X

À La Une

Samy Gemayel élu à la tête du parti Kataëb

Liban

Le jeune député succède à son père, l'ancien président de la République Amine Gemayel.

OLJ
14/06/2015

Le député Samy Gemayel a remporté sans surprise l'élection du parti Kataëb avec 339 voix, succédant ainsi à son père, l'ancien président libanais Amine Gemayel, à la tête du parti. Il faisait face au président de la section Kataëb de Hasbaya-Marjeyoun, Pierre Atallah.

Le scrutin a eu lieu dimanche au siège central du parti, dans le quartier de Saïfi, à Beyrouth, alors que le Liban peine à élire un président de la République.

"Dans ces moments, je ne peux que saluer la mémoire de tous les martyrs qui sont tombés afin qu'on puisse exister aujourd'hui, a déclaré Samy Gemayel après l'annonce des résultats. Je sens une grande responsabilité et je vais dès aujourd'hui travailler avec tous les Libanais honnêtes, les pères, les mères et les jeunes qui font tout leur possible pour rester dans ce pays".

"Je travaillerai 24 heures sur 24, sept jours sur sept et 365 jours par an", a-t-il ajouté tout en saluant son père, ce "grand homme qui a ouvert la possibilité à tous les membres du parti de participer à ces élections".

"Nous sommes fiers que notre parti soit le seul en Orient à jouir de démocratie", avait déclaré le jeune député plus tôt dans la journée, saluant son adversaire à cette élection, Pierre Atallah, "qui a une longue histoire dans la lutte et la résistance". M. Atallah a pour sa part indiqué qu'"un tel processus électoral, dans un pays où l'absence d'élections parlementaires et municipales est constatée, est un honneur pour les partisans du Kataëb".

Affirmant qu'il se tenait "toujours à la disposition du parti s'il avait besoin de lui", Amine Gemayel a indiqué que "depuis sa formation, le parti Kataeb a adressé un message de démocratie et de liberté au Liban et aux Libanais". "Nous souhaitons que ce message et cette expérience démocratique soient une leçon et que l'élection d'un chef d'Etat ait lieu dans les meilleurs délais", a-t-il assuré, ajoutant qu'il ne compte pas présenter sa candidature au poste de président de la République. "Les députés doivent tirer la leçon de ces élections démocratiques et comprendre qu'ils commettent un crime à l'égard du Liban. Cela constitue un suicide pour la République", a-t-il clamé.

Le parti Kataëb avait ouvert vendredi les travaux de son 30e congrès général, un congrès qui se tient tous les 4 ans.

 

Lire aussi
Le parti Kataëb se prépare à sacrer son 7e président dimanche

Samy Gemayel, candidat à la présidence des Kataëb, prône une ouverture sur les musulmans

Pour mémoire
Samy et Nadim Gemayel, d'une même voix, font l'apologie du prochain renouveau Kataëb

« Confiant et tranquille », Amine Gemayel veut passer la main à un nouveau directoire Kataëb

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Influence interne du Hezbollah : deux facteurs suscitent des inquiétudes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué