Liban

Brèves

OLJ
31/05/2014

Faits et méfaits
Un homme poignardé par un individu qui tentait de lui voler sa voiture
Un habitant d'Adonis, R. Rizk, a été poignardé vendredi à l'aube par un individu qui tentait de lui voler sa voiture. Le véhicule, de marque Toyota Cruiser, était garé devant l'immeuble où habite M. Rizk à Adonis.
L'homme a été atteint de coups de couteau à la tête, à l'épaule et à la jambe gauche, alors qu'il tentait de s'opposer au voleur. Il a été transporté à l'hôpital Saint-Louis, à Jounieh. L'agresseur a pris la fuite dans un véhicule qui l'attendait non loin du lieu de l'incident. Une enquête est en cours pour retrouver le malfaiteur.

Arrestation de faux-monnayeurs au Sud
Une patrouille de la Sûreté générale a arrêté un gang de cinq individus, quatre Libanais et un Syrien, pour activités frauduleuses et port d'armes. L'arrestation, sur ordre du parquet, a fait suite aux perquisitions qui ont eu lieu dans les deux villages de Doueir et Mayfadoun, au Liban-Sud. Les patrouilles ont saisi des imprimantes et des équipements servant à fabriquer de la monnaie contrefaite. De faux billets de banque ont également été saisis.

Sécurité
Un détonateur à Raouché et un autre à Majdelioun
Un détonateur connecté à des explosifs a été retrouvé hier, sur les rochers de Dalia à Raouché, par une équipe des pompiers de Beyrouth qui effectuait un entraînement. L'armée a mis en place un cordon de sécurité en attendant l'arrivée des experts militaires en explosifs.
De plus, une boîte suspecte contenant des détonateurs non connectés à des explosifs a été retrouvée hier à Majdelioun, à l'est de Saïda. Une unité de l'armée, une patrouille de la Sûreté de l'État et un expert militaire ont transporté la boîte à la caserne Mohammad Zgheib à Saïda.

Le décès de Fadl Chaker démenti
Le site d'information Now a démenti hier les rumeurs faisant part de la mort de l'ancien chanteur Fadl Chaker dans la bataille de Deir ez-Zor, en Syrie. Il a précisé que ce dernier se trouve dans le camp palestinien de Aïn el-Héloué, avec son frère Abou Abd el-Chmandour, lequel avait pris le commandement des batailles de Abra. Rappelons que le chanteur est recherché par la justice.

Judiciaire
Report du procès Samaha-Mamlouk au 5 décembre
Le procès de l'ancien ministre Michel Samaha et du général syrien Ali Mamlouk a été reporté au 5 décembre 2014. La décision a été prise par le président du tribunal militaire, le général Khalil Ibrahim, à l'issue d'une séance à Yarzé. Celle-ci s'est déroulée en présence de l'ancien ministre Michel Samaha, de la famille de ce dernier, et de ses avocats Maan Assaad et Sakhr Hachem.
« Le tribunal a reçu un courrier de LibanPost indiquant qu'il n'a pas été possible d'informer le général syrien de la tenue de la séance en raison de la situation en Syrie », a indiqué à ce propos le général Ibrahim, avant de décider du report du procès.
Le président du tribunal militaire a néanmoins autorisé Michel Samaha à rencontrer sa famille durant 45 minutes, en présence de policiers.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le commandant en chef de l’armée et l’agenda politique

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants