Rechercher
Rechercher

israël

Netanyahu : Le Golan occupé "restera à jamais sous souveraineté israélienne"

"Nous ne nous opposerons pas à un accord sur la Syrie à condition que les forces de l'Iran, du Hezbollah et de Daech soient expulsées" de ce pays, martèle le PM israélien.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a proclamé dimanche que la partie annexée du plateau syrien du Golan "restera pour toujours dans les mains d'Israël". REUTERS/Sebastian Scheiner/Pool

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a proclamé dimanche que la partie annexée du plateau syrien du Golan "restera pour toujours dans les mains d'Israël". Il s'exprimait au début d'un Conseil des ministres hebdomadaire organisé pour la première fois sur le plateau du Golan depuis sa conquête par Israël en 1967. Ces déclarations interviennent au moment même où se tiennent à Genève des négociations sur l'avenir de la Syrie en guerre.

"Il est temps que la communauté internationale reconnaisse la réalité, il est temps qu'après 50 ans elle reconnaisse enfin que le Golan restera à jamais sous souveraineté israélienne", a ajouté le Premier ministre dont les propos ont été diffusés par la radio publique. "Quoi qu'il se passe de l'autre côté (en Syrie), la frontière ne bougera pas", a-t-il martelé.

Mercredi ont repris à Genève des discussions de paix sur la Syrie sous l'égide de l'Onu pour tenter de mettre un terme à un conflit qui a déjà fait plus de 270.000 morts et poussé des millions de personnes à l'exil. Selon les médias, M. Netanyahu redoute qu'Israël soit soumis à des pressions pour un éventuel retrait du Golan en cas d'accord sur l'avenir de la Syrie.

"Nous ne nous opposerons pas à un accord sur la Syrie à condition qu'il ne se fasse pas aux dépens de l'Etat d'Israël et que les forces de l'Iran, du Hezbollah et de Daech (acronyme en arabe de l'organisation Etat islamique) soient expulsées" de Syrie, a aussi souligné le dirigeant israélien. Il a en outre dit "douter fortement que la Syrie puisse redevenir ce qu'elle a été".
La radio publique a précisé que M. Netanyahu avait fait passer ce message lors d'un récent entretien avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry et compte le répéter jeudi lors d'une rencontre à Moscou avec le président russe Vladimir Poutine.

Israël et la Syrie restent officiellement en état de guerre. L'Etat hébreu occupe depuis la guerre de juin 1967 1.200 km² du plateau du Golan (nord-est), dont l'annexion en 1981 n'a jamais été reconnue par la communauté internationale, alors que les quelque 510 km² restants sont sous contrôle syrien.
La ligne de cessez-le-feu sur le Golan était considérée comme relativement calme mais la situation s'est tendue avec la guerre en Syrie déclenchée en 2011.

M. Netanyahu a récemment reconnu que son pays avait attaqué des dizaines de convois d'armes en Syrie destinés au Hezbollah qui combat en Syrie aux côté de l'armée du régime. Depuis cinq ans, des roquettes tombent périodiquement du côté du Golan occupé par l'Etat hébreu, où vivent plus de 20.000 colons israéliens et 20.000 druzes, une minorité arabophone et musulmane également présente en Syrie. Détenteurs d'un laissez-passer israélien sans en avoir la nationalité, ces derniers se considèrent dans leur majorité Syriens

 

 

Lire aussi
Israël admet avoir attaqué "des dizaines de convois d'armes" en Syrie destinés au Hezbollah

Quand Israël jongle avec les risques et les opportunités du chaos syrien


Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a proclamé dimanche que la partie annexée du plateau syrien du Golan "restera pour toujours dans les mains d'Israël". Il s'exprimait au début d'un Conseil des ministres hebdomadaire organisé pour la première fois sur le plateau du Golan depuis sa conquête par Israël en 1967. Ces déclarations interviennent au moment même où se...

commentaires (5)

Il dit bien golan "occupé" et ajoute nous le gardons à vie . Donc il confirme que c'est un voleur de terre patenté, et je redis mille mercis à notre résistance qui n'a pas laissé faire au sud Liban, parce qu'on aurait eu le même délit, je veux dire le crime d'annexer le sud "occupé" . S'il le redit apres l'avoir déjà dit, c'est que comme pour les armes du hezb il chercher à calmer son front intérieur pour ce qu'il sait qu'il va lui tomber sur la tête . Seulement au Liban on a pas eu les mêmes fréquentations que les habitants sunnites de Palestine et druze du golan occupé et annexé.

FRIK-A-FRAK

09 h 58, le 18 avril 2016

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Il dit bien golan "occupé" et ajoute nous le gardons à vie . Donc il confirme que c'est un voleur de terre patenté, et je redis mille mercis à notre résistance qui n'a pas laissé faire au sud Liban, parce qu'on aurait eu le même délit, je veux dire le crime d'annexer le sud "occupé" . S'il le redit apres l'avoir déjà dit, c'est que comme pour les armes du hezb il chercher à calmer son front intérieur pour ce qu'il sait qu'il va lui tomber sur la tête . Seulement au Liban on a pas eu les mêmes fréquentations que les habitants sunnites de Palestine et druze du golan occupé et annexé.

    FRIK-A-FRAK

    09 h 58, le 18 avril 2016

  • netanyahu a oublie de preciser que c'est avec l'aide des assad et du hezbollah qu'il arrive a garantir la quietude sur ce front

    George Khoury

    18 h 56, le 17 avril 2016

  • Il peut dire ce qu'il veut ce criminel judéo-sioniste car aujourd'hui le rapport de force est encore à sa faveur et qu'il réussit encore à employer les très inattentifs islamo-wahhabites takfirisants contre les forces de résistance qui veulent le renvoyer d'où 2ar3et bayyo est venue. Mais ce qui est certain... et TOUTE l'histoire de l'humanité le démontre, c'est que les rapports de force finissent par changer + ou - rapidement et nous somme rappelons-le, dans l'ère numérique et que pas seulement le Golan sera restituer à son peuple pays, peuple qui accepte le sacrifice et le prix élevé à payer contre ce Cyclope, comme l'a été notre Sud, mais toute la Palestine et surtout ses lieux saints. Ces gens pensent de construire qque chose de définif sur cette terre bénit qui a vu naitre Jésus fils de Marie et qui les réfuse... mais en réalité, ils sont en train de creuser leurs tombes et celles de leur progéniture sionisée... Evidemment, tout comme pour les partisants du pseudo général Lahad, pas de problème pour les feuges non sionisés ou "déssionisés" qui veulent vivre en paix en Palestine en partage égalitaire avec les autres cultures majoritaires, idéologies, religions zé races.

    Ali Farhat

    17 h 16, le 17 avril 2016

  • L'erreur a été corrigée, merci pour votre remarque !

    L'Orient-Le Jour

    16 h 48, le 17 avril 2016

  • Il y a une bulle dans l' article...! ce n'est que 1200 m2...? il semble que s'est plutôt des Km2 ...

    M.V.

    16 h 26, le 17 avril 2016