X

À La Une

Bou Faour et Zeaïter horrifiés par la situation sanitaire à l'aéroport de Beyrouth

Liban

"Vous avez l'impression de rentrer dans un dépotoir".

OLJ
23/12/2014

Les ministres libanais de la Santé et des Transports publics, Waël Bou Faour et Ghazi Zeaïter, se sont dit mardi horrifiés par les conditions de stockage des aliments et des médicaments dans les dépôts réfrigérés et de stockage de l'aéroport de Beyrouth.

"Vous avez l'impression de rentrer dans un dépotoir en franchissant la porte", a déclaré M. Bou Faour lors d'une conférence de presse, à l'issue d'une visite dans les dépôts en question. "Le poisson, la viande, les médicaments et la poubelle sont placés côte à côte dans les conteneurs", a-t-il ajouté.

"Nous vivons sur une montagne de corruption et les dépôts de l'aéroport ne répondent pas aux normes et contiennent des denrées alimentaires expirées depuis 1995", a-t-il martelé, se demandant comment les ouvriers pouvaient travailler dans de telles conditions et affirmant avoir souffert d'une migraine en raison des odeurs nauséabondes. "Nous allons saisir tous les médicaments emmagasinés à l'aéroport ainsi que les produits alimentaires non conformes. Il s'agit d'une grange et non d'un dépôt", a-t-il ajouté.

M. Zeaïter a de son côté indiqué que la situation à l'aéroport était "effroyable". "Cette situation constitue un danger pour la vie des citoyens", a-t-il souligné.

Le ministre de la Santé est engagé depuis plus d'un mois dans une campagne contre les infractions à la sécurité sanitaire. Il a divulgué plusieurs listes d'établissements violant les règles de l'hygiène alimentaire. Au cours de sa campagne, il a ordonné la fermeture d'établissements et interdit la vente d'aliments violant les règles de la sécurité sanitaire dans les établissements concernés.

Sur un autre plan, le ministre de l'Agriculture Akram Chehayeb a affirmé mardi que les autorités libanaises allaient interdire l'exportation de tout produit violant les règles sanitaires.

 

Lire aussi

Hygiène alimentaire : réunion de coordination entre les ministères de la Santé et de l'Industrie

Sécurité des aliments : la nouvelle liste noire de Bou Faour

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

SI VOUS ALLEZ AUX PORTS ( AU PLURIEL ) PRENEZ AVEC VOUS DES MASQUES À GAZ... IL Y A DE TOUS LES GAZS ! ET UNE AMBULANCE PRÊTE !

CBG

Il y aura des coupables à juger??
ou silence il n y a plus rien à voler...
on passe au nettoyage....
et on recommencera à voler plus tard...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

YIA 3AYNÉ ! ET NOUS QUI ACHETONS ET MANGEONS DANS CE DÉPOTOIR OU À BORD ? ALLEZ, ICI IL FAUT NOMMEZ SANS RETARD.

Houri Ziad

Pourtant c " achraf el nass" qui comtrolemt notre aeroport....

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Bande d'arriérés à jamais, qui tiennent en réalité cet aéroport !

M.V.

Reste maintenant a inspecter les entrepôts du port .....

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants