Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Souleimani est arrivé en Irak dès la prise de Mossoul, selon le Hezbollah

Le Hezbollah a affirmé hier que Ghassem Souleimani, chef d'une unité iranienne d'élite, était arrivé en Irak « à la tête d'experts libanais et de militaires iraniens » dès la chute de Mossoul et a depuis joué un rôle militaire important. C'est la première fois que le Hezbollah indique que l'Iranien Souleimani, chef de la Force Qods, homme de l'ombre rompu aux opérations secrètes et quasiment invisible depuis son arrivée en Irak, joue un rôle de premier plan dans la lutte contre les jihadistes de l'EI dans ce pays. En outre, selon le site de la chaîne al-Manar, Souleimani a mis au point un plan avec les militaires irakiens et des miliciens chiites « afin de sécuriser Bagdad et ses environs » quand les jihadistes ont pris le contrôle à partir de juin de vastes secteurs de l'ouest et du nord de l'Irak. « Le premier ordre qu'il a donné était de sécuriser la route reliant Bagdad à Samarra et il réussi à chasser les jihadistes de l'EI qui occupaient des portions de cette artère vitale », assure al-Manar. Toujours selon la chaîne du Hezbollah, Souleimani « était présent dans les principales batailles contre l'EI dans la région occidentale d'Anbar, dans les régions kurdes de Diyala, dans la région pétrolière de Kirkouk et dans la récente bataille pour la raffinerie de Baiji ».


Le Hezbollah a affirmé hier que Ghassem Souleimani, chef d'une unité iranienne d'élite, était arrivé en Irak « à la tête d'experts libanais et de militaires iraniens » dès la chute de Mossoul et a depuis joué un rôle militaire important. C'est la première fois que le Hezbollah indique que l'Iranien Souleimani, chef de la Force Qods, homme de l'ombre rompu aux opérations secrètes...

commentaires (0)

Commentaires (0)