Rechercher
Rechercher

Lifestyle - This is America

Voulez-vous planter des choux à la mode de Michelle ?

Au cœur du potager de la Maison-Blanche, non loin des murs qui accueillent, bien plus sérieusement, les grands de ce monde, c'était, avant-hier, la cueillette des légumes de l'automne. Un happening orchestré par la Première dame en personne avec un groupe d'enfants ravis.

Michelle O. fermière d’un jour! Joshua Roberts/Reuters

Dans l'enceinte même de la résidence du président américain, 55 espèces de légumes sont cultivées. Des tomates, des épinards, des blettes et autres aubergines, patates douces, choux et salades. Mais aussi des herbes, du basilic à la coriandre, en passant par le persil, l'anis et le basilic thaï. On peut même récolter des fruits qui sont consommés par la famille Obama « herself » et quelques invités. On y trouve également des produits « historiques » privilégiés par les anciens présidents américains, dont les fameuses laitues rouges de Thomas Jefferson. Le tout planté, arrosé et bien entretenu par l'hôtesse des lieux, la First Lady. Michelle Obama a créé ce potager il y a quatre ans, sur une surface de cent mètres carrés, pour illustrer et accompagner sa campagne contre l'obésité baptisée Move On. Elle y a ajouté une ruche d'abeilles qui recueille du miel utilisé pour fabriquer, à la résidence présidentielle même, la White House Honey Ale, la bière au miel de la Maison-Blanche.
Dès le départ, Mme Obama a voulu faire participer de jeunes écoliers dans la plantation et la cueillette. Avant-hier, avec la participation d'élèves de plusieurs écoles de la ville de Washington, elle a mené les choses avec maestria, mettant la main à la pâte avec un grand sourire pour faciliter la tâche à ses aides, âgés de 9 à 12 ans. Comme chaque année, cette opération a été suivie d'une initiation, par le chef opérant aux fourneaux présidentiels, sur la manière de préparer un repas sain et savoureux à partir de ces produits encore tout frais. Puis d'une invitation à les consommer sur place en compagnie de la First Lady.

Un First Couple différent
Aussi, et dans un effort supplémentaire de pousser la jeune génération à bien manger, Michelle Obama a mis au point le Kid's State Dinner, le dîner d'État des enfants. Une réinterprétation, en quelque sorte, d'un repas offert à un leader étranger qui serait en visite officielle aux USA. Pour y participer, il suffit d'envoyer des recettes qui, bien entendu, doivent être créatives, à valeur nutritives, savoureuses et à la portée de tous. Cette année, mille chefs en herbe avaient répondu à l'appel, avant qu'un jury ne désigne les 55 lauréats. Ces heureux gagnants, accompagnés de leurs parents, ont été conviés au State Dinner donné en leur honneur à la Maison-Blanche.
La cerise sur leur gâteau ? La présence du président Obama qui, en hôte parfait, a pris le temps de s'arrêter à chaque table et converser avec tous. Belle initiative du couple Obama, le premier First Couple à réellement s'investir dans les domaines de l'écologie et de la santé : lui dans le changement climatique et les soins médicaux pour tous, elle dans tout ce qui concerne la vie saine des enfants. Le jardin potager que Michelle Obama a créé dans le périmètre de la Maison-Blanche, pour bannir le junk food des menus très américains au profit de produits frais qu'elle inclut à ses menus officiels, fera date.

« Le Jardin de la victoire »
Les hôtesses des lieux qui l'ont précédée avaient timidement joué les dames fermières. Le deuxième président de l'Amérique, John Adams, et son épouse Abigail avaient planté des fruits et des légumes pour leur usage personnel, ce qui leur évitait de les acheter au marché. Thomas Jefferson a ajouté à ce bouquet des arbres fruitiers décoratifs. Andrew Jackson avait opté pour une serre, l'Orangerie, qui logeait des arbres fruitiers exotiques. Plus encore, durant la Première Guerre mondiale, le président Woodrow Wilson a fait amener des moutons à la Maison-Blanche pour brouter l'herbe des plates-bandes des jardins et les fertiliser, et économiser main-d'œuvre et carburant. Vert avant l'heure !
Durant la Seconde Guerre mondiale, Franklin et Eleanore Roosevelt ont créé « Le Jardin de la victoire » qui permettait de remédier au rationnement, incitant aussi les citoyens à en faire de même. Plus tard, et très étrangement, Jimmy Carter, à l'origine un fermier de Géorgie, n'a pas voulu de potager à la Maison-Blanche. Le ton était donné, empêchant Bill Clinton de cultiver ses propres légumes. Il s'est contenté, avec Hillary, d'un potager suspendu sur le toit de la résidence d'où étaient récoltés les produits utilisée pour leurs repas.
L'épouse du 44e président des États-Unis a donné, à sa manière informelle et féministe, un grand coup de pioche aux mauvaises habitudes, remuant les esprits en même temps que la terre pour faire pousser un potager à la disposition du plus grand nombre, au cœur même de la Maison-Blanche. Une première. Et tous de planter des choux à la mode de Michelle O.

 

Dans la même rubrique
Les mariées de Priscilla of Boston Bridal entrent au musée

La culture gay fait enfin son grand « coming out » avec Mika en vedette

Dis-moi comment tu dessines, je te dirai...

« Golden Kitten Award », les oscars félins 2015

Dans l'enceinte même de la résidence du président américain, 55 espèces de légumes sont cultivées. Des tomates, des épinards, des blettes et autres aubergines, patates douces, choux et salades. Mais aussi des herbes, du basilic à la coriandre, en passant par le persil, l'anis et le basilic thaï. On peut même récolter des fruits qui sont consommés par la famille Obama « herself »...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut