X

Liban

Félicitations à Machnouk, nouvelles frictions entre ministres du 8 Mars

Sérail

L'objet du litige, le projet de route liant Tyr à Naqoura, divise Amal d'un côté, le Hezb et le CPL de l'autre...

OLJ
16/01/2015

Le Conseil des ministres, réuni hier cinq heures durant au Sérail sous la présidence du Premier ministre Tammam Salam, et en l'absence de MM. Samir Mokbel et Gebran Bassil, en déplacement à l'étranger, a été marqué par de nouvelles frictions, cette fois entre les ministres des différentes composantes du 8 Mars, sur des dossiers liés au développement.


Selon notre correspondante Hoda Chédid, l'échange s'est produit lorsque le Conseil pour le développement et la reconstruction, en coordination avec le ministre berryste des Travaux publics Ghazi Zeaïter, a réclamé un crédit de 33 millions de dollars US pour le projet de route liant Tyr à Naqoura, d'un montant qui était prévu à l'origine pour un projet d'infrastructure routière dans la Békaa, reliant Rayak à Kaa.
Le ministre de l'Industrie Hussein Hajj Hassan (Hezbollah) a aussitôt exprimé des réserves, suivi par le ministre aouniste de l'Éducation Élias Bou Saab, qui a demandé des éclaircies quant aux raisons de ce transfert de fonds d'une région à l'autre.
Les réserves d'Élias Bou Saab ont provoqué une réaction de la part de Ghazi Zeaïter, ainsi que du ministre berryste des Finances, Ali Hassan Khalil, qui a aussitôt lancé au ministre de l'Éducation : « Je t'ai pourtant donné ce dont tu as besoin pour les redevances destinées au pont de Jal el-Dib. Pourquoi donc t'opposes-tu à ce transfert de fonds qui a l'aval du CDR, et qui sera de nouveau assuré, ultérieurement, au projet de route de la Békaa ? » Ce à quoi M. Bou Saab a répondu : « Il n'existe aucun lien entre ces deux dossiers. Je veux savoir pourquoi des fonds sont transférés en faveur de cette région et pas d'une autre. »
À l'issue de la séance, le ministre de l'Éducation a indiqué qu'il ne savait pas que la demande de crédit était destinée aux ministres du Travail et des Finances, et qu'il avait uniquement voulu savoir « pourquoi c'était Tyr qui devait bénéficier d'un tel transfert de fonds et pas une autre région, comme le Akkar, par exemple ». Il a par ailleurs souligné que le gouvernement avait alloué les redevances pour l'expropriation des terrains nécessaires à la construction du pont de Jal el-Dib.


En revanche, la « tempête des déchets » s'est, elle, estompée, avec le parachèvement du consensus interministériel sur le plan directeur pour la gestion de ce dossier, et la décision du Conseil, par décret, d'octroyer 36 milliards de LL d'incitations financières aux municipalités entourant la décharge de Naamé. Les municipalités pourront commencer lundi à recevoir ces fonds, a souligné le ministre de l'Agriculture Akram Chehayeb.

 

Le Hezb réclame des éclaircissements
Un autre consensus s'est dégagé de la séance, sur le plan sécuritaire cette fois, avec, d'une part, les applaudissements unanimes au succès du raid mené par les forces de l'ordre à la prison de Roumieh et à l'arrestation du présumé meurtrier d'Yves Nawfal, mercredi, soir, à Brital, sous la tutelle du ministre de l'Intérieur, Nouhad Machnouk, et, de l'autre, la volonté affichée par les ministres Hajj Hassan et Zeaïter de voir le plan de sécurité appliqué dans la Békaa.
M. Machnouk a d'ailleurs présenté au Conseil son plan de réhabilitation des prisons et les montants que ce projet nécessite.


Signalons enfin que le ministre Mohammad Fneich (Hezbollah) a demandé des éclaircissements concernant les nouvelles mesures administratives prises à l'encontre des ressortissants syriens à la frontière, et le ministre Machnouk lui aurait répondu qu'il ne s'agit que de « formalités d'entrée » pour contenir l'afflux de réfugiés. M. Fneich a indiqué à l'issue de la séance qu'il ne s'agissait pas d'un « visa », mais d'une disposition due à la situation extraordinaire à laquelle le Liban se trouve confronté. Selon le ministre des Affaires sociales Rachid Derbas, le Liban est passé, par le biais de ces mesures, « d'un réfugié syrien traversant la frontière à la minute à zéro ».

 

(Lire aussi : Incarcéré trois mois, un ex-détenu de Roumieh témoigne)

 

Le procès-verbal
Le porte-parole du gouvernement, le ministre de l'Information Ramzi Jreige, a indiqué, dans son point de presse à l'issue de la séance, que le Premier ministre Tammam Salam avait renouvelé son appel à l'élection d'un nouveau président et son soutien au dialogue entre les différentes composantes politiques du pays. M. Salam a également rendu hommage aux deux exploits précités du ministre de l'Intérieur.
Selon M. Jreige, les ministres Zeaïter et Hajj Hassan ont mis l'accent, durant la séance, sur la nécessité de mettre en application le plan de sécurité dans la Békaa-Nord.
Le Conseil des ministres a par ailleurs exprimé sa satisfaction quant aux résultats de la réunion sur la question des déchets ménagers, mercredi, au domicile du député Walid Joumblatt à Clemenceau, en l'occurrence l'adoption du plan national sur cette question, et a rendu hommage aux efforts menés par le ministre Mohammad Machnouk dans la gestion de ce dossier, a poursuivi Ramzi Jreige.
Le dossier de la part des recettes de la téléphonie mobile qui devraient revenir aux municipalités a par ailleurs été évoqué par le ministre des Télécoms, Boutros Harb, et le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, mais l'examen de la question a finalement été renvoyé à la prochaine séance, a ajouté le ministre de l'Information.

 

Lire aussi

La faute aux prix du pétrole !

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Liban et les spéculations sur l’avenir des relations syro-iraniennes

Un peu plus de Médéa AZOURI

« Nous sommes heureux et honorés de vous recevoir »

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué