X

Campus

3e édition du grand match d’improvisation interuniversitaire

Francophonie
25/03/2016

Jeux de mots, sketches et improvisations étaient aux rendez-vous le vendredi 18 mars au théâtre Montaigne. Dans le cadre de cet événement organisé par l'AUF et l'Institut français du Liban (IFL) à l'occasion du Mois de la francophonie, quatre universités – l'Alba et l'Institut des beaux-arts de l'UL, une université de Téhéran et une de Jordanie –
se sont affrontées dans un match amical de mots et de mimes, avec comme seules armes la langue française et le jeu d'acteur.
Dans une ambiance surchauffée par les fans venus encourager leurs universités respectives, les quatre équipes ont joué le jeu, improvisant, mimant, jouant les thèmes lancés par l'arbitre du jeu, le comédien franco-tunisien Nebil Daghsen. Les règles du jeu sont bien établies : 20 secondes pour réfléchir au thème donné, choisi tantôt par le public, tantôt par l'arbitre, 30 secondes pour jouer le thème, avec des contraintes théâtrales spécifiques ; et tout leur talent d'acteurs pour convaincre le jury et les spectateurs qui devaient, eux aussi, désigner l'équipe qui mérite le plus de points, en levant leurs cartons roses ou jaunes.

Place au jeu
Deux heures durant, les sketches se sont succédé avec des thèmes ou des mots aussi drôles qu'insolites : conduire à Beyrouth ; papa outé ; un repas le dimanche au Liban ;
une pub avec le mot « BenBen » ou le mot « Kintakon » ;
une histoire improvisée dans un château avec une cuillère ;
ou encore un jeu dans une belle rue de Paris pour se retrouver chez une esthéticienne à Beyrouth. À tour de rôle et en binôme, les jeunes acteurs représentant leurs universités respectives se sont affrontés, usant de tout leur talent et de leur imagination pour répondre aux contraintes théâtrales imposées par l'arbitre : exprimer la même idée en trois langues, laisser parler uniquement leur corps, construire une histoire cohérente en rebondissant sur le dernier mot lancé par l'équipe adverse, ou jouer la même improvisation au temps de la Grèce antique, de l'époque contemporaine actuelle et du cinéma arabe, ou encore les interpréter dans des styles musicaux différents : arabe, anglais, français. Au bout du 4e sketch d'improvisation, de rires en surprises, les équipes de l'Alba et de l'UL sont choisies pour disputer la finale du match.

Et le gagnant est...
Les sketches se succèdent entre les deux universités. Le ton monte. Le public déchaîné assiste avec beaucoup d'entrain au talent de ces jeunes étudiants, à leur souplesse d'esprit, la richesse du jeu des étudiants – notamment ceux de l'Alba –, leur capacité d'improviser dans l'immédiat, de saisir les mots à la volée, de rebondir sur la dernière parole citée par l'équipe adverse et la reprendre à leur avantage.
Au bout de deux heures de jeu et face à un public en délire, et alors que sont brandis les cartons roses et jaunes pour élire l'équipe gagnante, le jury, formé par des représentants de l'ambassade de Suisse, Michel Abou Khalil, de l'ambassade de Roumanie, Laura Mircea, ainsi que le directeur du Bureau Moyen-Orient de l'AUF, Hervé Sabourin, et de l'attaché culturel de l'Institut français du Liban, Éric Lebas, délibère enfin !
Est gagnante du match d'improvisation l'équipe de l'Institut des beaux-arts de l'UL composée de six étudiants : Samer Sarkis, Christie Khoury, Ramy Abi Khalil, Joyce Abou Jaoudé, Cathy Younès et Abir Sayah. Le jury a également décerné une étoile aux meilleurs acteurs qui ont reçu un prix de l'AUF pour leurs prestations individuelles : Tatiana Khorosandjian de l'Alba, Joyce Abou Jaoudé de l'Université libanaise, Noushin Daneshvar Hakimi Meibodi de l'Université de Téhéran, Ahmad Almashaqbeh de l'Université Al al-Bayt en Jordanie et Hamzeh Fayez Qaralleh de l'Université de Muttah également en Jordanie. L'équipe lauréate, quant à elle, a reçu des cartes prépayées de la SGBL d'un montant de 100 dollars et des abonnements au cinéma Montaigne offerts par l'Institut français du Liban. Un match amicalement bien disputé !

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué