X

À La Une

Sécurité sanitaire des aliments : Bou Faour dresse un nouveau bilan en demi-teinte

Liban

Le ministre regrette que la situation sanitaire soit toujours aussi "tragique" à l'aéroport de Beyrouth.

N.B. | OLJ
19/01/2015

Le ministre libanais de la Santé, Waël Bou Faour, a fait, lundi, un nouveau bilan de sa campagne pour la sécurité sanitaire des aliments lancée à la mi-novembre 2014. Un bilan en demi-teinte, le ministre faisant état de progrès, mais également de situations toujours "tragiques".

 

"Nous avons senti un grand changement au niveau de la propreté lors de nos visites dans les restaurants. Il y a aussi un changement au niveau des tests, les propriétaires d'établissements sont eux-mêmes en train de faire tester leurs produits", a déclaré, lors d'une conférence de presse, le ministre, qui a assuré que la campagne continue et qu'elle va s'attaquer à de nouveaux produits.

 

"L'entrepôt de sucre à Tripoli n'ouvrira pas avant qu'il respecte les règles d'hygiène", a en outre assuré M. Bou Faour. Dans cet entrepôt, au port de Tripoli (Liban-nord), avaient été découverts des stocks de sucre périmés ou ne portant aucune date de péremption. Il a par ailleurs indiqué que la situation sanitaire est toujours "tragique" à l'aéroport de Beyrouth et a précisé avoir demandé au ministère des Travaux publics de lancer des réformes. Lors d'une visite à l'aéroport en décembre derneir, M. Bou Faour ainsi que le ministre des Transports publics, Ghazi Zeaïter, s'étaient dit horrifiés par les conditions de stockage des aliments et des médicaments dans les dépôts réfrigérés.

 

M. Bou Faour a également montré des images d'une boucherie à Anjar (Békaa) appartenant à un ressortissant syrien. On y voit la viande accrochée à un poteau électrique à l'air libre. "Nous avons décidé la fermeture de cette boucherie", a assuré M. Bou Faour.

M. Bou Faour a ,aussi, assuré que le ministère de la Santé coordonne avec la justice qui, à titre d'exemple, a décidé d'arrêter plusieurs personnes dans le dossier des stocks de sucre périmés entreposés au port de Tripoli. Il a en outre assuré que son ministère continue de coordonner avec le ministère de l'Intérieur ainsi qu'avec les Forces de sécurité intérieure (FSI).

Le ministre de la Santé a toutefois regretté que les médias soient "de moins en moins intéressés par les listes d'entreprises (qui violent les règles de sécurité sanitaire des aliments, ndlr)". "La dernière liste que nous avons publiée avant les fêtes a disparu", a-t-il précisé, indiquant qu' "à partir de maintenant chaque liste sera publiée sur le site internet du ministère".

Lors de sa conférence de presse, il a d'ailleurs donné une nouvelle liste, celle de restaurants se fournissant auprès du commerçant syrien qui stockait de la viande périmée.

- Al-Mazar, Sad el-Baouchriyé

- Mazat, Mkalles 

- Al-Zaghloul, Chiyah (Pour ce restaurant, le ministre a précisé que les produits avariés n'ont pas été trouvés lors d'une visite d'inspection)

- Al-Agha (Dans ce cas, un employé du restaurant achetait la viande à l'insu du propriétaire et la revendait)

- Barbar,  Hamra (Pour ce restaurant, le ministre a précisé que les produits avariés n'ont pas été trouvés lors d'une visite d'inspection)

- Snack Harout, Hamra

- Grand Café, Centre-ville de Beyrouth

- Farrouj Abou Sami, Borj Abou Haïdar

- Al-Halabi, Qasqas

- Al-Rababa , Barbir

Samedi, des représentants du ministère de la Santé avaient détruit des stocks d'aliments non conformes aux normes trouvés dans les restaurants se fournissant auprès du commerçant syrien. 

 

Lire aussi 

De l'urgence d'une loi sur l'hygiène alimentaire pour protéger le consommateur

Sécurité sanitaire des aliments : Joumblatt dénonce "les loups avides..."

Pour mémoire

Bou Faour salue « la première victoire » de la campagne pour l'hygiène alimentaire

Le dossier de l'hygiène alimentaire fait voler en éclats la solidarité Hakim-Bou Faour

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

BOU FAOUR CONTINUEZ SUR VOTRE LANCÉE !!!

M.V.

Monsieur le Ministre ...inventez le guide Michelin sanitaire ....! ,c'est simple;.., 2/3 personnes dont un rabir assermenté , vont incognito et au hasard dans une centaine de restaurants par semaine ..., et collectent les menus commandés .. et livrent immédiatement les échantillons a 3 laboratoires indépendants ....! Voilà dés maintenant, nous attendons la publication des résultats d'analyse....!!!

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les menaces israéliennes contre le Liban et le test de Gaza

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué