X

À La Une

Une centaine de cas de suffocations après une attaque toxique près de Hama

Conflit

L'opposition accuse le régime, Damas rejette la responsabilité sur le Front al-Nosra.

OLJ/AFP
12/04/2014

Le régime syrien et des sources médicales ont échangé samedi des accusations sur une attaque ayant causé "suffocations et empoisonnements" à des habitants de la province de Hama, dans le centre de la Syrie.

Des patients souffrant de suffocations et présentant des symptômes d'empoisonnement ont été hospitalisés après des raids aériens menés par le régime sur la ville de Kafarzita.

"Les avions du régime ont bombardé vendredi Kafarzita avec des barils d'explosifs qui ont produit une fumée épaisse et des odeurs, entraînant des cas de suffocations et d'empoisonnement", a indiqué le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Mais la télévision officielle syrienne a accusé le Front al-Nosra, la branche syrienne d'el-Qaëda, d'avoir attaqué Kafarzita au gaz de chlore. "Les terroristes du Front al-Nosra ont répandu du chlore toxique (..) tuant deux personnes, et provoquant des suffocations à 100 autres", a indiqué la chaîne.
Selon elle, "le Front al-Nosra se prépare en outre à attaquer Wadi Deif dans la province d'Idleb, et Morek dans la province de Hama avec du chlore toxique ou du gaz sarin".

"Le régime a bombardé Kafarzita avec des produits toxiques, +le gaz de chlore+ causant plus de cent cas de suffocations", ont écrit des militants de Kafarzita sur leur page Facebook.
Des vidéos diffusés par ces militants sur Youtube ont montré des enfants et des hommes, l'air très fatigués, toussant et présentant des symptômes d'étouffement, ainsi que trois jeunes couchés dans un hôpital de campagne, le visage couvert par des masques d'oxygène.



"Le bombardement a laissé un produit de couleur jaune, et une odeur ressemblant à du gaz de chlore, blessant plus de cent personnes dont des femmes et des enfants", a indiqué un homme qui semble être un médecin, sur la vidéo.
Il n'a pas été possible de vérifier ces informations de source indépendante.

En août dernier, une attaque chimique dévastatrice menée près de Damas et imputée au régime par plusieurs pays occidentaux et par l'opposition syrienne, avait tué 1.400 personnes.


Reportages

Marchands de légumes, commerçants ou étudiants, les hommes du Hezb fiers de combattre en Syrie

Des réfugiés de l'ASL à Ersal relatent leur combat inégal avec les forces d'Assad et leurs alliés

Lire aussi

Al-Nosra repousse un assaut de Daech sur Boukamal

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Ali Farhat

Tout celà pendant que les médias et écrivains AMERICAINS découvrent que ce sont des services criminels américains qui ont fournis les gaz sarin à l'imam ottoman erdogan pour le faire lancer par ses jihadistes, sans aucun état d'ame sur les pauvres gens en Syrie.. Hmmm, très crédible encore! Bon, les bensaoud démocratiques et compagnia bella ansi que les sioccidentaux refusent encore de reconnaitre que leur projet en Syrie a échoué... le Kalamoun c'est un coup dur car il réouvrir le portail large à l'asistance militaire en la Syrie et ses allié Libanais. Ils n'arrivent pas encore à le digérer.. pas facile, il leur faudra du temps pour comprendre que l'impossible est possible dans bilad-el-cham. Les sio du "lam yikhar" sont passés par là avant eux.

AIGLEPERçANT

Ce gaz inervant est enervant a la fin .Y a de quoi se boucher les narines pour ne plus en entendre parler !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE CHIMIQUE DE NOUVEAU À L'OEUVRE.... OU LES AUTRES POUR FAIRE BOUGER L'ABRUTISSEMENT ?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants