Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Tempête de sable : premières améliorations dès jeudi soir

Plus de 2000 urgences respiratoires ont été traitées sur l'ensemble du territoire depuis lundi.

Un couple se promenant près du port de Saïda, au Liban-Sud, le 8 septembre 2015/ REUTERS/Ali Hashisho

Trois jours après le début, lundi, de la tempête de sable qui s'est abattue sur le Liban provoquant la mort de trois personnes et occasionnant plus de 2000 urgences respiratoires dans la Békaa et au Liban-Nord, les prévisions météorologiques indiquent que le temps devrait commencer à s'améliorer à partir de jeudi soir, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Selon les relevés de la station météo de Tell Amara, près de Zahlé, dans la Békaa, la vague de chaleur qui accompagne cette tempête devrait, elle, faiblir en fin de semaine.

Sur le plan national, le ministère de la Santé a indiqué mercredi que plus de 2000 urgences respiratoires ont été traitées sur l'ensemble du territoire libanais depuis le début de la tempête, ajoutant qu'aucun nouveau décès n'a été enregistré. Mardi, deux femmes, dont l'une souffrait d'asthme, sont décédées dans les hôpitaux de Baalbeck et de Temnine (caza de Baalbeck). Un homme de 70 ans qui dormait sur le toit de sa maison, dans la même région, a connu le même sort.

La Croix-Rouge libanaise a également indiqué mercredi matin que plus de 600 personnes ont été hospitalisées depuis lundi.

 

 


Dans la Békaa, quelque 600 patients traités pour suffocation, asthme ou bronchite ont été admis dans les hôpitaux publics et privés dans les régions du Hermel, de Baalbeck et de la Békaa-ouest.

Dans le caza de Bécharré, au Liban-Nord, six cas d'asphyxie ont été enregistrés depuis le début de la tempête de sable, a indiqué mercredi le directeur de l'hôpital gouvernemental de la localité, le Dr Youssef Tok. "Tous les patients touchés ont été soignés, à l'exception d'un homme âgé qui a été transporté à l'hôpital", précise le responsable.

Dans le caza de Denniyé, toujours au Liban-Nord, dix-sept cas d'asphyxie ont été traités à l'hôpital gouvernemental de la région. Tous les patients traités ont quitté l'établissement, à l'exception d'un homme âgé qui y est toujours soigné. D'autres patients ont été traités dans les cliniques privées de la région.

Par ailleurs, cette tempête de sable a provoqué de gros dépôts de poussière sur la flore de la région, qui subit également les conséquences des températures très élevées, ajoute l'Ani.

A Saïda, au Liban-Sud, onze cas d'asphyxie ont été enregistrés et ont été traités mardi soir par l'hôpital gouvernemental de la ville. Plusieurs cas d'asphyxie ont également été enregistrés dans la ville de Tyr, rapporte le directeur de l'hôpital de Hiram, le docteur Salman Obeidi, cité mercredi par l'Ani. Le médecin a ajouté que ce sont les personnes âgées qui sont les plus touchées, indiquant que certaines sont encore traitées à l'hôpital.

 

Lire aussi
Appels à la prudence pour au moins une nouvelle journée de poussière et de fortes chaleurs

Tempête de sable inédite au Liban : les précautions à prendre

Trois morts dans la Békaa et des centaines de cas de suffocation


Trois jours après le début, lundi, de la tempête de sable qui s'est abattue sur le Liban provoquant la mort de trois personnes et occasionnant plus de 2000 urgences respiratoires dans la Békaa et au Liban-Nord, les prévisions météorologiques indiquent que le temps devrait commencer à s'améliorer à partir de jeudi soir, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Selon...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut