Liban

De Beyrouth à Amman, en passant par Kuneitra, Chebaa et Damas

Décryptage
06/02/2015

Les événements semblent soudain se précipiter. En quinze jours, il y a eu d'abord l'attaque israélienne de Kuneitra, puis, dix jours après, la riposte du Hezbollah dans les fermes de Chebaa, suivie deux jours plus tard de l'attaque du Front al-Nosra contre les pèlerins libanais chiites à Damas et enfin, dernièrement, l'immolation par le feu du pilote jordanien Moaz al-Kassassa par Daech qui a atteint un niveau inégalé de barbarie.

En apparence, les acteurs sont différents et ces événements pourraient ne pas être liés. Mais selon les sources proches du Hezbollah, leur succession montre au contraire la collusion existant entre les groupes takfiristes terroristes et les Israéliens, tous deux ayant quelque part les mêmes intérêts dans la région : détruire l'axe dit de la résistance. Les takfiristes le souhaitent parce que cet axe s'oppose à leurs plans en Irak et en Syrie et les Israéliens parce qu'il les empêche d'imposer leur volonté au Liban et en Syrie, comme ils l'ont déjà fait avec l'Égypte et la Jordanie et surtout parce qu'il continue de plaider en faveur de la cause palestinienne que les Israéliens voudraient faire oublier.


Dans ce contexte, la riposte du Hezbollah dans les fermes de Chebaa, que l'on a déjà beaucoup commentée, a été considérée comme le début d'une nouvelle étape dans la confrontation. Tout comme l'assassinat du pilote jordanien et la réaction de Amman pourraient marquer le début d'une nouvelle étape dans la confrontation avec Daech...


Pour les Israéliens, qui croyaient le Hezbollah trop impliqué dans la guerre en Syrie où il fait face à une sorte de guerre d'usure, cette riposte a montré que sa vigilance à leur égard n'a pas baissé d'un cran. Au contraire, il a été en mesure de lancer une riposte rapide (dix jours après l'attaque dont ses cadres ont été victimes à Kuneitra), dans une zone ultramilitarisée et en principe très bien défendue. La question pour les Israéliens est d'ailleurs la suivante : comment six combattants du Hezbollah (le nombre de six est symbolique puisque le Hezbollah a eu 6 martyrs dans l'attaque israélienne) ont-ils pu pénétrer dans cette zone portant chacun à l'épaule un missile Cornett du modèle le plus sophistiqué ? Ils y sont restés près de trois jours en position de surveillance, guettant le moment opportun pour attaquer, chacun laissant entre son compagnon un espace de 900 mètres, et les radars ultrasophistiqués ainsi que les satellites qui surveillent en permanence la région n'ont pas pu les découvrir, sans parler des forces de soutien restées derrière eux. Cette opération bien étudiée et réussie a donc montré une grande lacune dans le système de surveillance israélien. D'autant que le convoi visé par les combattants du Hezbollah était composé de neuf véhicules non blindés, mais camouflés avec des branches.

Certaines sources du Hezbollah laissent entendre que l'opération des combattants du parti aurait été filmée et elle devrait être un jour diffusée, d'abord pour montrer la débandade au sein du convoi israélien et ensuite le nombre de victimes, car le Hezbollah estime que l'armée israélienne n'a pas donné un bilan réel de ses pertes suite à cette opération. De plus, non seulement les Israéliens n'ont pas riposté, comme le craignaient certaines parties libanaises, mais ils vont désormais réfléchir sérieusement avant de lancer une attaque contre le Hezbollah, puisque ce dernier a prouvé qu'il pouvait riposter là où il l'estime nécessaire.
L'autre élément important de ces dernières semaines est l'équation développée par Hassan Nasrallah dans son dernier discours, lorsqu'il a établi un lien direct entre les Israéliens et les combattants takfiristes, notamment ceux du Front al-Nosra, que certaines parties locales et régionales considèrent comme plus fréquentables que Daech. Le sayyed a même établi une comparaison entre le Front al-Nosra et la milice du général Antoine Lahd qui avait servi de force tampon entre la résistance et les forces israéliennes dans la bande frontalière occupée au Sud-Liban. Cette idée a été confirmée par l'attaque des pèlerins chiites à Damas revendiquée par le Front al-Nosra qui est intervenue deux jours après ce discours de Nasrallah. En même temps, elle permet au Hezbollah de légitimer encore plus aux yeux de ses partisans son intervention militaire en Syrie qui, si l'on suit cette logique, s'inscrit directement dans le cadre de la confrontation avec Israël. Tout comme l'étaient les opérations de résistance contre l'ALS de Lahd dans la bande frontalière jusqu'au retrait israélien en 2000.


Enfin, l'immolation par le feu du pilote jordanien, qui a ému le monde entier par sa sauvagerie, est venue radicaliser encore plus l'opinion publique contre les groupes takfiristes. Mais elle montre aussi la différence entre la réaction du gouvernement libanais à l'enlèvement des otages militaires par ces groupes, et à la liquidation de certains d'entre eux et celle du pouvoir jordanien. Ce dernier a immédiatement réagi en exécutant deux ressortissants irakiens réclamés par les takfiristes et annonce une riposte encore plus dure, alors qu'au Liban, le gouvernement s'est contenté de réclamer l'accélération des procès de certains détenus islamistes et l'allègement des condamnations à mort pour qu'elles deviennent des détentions à perpétuité. La Jordanie a resserré ses rangs autour du pouvoir et de la famille du pilote assassiné, alors que le Liban s'est laissé prendre en otage par les groupes takfiristes qui ont joué sur ses divisions internes et sur l'effroyable angoisse des familles des militaires enlevés pour affaiblir l'Etat et les négociateurs. Mais il n'est pas trop tard pour modifier l'approche libanaise de ce dossier et surtout pour que l'Etat libanais comprenne que le moindre signe de faiblesse profite à ses ennemis.

 

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

CBG

Quelque soit le nombre de playboy habillés en soldats tués par le hezbollah à chebaa , il n'en reste moins que ils sont morts en patrouillant ....
Mais pourquoi le hezb ne cherche pas à nous expliquer pourquoi il prend autant de coups dans le dos en Syrie::: simple Bachar et sa clic sont les premiers traîtres au monde... mais le pauvre hezb ne veut pas le comprendre !!!

Hallak Andre

Encore un article de propagande écrit sur ordre, dénué de tout jugement rationnel ou arbitrage pragmatique.

La vérité selon Lénine est cette version des faits, qui à un instant donné sert les intérêts du Parti.

On est tellement proche de cette vérité ici.

Il existe une charte de modération Dans OLJ qui permet de Controller toutes sortes de dérives des abonnés.

Sans doute en faudrait-il une identique pour le rédacteur de ce type d’article

Ali Farhat

Scarlett 4 president! Heureusement qu'il ya votre intelligence à olj, qui subit hélas depuis plusieurs années le plomb intellectuel des idées de sa vieille, mais très vieille garde désormais, qui se base sur quelques jeux de mots à la frédéric dard et qui de surcroit vit dans un passé si lointain et si nostalgique, tant décalé d'une vision réaliste du présent, du moyen et long terme .. elle qui mérite bien de se reposer désormais. Merci encore pour votre analyse et vos éclairages.. ohh source de lumière. Comme je vous dit souvent Madame Haddad.. vous "forger" l'admiration! Grosses bises!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

EN PASSANT PAR KUNEITRA... AVEC MES SABOTS... J'AI RENCONTRÉ TROIS DINDONS... AVEC MES SABOTS DONDAINES... OH... AVEC MES SABOTS !

Bery tus

Mais selon les sources proches du Hezbollah, leur succession montre au contraire la collusion existant entre les groupes takfiristes terroristes et les Israéliens, tous deux ayant quelque part les mêmes intérêts dans la région : détruire l'axe dit de la résistance.

dite moi si c'est pareil que les sources qui disaient que d'ici qlq mois assad recevra la visite de haut responsable occidentaux alors pas la peine de finir l'artcile

Pierre Hadjigeorgiou

Que de bobards assénés en rafales malencontreuses. Le pire, c'est qu'il est des gens pour les gober. Israël n'est tranquille que lorsque tous ses ennemis se trucides entres eux volontairement et avec acharnement. Elle a soutenu l'Iran contre Saddam, puis Saddam contre l'Iran, puis le Hezbollah contre Amal, et aujourd'hui tout ce petit monde merdique allant de Nosra au Hezbollah pour mieux les voir couler. Et il couleront tous! Quand a l’état Libanais, et en particulier le gouvernement, honte a vous de l'avoir compare a celui de la Jordanie!!! Ils n'ont pas, eux, au sein de leur gouvernement des traîtres a la solde de l'Iran ou de la Syrie qui entravent toutes décisions sous label de consensus et d’unanimité, pour se permettre de décider illico presto des actions a prendre. Ils n'ont pas eux des mafieux au sein de leur gouvernement pour leur mettre des lignes rouges lors d'attaque contre l’armée ou procéder a un coup d’état pour avoir perdu les élections et arrêter les décisions du gouvernement qui ne les arrangent pas. Jeter des allégations a droites et a gauches sans en expliquer les circonstances et de la pure démagogie en faveur d'un parti Nazi qui a tout fait contre les intérêts de la nation et bâti son idéologie et histoire sur le mensonge et la fraude. De grâce réveillez vous et surtout n'en soyez pas partie.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

L'autre élément important de ces dernières semaines est l'équation développée par le Front al-Nosra, lorsqu'il a établi 1 lien direct entre les Israéliens et ces miliciens takfiristes fakkihistes, que certaines parties locales et régionales considèrent comme plus fréquentables que Daech. Le Front a même établi une comparaison entre ce héZébbb et la milice du général Antoine Lahd qui avait servi de force tampon entre la résistance palestinienne et les forces israéliennes dans la bande frontalière occupée au Sud-Liban. Cette idée a été confirmée par la folle intervention de ces miliciens chiites en Syrie revendiquée par ce héZébbb et par l’hassine. En même temps, elle permet à ce héZébbb de légitimer encore plus aux yeux de ses partisans pâmés et niais son intervention militaire en Syrie qui, si l'on suit cette logique, s'inscrit directement dans le cadre de la confrontation avec l’Axe Sunnite. Tout comme l'étaient les opérations de résistance palestinienne contre Äsraël dans la bande frontalière jusqu'à l’invasion äsraélienne en 82.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Suite à cette succession d’événements, l'attaque de Kuneitra, la riposte du héZébbb, l'attaque du Front al-Nosra contre le jamborée de ces chiites à Damas et l'immolation du pilote jordanien, des "sources proches montrent la collusion entre ce groupe takfiriste terroriste fakkihiste et les Äsraéliens, tous 2 ayant les mêmes intérêts : détruire l'axe de l’Orthodoxie Sunnite. Ces takfiristes le souhaitent parce que cet axe s'oppose à leur inepte "croissant chïïte", et les Äsraéliens parce qu'il les empêche d'imposer leur volonté au real Croissant Fertile Sunnito-chrétien historique. Pour ce héZébbb, qui croyait le Front al-Nosra trop impliqué dans la guerre en Syrie, cette attaque du bus a montré que sa vigilance à son égard n'a pas baissé d'1 cran. Il a été en mesure de lancer une riposte dans une zone en principe très bien défendue. Cette opération bien étudiée et réussie a montré de grosses lacunes chez ce héZébbb, d'autant que cette bôsstâh-bus était + qu’un tacot bariolé. Certaines "sources proches" laissent entendre que l'opération des combattants du Front al-Nosra aurait été filmée et elle devrait être 1 jour largement diffusée, d'abord pour montrer la débandade de ce convoi "des amoureux de Hussèèèïn" et ensuite l’énorme nombre de victimes. De +, non seulement ce hézébbb n'a pas riposté, mais il va désormais réfléchir très sérieusement avant de lancer 1 attaque contre le fameux Front, puisque ce dernier a prouvé qu'il pouvait riposter là où il l'estime nécessaiiire....

Beauchard Jacques

Le "moindre signe de faiblesse de l'Etat libanais" est d'abandonner le monopole de la violence dans les mains miliciennes....ce qui entraîne la destruction du Liban comme Unité Politique....le pire arrive...

PAUL TRONC

Je vous le dit Scarlett , quand j'ouvre l'olj je regarde en priorite si vous avez quelque chose a nous livrer , et ensuite mon humeur s'accorde a ce fait . Je disais tout au long de mes interventions que l'usurpie/israrecel avait honte de ses morts et les cachait sous le tapis comme un fraudeur qui ne declare pas tout ses impots , le fameux film sur la debandade des poltrons circule deja , il est effarant de voir comment certains poltrons hebetes croyaient avoir vu un ovni s'abattre sur eux . Pour rester dans le sujet , la connivance israrecel et salafowahab. est manifeste , parce qu'a kuneitra l'usurpie les bichonne comme on le ferai de son animal domestique , et s'attaquer a des chiites , pelerins de surcroit ne sert qu'a plaire a l'usurpie israrecel , parce que comme vous le dites , ces bacteries salafowahab ont plus de courage pour tuer des civils innocents que d'affronter les combattants du hezb et encore moins de courage pour proteger leurs frères de sang palestiniens Sunnite , massacres depuis 48 par leus maîtres sionistes du moment . Je suis comme la jordanie , pour une reaction radicale contre les bacteries chez nous et ailleurs . Tout comme pour une lute armee de liberation des terres usurpees de Palestine du Liban et de la Syrie .

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants