X

Campus

Une Libanaise au Parlement européen

Elle s'appelle Sarah Gebrayel. Elle a 19 ans. Et bien qu'elle n'en soit qu'à sa première année en sciences politiques à l'Usek, cette jeune fille a réussi à s'introduire au Parlement européen à Strasbourg.

Maya KHADRA | OLJ
12/06/2015

Elle a le vent en poupe, cette jeune femme dont le parcours s'avère prometteur. Très tôt, elle est attirée par la lutte pour les droits de l'homme, la politique et l'engagement social. À 17 ans, poussée par sa passion, Sarah prend part à une simulation de l'Onu à l'Université libano-américaine de Beyrouth (LAU). « Pour moi, c'était l'élément déclencheur. Grâce à cette expérience, je me suis promis d'emprunter la voie des sciences politiques afin de trouver un moyen pour réaliser mes rêves, démesurés parfois, de changer le monde, les lois et les hommes », confie la jeune Sarah Gebrayel dont la devise est : « Pourquoi passer son temps à critiquer l'injustice de la vie au moment où l'on peut vivre et œuvrer pour le meilleur ? ». Pour elle, le meilleur rime avec réforme, surtout dans un pays où le clientélisme corrompt le tissu sociopolitique jusqu'à la moelle. Sarah veut battre en brèche tout un système et déployer ses ailes aussi largement que ses capacités le lui permettent en ambitionnant d'embrasser une carrière à l'international. À peine deux ans après la simulation d'une séance de l'Onu à la LAU, la jeune Sarah s'est vue sélectionnée pour assister à une semaine de réunions au sein du Parlement européen de Strasbourg. Une première pour une étudiante libanaise !
Pour rafler une place au Parlement européen, le chemin à emprunter est sinueux et escarpé. Comme pour tout rêve, d'ailleurs. « Au travers d'un cours initié à l'Institut des sciences politiques et administratives (ISSPA) de l'Usek, les étudiants se sont familiarisés avec le règlement intérieur de l'Union européenne », précise le Dr Francesco Barrosso, professeur de sciences politiques à l'ISSPA. Suite à cette introduction au système politique de l'UE, l'ISSPA a pris contact avec la Bringing Europeans Together Association (Beta) dans le but d'envoyer un(e) de ses étudiant(e)s au Parlement européen.
« Il nous a été demandé d'envoyer à Beta trois dissertations sur des sujets différents et d'une brûlante actualité, un CV, ainsi qu'une lettre de motivation », raconte Sarah. Après moult semaines traversées par des entretiens via Skype avec les membres de Beta et les étudiants en lice pour participer aux séances du Parlement européen, Sarah Gebrayel a été la première étudiante libanaise à être
sélectionnée !

Ambassadrice d'un Liban de rêve
Dans une Europe hantée par la peur de l'autre, vu la menace terroriste qui pèse sur le continent, Sarah a dû faire des efforts pour expliquer aux autres étudiants provenant de 28 pays européens que le Liban n'est pas un pays désertique, qu'il abrite 18 confessions et qu'il n'est surtout pas un foyer majeur du terrorisme au Moyen-Orient. « Ce n'est pas la faute de ces jeunes qui ont presque mon âge si les médias diffusent toujours une image péjorative du pays. Moi j'ai essayé de balayer cette confusion et cette ignorance, et de donner une meilleure idée du Liban de mes rêves », souligne Sarah sur un ton d'indignation.
La jeune étudiante libanaise a passé une semaine à Strasbourg où elle a proposé des amendements de lois, dont l'un, sur l'union bancaire en cas de crise, a été voté à l'unanimité. Sarah en garde un souvenir lumineux qui l'accompagnera tout au long de sa vie pour lui rappeler que le rêve de changer le monde ne serait pas loin de se réaliser.

En partenariat avec :

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Élie FAYAD

La soixante-treizième heure

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le gouvernement se réunit aujourd’hui, mais la crise de confiance est trop profonde

Commentaire de Anthony SAMRANI

Le réveil d’une nation

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants