X

À La Une

Ghassem Souleimani désigné homme de l'année en Iran

Sondage

Le général iranien est le chef de la Force Qods, chargée des opérations extérieures au sein des Gardiens de la révolution.

OLJ/AFP
15/03/2015

Le général iranien Ghassem Souleimani, qui s'est affiché ces derniers mois aux côtés des combattants irakiens contre le groupe Etat islamique (EI), a été désigné "personnalité de l'année", selon un sondage du site iranien d'informations Khabaronline.ir.

Le général Souleimani est le chef de la Force Qods, chargée des opérations extérieures au sein de l'armée d'élite des Gardiens de la révolution. Symbole de l'influence grandissante de Téhéran dans les conflits régionaux, il est notamment apparu en photo sur les réseaux sociaux depuis le début de l'offensive des troupes et milices irakiennes pour reprendre la ville de Tikrit aux jihadistes de l'EI.

Selon un sondage de Khabaronline (conservateur modéré) conduit quelques jours avant le Nouvel an iranien le 21 mars, le général Souleimani a recueilli 37,3% des votes, devant le ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif (29,9%).

 

(Lire aussi : Le commandant de la force iranienne al-Qods prédit un « enfer » à Israël)

 

M. Zarif mène depuis fin 2013 les négociations avec les grandes puissances pour mettre fin à une décennie de crise diplomatique sur le programme nucléaire controversé de Téhéran. Morteza Pashaie, un chanteur pop mort en novembre d'un cancer à l'âge de 30 ans, arrive en troisième position (18,2%). Ses obsèques avaient été suivies par plusieurs milliers de jeunes lors de grandes manifestations de deuil qui n'avaient plus été vues depuis quelques années.

Le vote, réalisé du 7 au 14 mars, a attiré 463 000 internautes. Les médias iraniens ont publié ces derniers jours des photos du général Souleimani en uniforme aux côtés de combattants irakiens dans la région de Tikrit. En février, il s'était félicité de l'influence grandissante de son pays "de Bahreïn à l'Irak et de la Syrie au Yémen et à l'Afrique du nord".

Téhéran affiche de plus en plus ouvertement son soutien aux gouvernements irakien et syrien face à l'EI en fournissant armes, matériels et conseillers militaires. Les Etats-Unis se disent inquiets de ce soutien, notamment du "danger de luttes inter-confessionnelles en Irak". Le corps des Gardiens de la révolution, placé sous les ordres directs du guide suprême, est l'armée d'élite et idéologique du régime iranien. Doté d'un équipement beaucoup plus sophistiqué que l'armée régulière, il compte environ 125 000 membres, selon des experts occidentaux.

 

Lire aussi

"Sunnites ou chiites, il n'y a pas de différence. Les circonstances ont contribué à unifier l'Irak"

Iran, de la république à l'empire ?

Souleimani est arrivé en Irak dès la prise de Mossoul, selon le Hezbollah

L'Iran a sauvé le gouvernement de Bagdad, estime le chef de la milice irakienne Badr

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ACE-AN-NAS

Il aura donné sa 2eme défaite aux amerlocks humaines . Réunir chiite et sunnites contre les bactéries salafo/sionistes en Irak dans un combat efficace , loin de celui de frappes poltronnes de la coalition de poltrons .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

HOMME DE L'ANNÉE... OU HOMME AMI EX ENNEMI DES AMÉRICAINS ?

M.V.

l'identifiant mail n'apparaîtra pas, à l'affichage des opérations extérieures des gardiens de la révolution en perdition... lol !

Halim Abou Chacra

L'homme de l'impérialisme iranien qui a engendré DAECH. Sans cet impérialisme en effet, Daech n'existerait pas. Qu'il en finisse maintenant, s'il le peut, avec ce Frankenstein barbare. Un boulot monstre pour exterminer un monstre.

Le Faucon Pèlerin

Que Dieu ait l'âme de Idi Amine Dada sans oublier l'âme de Bokassa.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué