confuse de notre pays, il nuit à notre pays à l'étranger, il s'occupe principalement à faire imploser le peu de chance que nous avons aujourd'hui de sortir pays de la mrd dans laquelle, son beau père et lui, nous ont mis. Si jamais , par la bêtise des votants, le CPL arrive au pouvoir, c'est équivalent à ce qui s'est passé en Syrie avec la famille Assad : on en prend pour 40 ans facilement. La constitution deviendra une façade.

    FAKHOURI

    12 h 35, le 05 septembre 2016

  • VOS ALLIES GENDRISSIMO...

    ABOLIR LA CENSURE = REABONNEMENT ET SOUTIEN.

    12 h 34, le 05 septembre 2016

  • arrete avec tes 2 poids, 2 mesures. Respecte la constitution d'abord et viens nous parler ensuite de pacte national. J'ai hai la pax syriana et sa cohorte de carpettes qui embrassaient chaudement la main syrienne mais tu vas me faire regretter cette periode

    George Khoury

    10 h 33, le 05 septembre 2016

  • Et il croit que c'est en ne respectant pas la démocratie et la constitution qu'il y arrivera? Si Aoun est élu comme ils prétendent le faire c'est lui qui sera illégitime suivant la constitution. Les actions de son beau père nous ont conduit a cette situation et a ce jour le pays en paie le prix. S'il la bouclait un peu et décidait de se conformer aux règles et lois le pays verra un peu de lumière...

    Pierre Hadjigeorgiou

    09 h 52, le 05 septembre 2016

  • Ou l'état ou son abscence ... Pas de demi état !!! Ahhh la il change tout .. A bon entendeur salue !!

    Bery tus

    06 h 16, le 05 septembre 2016

Retour en haut