X

À La Une

Moustapha Badreddine, chef militaire du Hezbollah en Syrie, tué près de Damas

Syrie

Le Tribunal spécial pour le Liban avait délivré un mandat d'arrêt contre Moustapha Badreddine, qualifié de "cerveau" de la planification de l'attentat qui avait coûté la vie à Rafic Hariri.

OLJ/Agences
13/05/2016

Le Hezbollah a annoncé vendredi la mort de son chef militaire en Syrie, Moustapha Badreddine, l'un des cinq membres du mouvement chiite accusés par le TSL du meurtre de Rafic Hariri, l'ancien Premier ministre libanais.
"Il a dit il y a quelques mois, +je ne reviendrai pas de Syrie, sauf en martyr ou en portant le drapeau de la victoire+. C'est le commandant en chef Moustapha Badreddine. Et il est revenu aujourd'hui en martyr", a déclaré le Hezbollah dans une déclaration diffusée par la chaîne Al-Manar.

 

Dans un communiqué publié un peu plus tard, le Hezbollah précise que Moustapha Badreddine a péri dans une "grande explosion" près de l'aéroport de Damas. "Les informations recueillies au cours de l'enquête préliminaire révèlent qu'une grande explosion a visé l'un de nos postes près de l'aéroport international de Damas, tuant le frère commandant Moustapha Badreddine et blessant d'autres personnes", indique le parti qui combat les rebelles en Syrie auprès des troupes du président Bachar el-Assad. Selon une source de la sécurité syrienne, l'explosion a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi dans un entrepôt près de l'aéroport de Damas, où se trouvait Moustapha Badreddine.

 

La mort de Badreddine fait perdre au groupe l'un de ses plus importants leaders depuis la mort de son chef militaire en 2008 Imad Moughniyé. Une mort que le Hezbollah impute à Israël. "Il avait participé à la plupart des opérations de la résistance islamique depuis 1982", annonce le parti chiite dans un communiqué, en référence à sa date de création en 1982.

 

Moustapha Badreddine, sur la photo diffusée par le TSL. Special Tribunal for Lebanon/Handout via Reuters/File Photo

 

Le Parti de Dieu dit enquêter sur l'origine de l'explosion, qui pourrait être une frappe aérienne, un missile ou un tir d'artillerie. Dans son communiqué, le Hezbollah ne précise pas quand Moustapha Badreddine, âgé d'environ 55 ans, est mort.

La chaîne de télévision libanaise al Mayadeen avait auparavant déclaré que Badreddine avait été tué en Syrie par des frappes aériennes israéliennes. Israël a refusé de commenter l'information mais un ancien responsable israélien a reconnu que le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu avait accueilli avec satisfaction l'annonce de ce décès.

La Maison blanche a, pour sa part, indiqué qu'aucun appareil de la coalition en lutte contre le groupe Etat islamique (EI) ne se trouvait dans la région aérienne de Damas au moment de l'explosion. "Il n'y avait pas d'avion américain ou de la coalition dans la zone où on dit qu'il a été tué", a déclaré Josh Earnest, porte-parole de la présidence américaine, ajoutant ne pouvoir confirmer le décès du chef militaire.

 

Les funérailles de Moustapha Badreddine ont eu lieu vendredi après-midi à Ghobeyri, dans la banlieue-sud de Beyrouth. Il devait être enterré dans le fief du Hezbollah, à côté de Imad Moughniyé.

 

Moustapha Badreddine, ainsi que trois autres personnes, font l'objet de sanctions financières du Trésor américain depuis juillet 2015 pour leur "soutien actif (du parti) au régime Assad et des actions terroristes du Hezbollah". Selon le Trésor, en septembre 2011, Badreddine avait accompagné le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah lors de rencontres à Damas avec M. Assad pour discuter de la "coordination stratégique" alors que la Syrie commençait à s'enliser dans la guerre civile après la répression de la révolte contre le régime quelques mois plus tôt. Le Trésor précise que depuis 2012, "Badreddine coordonnait les activités militaires du Hezbollah en Syrie" et avait mené notamment une offensive contre la ville syrienne de Qousseir près de la frontière libanaise en 2013 d'où les rebelles ont été chassés après une violente bataille. Le parti chiite est devenu la bête noire des rebelles et de l'opposition syriens.

 

Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), créé pour juger l'assassinat du dirigeant Rafic Hariri dans un attentat à Beyrouth en 2005, avait, en outre, délivré des mandats d'arrêt contre Moustapha Badreddine, qualifié de "cerveau" de la planification de l'attentat, et contre quatre autres membres du Hezbollah.
Le parti, qui a rejeté toute paternité de l'attentat, a, à plusieurs reprises, exclu la remise des suspects.

Moustapha Badreddine avait fait ses premières armes au sein du Fatah palestinien. Il avait rejoint le Hezbollah après l'invasion israélienne du Liban à l'été 1982. Il est aussi l'un des auteurs des attentats contre le ambassades de France et des Etats-unis à Koweït en décembre 1983 et avait été arrêté. Les pirates de l'air qui avaient détourné un avion au Koweït en décembre 1984, ainsi qu'un appareil de l'ancienne compagnie aérienne américaine TWA en juin 1985, avaient réclamé sa libération. Moustapha Badreddine avait réussi à s'échapper de prison lors de l'invasion irakienne du Koweït en 1990.

 

 

Lire aussi

Nasrallah : L'EI a été créé pour combattre le Hezbollah

Pour le Hezbollah, la BDL « attise une guerre d'élimination »

 

Pour mémoire

TSL : Badreddine, l'homme aux multiples facettes, raconté par un témoin

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

ŒIL POUR ŒIL ! DENT POUR DENT !

CBG

Il était devenu incontrôlable comme Imad Moghnié il fallait l'éliminer...
Pourquoi ils meurent à Damas dans des circonstances un peu atypiques!!!??? Voilà une belle enquête pour un journaliste qui aurait envie de mourir en martyr aussi...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LA COMMUNAUTE CHIITE LIBANAISE A ENGENDRE DE BRAVES FILS... ILS L,ONT PROUVE CONTRE L,OCCUPATION ISRAELIENNE DU SUD... HELAS ! ET GRAND HELAS ! DE RESISTANTS POUR LIBERER LEURS TERRES ILS SONT DEVENUS DES ENVAHISSEURS D,AUTRES PAYS ARABES A L,APPARTENANCE ET AU SOLDE DES PERSES... GRANDE PERTE POUR LA PATRIE !!!

Yves Prevost

Ça un martyr?

FAKHOURI

ce n'est pas un coup dur ni pour le Hezbollah, ni pour le TSL qui n'aurait jamais pu faire imposer au Hezbollah l'exécution des mandats contre cet homme aux mains rougies du sang de ses victimes.
Le Hezbollah ne peut pas reculer en Syrien. Il perdrait la face au Liban devant ses admirateurs de "victoire divine" et l'Iran couperait le robinet des petrodollars.
Aujourd'hui, le Hezbollah est dans une impasse,
même s'il remplace ce "grand chef" par un autre "grand chef".
Le Hezbollah en a pour des années encore à batailler en Syrie. Il ne faut pas se leurrer : Daesch ne sera pas facile à déloger, même avec les frappes de la coalition
Palmyre est une victoire symbolique
et depuis Poutine a une extinction de voix.
D'ailleurs il est trop occupé à Vienne dans les locaux de l'OSCE à régénérer la nouvelle guerre froide
Les chiites devraient réfléchir en allant prier sur la tombe de cet homme à ce que leur réserve HN

Sabbagha Antoine

Coup dur pour le Hezbollah , et pour le secret de la mort du premier ministre Hariri.

carlos achkar

Il est désolant de constater que certains libanais pensent que cet homme est un héros car ses ennemis sont Israel, les USA, les Bensaoud, Daech etc....
Les héros sont ceux qui sont prêt à mourir sur le champ de bataille pour défendre les territoires de leur pays.
Les héros ne sont pas les mercenaires ou miliciens qui vont se battre pour défendre un régime qui refuse même de reconnaître le tracé des frontières du pays de ce mercenaire ou milicien.
Nos héros sont ceux qui veulent bâtir une nation et non une milice à la solde de l'Iran et du régime des ASSAD.
Nos héros sont ceux qui veulent faire du Liban un pays message où chrétiens, musulmans (sunnites ou chiites), druzes pourront vivre en harmonie.
Nos héros sont ceux qui veulent faire du Liban un paradis sur terre et non un territoire qui n'engendre que haines, morts et guerres.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Qui tua par le Zoulfikkâr, périra par le glaive du Syrien Sain !

C.K

Yalla, il envoit le fils au front?

Henrik Yowakim

Le Tribunal spécial pour le Liban avait délivré un mandat d'arrêt contre Moustapha Badreddine, qualifié de "cerveau" de la planification de l'attentat

ET LE COMBAT CESSA FAUTE DE COMBATTANTS ECRIVAIT CORNEILLE

ET AU TRAIN OU VONT LES CHOSES EN TRAINANT EN LONG ET EN LARGE LE TRIBUNAL~TORTUE CESSERA SES AUDITIONS~INTERRORGATOIRES BIDON FAUTE DE TEMOINS OU D'ACCUSEES

LE TOUT APRES AVOIRS DILAPIDEE GASPILLEE DES DIZAINES DE MILLIONS DE DOLLARS POUR NOURRIR DES JUGES LIMACES~COMPARSES

VIVEMENT QU'ON ARRETE CETTE FARCE INTERNATIONALE ET SPECIALE ET QUI TRAINE DEPUIS PLUS DE 11 ANNEES.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

TOUT COMME LES SYRIENS ILS COMMENCENBT A DISPARAITRE UN APRES L,AUTRE... ACCIDENTS DE VOITURES... EXPLOSION DE VOITURES... SUICIDES... OU PRETENDUMENT SUR LE CHAMP DE BATAILLE...

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

La lumière ne voulait nullement voir ses sombres et noirs désirs ! Son œil ne regardait donc point sa main, mais celle-ci pourtant accomplissait ce que son œil n'osa jamais ; de honte ; regarder une fois fait !

Ali Farhat

Cet homme est parti honorablement sur le champ de bataille pour une noble cause pour laquelle il a consciemment consacré sa vie terrestre, comme il l'a toujours voulu... comme certains artistes souhaitent partir sur scène. Quand on sait que ses ennemis étaient: israel, le trésor et la foreign policy américains, daech, les groupes armées takfiro-wahhabites, la famille des ben saoud et ses miettes libanaises, le tsl et compagnia bella, on ne peut qu'être fier de ce qu'il a accompli pour notre pays et pour l'humanité durant son passage terrestre. Merci donc et bon voyage vers l'éternel. Comme ceux qui t'on procédé, Lakall'majd wal 5ouloud! Tu sera porté haut vers tà dernière demeure sur les bras des gens qui t'aiment et ce n'est pas donné à tout le monde sur cette planète.

Bery tus

Martyr quand tu meurs EN PROTEGEANT TON PAYS !! ! JAMAIS MARTYR EN ÉTANT UN ENVAHISSEUR !!

RAISINS SECS

Le hezb résistant ne dit pas que c'est israel , mais qu'il mène une enquête pour déterminer les causes de son décès.
S'il s'avère que c'est le pays usurpateur , il le vengera comme il a l'habitude de le faire .

Et un parti de résistants reconnait ses morts et ne les cache pas sous le tapis , comme le fait israel pays usurpateur chaque fois qu'il reçoit une claque .

Zulficar est l'Homme qui a libéré KOUSSEYR.

Lebinlon

le diable dînera en bonne compagnie ce soir. bon debarras

George Khoury

bon debarras a lui et ses secrets. c'est sans regrets

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Ils les "suicident" un à à un....
"Méthode" fakkihîste post-fasciste typique.
Pauvre TSL !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : après la pause du Fitr, les heures supplémentaires du week-end

Un peu plus de Médéa AZOURI

Ce foutu premier rendez-vous...

Les matchs d’aujourd’hui

  • Belgique
    Tunisie

    23/06

    15h00 (GMT+3)

  • Corée du Sud
    Mexique

    23/06

    18h00 (GMT+3)

  • Allemagne
    Suède

    23/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué