X

À La Une

Google marque la fête de l'indépendance du Liban avec un "doodle"

Web
OLJ
22/11/2014

Le moteur de recherche Google a célébré vendredi l'anniversaire de l'indépendance du Liban avec un "doodle" (logo modifié, ndlr) représentant la danse folklorique dabké. L'année dernière, Google avait marqué cet évènement avec un "doodle" représentant le rocher de Raouché de Beyrouth.

Les festivités devant marquer le 71e anniversaire de l'indépendance du Liban samedi ont été annulées en raison de la vacance de la présidence de la République. C'est la première fois que les festivités sont annulées depuis la fin de la guerre civile (1975-1990).

Périodiquement, Google procède à des adaptations temporaires de son logo, les versions modifiées étant affichées pendant une journée sur la page d'accueil de son moteur de recherche : ce sont les Google Doodles ( "doodle" désigne un gribouillage en anglais, et permet une paronomase avec "Google").

Ils sont créés pour célébrer des événements particuliers tels que les fêtes nationales, les anniversaires d'illustres personnages ou d'autres événements comme les Jeux olympiques. La conquête de l'espace est un thème particulièrement privilégié. Ils peuvent aussi signaler des événements qui n'étaient pas programmés, comme la publication de l'étude sur Darwinius masillae.

Suivant l'événement, les Google Doodles sont visibles simultanément dans un grand nombre de pays ; d'autres sont créés pour un pays en particulier.


Lire aussi

Fêtes et gestes, l'éditorial de Issa Goraieb

Vive la fête ?, le billet de Ziyad Makhoul

Offre Joie mobilise pour l'indépendance du Liban, malgré tout


Dans nos archives

Liban : le cheminement vers l'indépendance en images

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Le califat est mort, vive le califat

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pompeo et les nuances entre le fond et la forme

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué