Liban

Samy et Nadim Gemayel, d’une même voix, font l’apologie du prochain renouveau Kataëb

OLJ
01/06/2015

Dans un geste hautement symbolique, annonciateur de la nouvelle étape dans laquelle le parti Kataëb est appelé à s'engager à l'occasion du congrès Kataëb qui aura lieu dans le courant de ce mois, les députés Samy Gemayel et Nadim Gemayel ont participé au dîner annuel organisé par le régional de Rmeil, au restaurant Atlal Plaza, à Maameltein. Les deux députés ont prononcé des allocutions dans lesquelles ils ont mis l'accent, à l'unisson, sur l'importance d'un renouveau et d'un rajeunissement au niveau du directoire du parti. M. Samy Gemayel devrait annoncer sous peu sa candidature à la présidence du parti, son père, le président Amine Gemayel, ayant annoncé qu'il ne brigue pas un nouveau mandat à la tête des Kataëb. La teneur des interventions de MM. Samy Gemayel et Nadim Gemayel, lors de ces agapes, confirme que le froid qui marquait les rapports entre les deux jeunes députés a été dépassé dans la perspective du renouveau au sein du parti.
Outre MM. Samy Gemayel et Nadim Gemayel, étaient présents au dîner le député de Beyrouth Serge Tor Sarkissian, Mme Solange Béchir Gemayel, le commandant Johnny Dagher, représentant le directeur général des Forces de sécurité intérieure, le général Ibrahim Basbous, le coordinateur des Forces libanaises à Beyrouth, Imad Wakim, plusieurs membres du conseil municipal de Beyrouth, des membres du bureau politique Kataëb, ainsi que les moukhtars d'Achrafieh, de Rmeil et de Saïfi.
Dans son allocution, le député Nadim Gemayel a vivement dénoncé ceux qui entravent l'élection d'un président de la République. « Le projet visant à paralyser les institutions a été planifié à Téhéran et il est exécuté par le Hezbollah, a-t-il déclaré.
Ils veulent paralyser toutes les institutions, de la présidence de la République à la présidence du Conseil des ministres, en passant par le Parlement, le but étant de détruire le Liban. Dix ans après la révolution du Cèdre, nous avons besoin aujourd'hui d'une nouvelle révolution du Cèdre afin d'unifier nos rangs pour défendre le Liban. »
Et Nadim Gemayel d'ajouter : « Ils essayent de nous impressionner afin de nous amener à capituler. Nous devons donc faire face à ce projet qui est prôné par l'allié chrétien du Hezbollah, le général Michel Aoun. Quant à nous, nous ne reculerons pas car nous avons consenti des sacrifices pour sauvegarder ce pays. Je proclame aujourd'hui devant vous que nous avons mis tous nos différends de côté et nous œuvrerons avec tous les Kataëb pour édifier le parti de l'avenir, un parti fort, qui a foi dans la pensée pluraliste, ce qui nous permettra d'aller de l'avant afin que les Kataëb deviennent le parti de la jeunesse et de l'avenir. »

Samy Gemayel
Prenant à son tour la parole, le député Samy Gemayel a déclaré, dans une allusion implicite à l'assainissement de ses rapports avec le député Nadim Gemayel : « Un dicton populaire libanais dit que mon frère et moi faisons bloc contre mon cousin, mais mon cousin et moi faisons bloc contre l'étranger. J'ai perdu mon frère, Pierre, et aujourd'hui, avec toutes les personnes sincères, nous œuvrerons à édifier un parti à la hauteur des aspirations des Libanais nobles, de manière à préserver le sacrifice des martyrs. Nous avons pris l'engagement de ne pas brader le sacrifice des martyrs. Le parti que nous nous emploierons à réactiver sera ouvert à tous car notre slogan est d'être au service du Liban. »

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

RENOUVEAU DITES-VOUS ? À QUAND L'ÉVEIL DE TOUTES LES FORCES CHRÉTIENNES.... AVANT HÉLAS LA GRANDE ÉMIGRATION QUI SE PRÉPARE SI ON CONTINUE LES MÊMES CONNERIES DANS LES CAMPS CHRÉTIENS ?

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Il est à espérer qu'il n'y aura point encore des "Bäärâhdony ou des samâhâh" dans les recoins !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué