X

À La Une

Une chanson de Bachar Mar-Khalifé interdite par la SG

Liban

La Sûreté générale reproche à l'artiste franco-libanais des paroles "portant atteinte à l'entité divine".

J. A. R. | OLJ
12/04/2016

La chanson "Kyrie Eleison" de l'artiste franco-libanais Bachar Mar-Khalifé a été censurée lundi par la Sûreté générale pour "atteinte à l'entité divine", a rapporté mardi l'ONG SKeyes pour la liberté de la presse. La chanson est interdite de diffusion, et devra être supprimée de l'album pour que ce dernier puisse être diffusé, selon la décision du SG. Le chanteur a reçu le soutien remarqué de son père Marcel Khalifé sur les réseaux sociaux.

La Sûreté générale motive sa décision en se fondant sur trois passages précis de la chanson. Dans l'un d'eux, il chante en arabe les mots "Prends pitié de nous ("erhamna" en arabe). La SG reproche à M. Mar-Khalifé d'avoir pratiqué une césure dans la prononciation de ce mot,  la première partie signifiant ainsi "sexe masculin" en langage familier.
Le deuxième reproche concerne les mots "fiche-nous la paix" qui suivent, s'adressant à Dieu.
Enfin, dans le dernier passage mis en cause par la Sûreté, il est dit ceci: "Seigneur, cela fait cent ans que je jeûne et que je prie". La SG reproche au chanteur d'émettre dans cette phrase l'idée que Dieu l'a forcé à faire quelque chose.

La loi au Liban interdit la publication de ce qui incite à la discorde confessionnelle et porte atteinte à la religion ou au culte. Le code pénal interdit également tout ce qui porte atteinte à l'entité divine.

 

(Lire aussi : Pourquoi le cœur de Bachar Mar-Khalifé bat déjà la chamade)

 

Le père de Bachar Mar-Khalifé, le chanteur Marcel Khalifé a réagi à cette décision sur Facebook sous la forme d'une longue et bouleversante lettre adressée à son fils, ainsi qu'à la Sûreté générale.
"Je m'excuse, fils. Il s'agit de l'une de tes premières déceptions, dans ce pays où l'homme vit des déceptions quotidiennes et écrasantes, en raison de l'absence de justice et du déni des libertés fondamentales qui témoignent de l'effondrement, de l'explosion et de la décadence de notre civilisation", écrit-il notamment, dénonçant "la langue bien pendue" de la Sûreté générale.
"A la Sûreté générale, je dis : 'prenez pitié et laissez-nous tranquilles'", conclut-il, reprenant les paroles incriminées par la SG de la chanson de son fils.

 

Un peu plus tard,   Bachar Mar-Khalifé a réagi, avec ironie, sur Twitter :

 

 "Pardonnez à la Sureté générale libanaise, elle ne sait pas ce qu'elle fait".

 

Dimanche, Bachar Mar-Khalifé était en concert au Music-Hall pour un concert exceptionnel organisé par Liban Jazz.

 

Lire aussi
Bachar Mar-Khalifé à Beyrouth, les yeux fermés

Bachar Mar-Khalifé, génie authentique

 

Pour mémoire
Marcel Khalifé, le musicien toujours debout

Yolla Khalifé : « Je chante pour renaître »

Marcel, Rami et Bachar Khalifé enflamment les Bouffes du Nord à Paris

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CE QUE JE NE COMPRENDS PAS C,EST QUE SI SON PERE ET SES FRERES S,APPELLENT KHALIFE POURQUOI LUI S,APPELLE MAR-KHALIFE... EST-IL UN SAINT PAR HASARD ?
QUAND A LA SG
1 - JE ME DEMANDE QU,ONT-ILS TROUVE AU MOT -ERHAM NA-... A MOINS QUE LE CHANTEUR PRETENDU SAINT LE PRONONCE COMME DIT LA SG, DANS CE CAS JE LEUR DONNE RAISON.
2 - FICHE-NOUS LA PAIX DIT A DIEU PEUT ETRE APPELE UN BLASPHEME. JE LEUR DONNE RAISON.
3 - SEIGNEUR CELA FAIT CENT ANS QUE JE JEUNE ET QUE JE PRIE... ETAIT-IL DEJA MORT ET CANONISE COMME MAR-KHALIFE PUIS RESSUCITE ? EN TOUT CAS POUR CETTE PHRASE LA SG N,A PAS RAISON.
C,EST MON HUMBLE AVIS !

IMB a SPO

Liban, pays de la Liberte??????? La censure existe encore malgre tout ce qui tourne mal, ils n'ont trouve que la chanson a censurer???? Le ridicule ne tue plus, sinon nous serions debarasses de tout cette "ordure"!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1 / 1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah « rassuré » sur les développements en Syrie

Un peu plus de Médéa AZOURI

Enfin seul(e)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon OLJ, vous devez au préalable vous identifier.