Communautés

Rencontre Raï-Tawadros II au Caire

Le pape des coptes-orthodoxes Tawadros II accueillant le patriarche Raï.

Au deuxième jour de sa visite pastorale en Égypte, le patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï, a rencontré le pape des coptes-orthodoxes, Tawadros II, au siège pontifical de Roueiss.
Dans un mot de bienvenue, Tawadros II devait insister sur « l'amour qui unit chrétiens et musulmans (en Égypte), en dépit de toutes les difficultés et des circonstances adverses, comme celles que nous avons vécues ces dernières années ».
« En Égypte, nous aimons beaucoup la religion, a encore dit le dignitaire copte-orthodoxe, mais nous n'aimons pas être gouvernés au nom de la religion. »
Tawadros devait prendre à témoin le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, pour insister sur « l'amour effectif que se portent les Égyptiens, leur rejet de l'extrémisme et leur amour de la modération ».
Le patriarche Raï couronnera sa visite de quatre jours en Égypte, entamée jeudi, par une rencontre avec le chef de l'État égyptien. Il rencontrera également le directeur de l'institution al-Azhar.
Le chef de l'Église maronite a achevé sa visite au siège pontifical copte en se recueillant sur la tombe de l'apôtre saint Marc.
Par ailleurs, le patriarche a visité le siège du séminaire des coptes-catholiques, en compagnie du patriarche Ibrahim Ishak. Jeudi, il avait béni le siège de l'évêché maronite situé dans le quartier de Misr el-Jadida, qui vient d'être rénové, ainsi que l'église Saint-Maron, dans le même quartier. Il avait également rendu visite au nonce apostolique et rencontré l'évêque, à Zamalek, ainsi que le chef de la Mission maronite en Égypte et au Soudan, Mgr Georges Chihan, et un certain nombre de prêtres et de fidèles.


Au deuxième jour de sa visite pastorale en Égypte, le patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï, a rencontré le pape des coptes-orthodoxes, Tawadros II, au siège pontifical de Roueiss.
Dans un mot de bienvenue, Tawadros II devait insister sur « l'amour qui unit chrétiens et musulmans (en Égypte), en dépit de toutes les difficultés et des circonstances adverses, comme...

commentaires (4)

Pourquoi "rencontre" Raï-Tawadros II, et non pas Râââï I et Tawadros II ? Il est bien le premier à s'appeler Râââëéh, non ?

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

11 h 48, le 13 décembre 2015

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Pourquoi "rencontre" Raï-Tawadros II, et non pas Râââï I et Tawadros II ? Il est bien le premier à s'appeler Râââëéh, non ?

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    11 h 48, le 13 décembre 2015

  • « En Égypte, nous aimons beaucoup la religion, a encore dit le dignitaire copte-orthodoxe, mais nous n'aimons pas être gouvernés au nom de la religion EN EGYPTE COMME EN SYRIE OU EN RUSSIE AVEC DES PATRIARCHES AGENTS DE KGFSB COMMUNISTO/PUTINISTES,LES DIGNITAIRES RELIGIEUX AIMENT LA RELIGION MAIS ILS N’AIMENT PAS ETRE GOUVERNEES AU NOM DE LA RELIGION. PAR CONTRE ILS ADORENT LES MOUKHABARATS ET AUTRES CHABIHHA ET BALTAGY ET AIMENT ETRE GOUVERNES AU NOM DU TYRAN DIVINISEE : ALLAH ,SISSY, BASHARR OU BASSSE. Tawadros devait prendre à témoin le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, pour insister sur « l'amour effectif que se portent les Égyptiens, leur rejet de l'extrémisme et leur amour de la modération ». TELLEMENT AMOUREUX EFFECTIF DES EGYPTIENS QUE LE GANGSTER PUTSCHISTE SISSY EN A SEULEMENT ET EFFECTIVEMENT CHARCUTE/MASSACREE QUELQUES MILLIERS EN 2 ANNEES.SUREMENT POUSSE PAR LE SENTIMENT DE LA DIVINE MISERICORDE.

    Henrik Yowakim

    16 h 02, le 12 décembre 2015

  • LIGNE ROUGE ,LE CHAPERON ROUGE?

    Henrik Yowakim

    15 h 22, le 12 décembre 2015

  • "Au deuxième jour de sa visite en Égypte, Râââëéh le Syriaco-maronite a rencontré l'orthodoxe copte Tawadros. Dans 1 mot de bienvenue, Tawadros devait insister sur l'amoûûûr qui unit chrétiens et musulmans en Égypte ! "Sacré" Tawâdrôss ! N'immmporte quoi ! Râââëéh, lui, couronnera sa visite en Égypte par 1 rencontre avec son chef Sîssîh ! Ainsi qu'avec le directeur d'Al-Azhar, tout en se recueillant bien sûr, sur la tombe de l'apôtre Marc. Par ailleurs, ce même Râââëéh a visité le siège de ces quelques coptes-catholiques. Jeudi, il avait béni le siège de l'évêché maronite qui vient d'être rénové, ainsi que l'église Mar Maroûn. Il avait également rendu visite au nonce apostolique et rencontré le chef de la Mission maronite en Égypte et au Soudan et un certain nombre de prêtres et de fidèles." ! Il n’arrête pas ! Mâ b'ïyéhdâhhh !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    03 h 39, le 12 décembre 2015