Liban

H1N1 : le ministère de la Santé affirme qu’il n’y a pas lieu de paniquer

OLJ
01/03/2014

Le virus A (H1N1) continue à semer la panique, des informations sur la réapparition de plusieurs cas en ville alimentant la rumeur depuis quelque temps. Or rien ne pousse à cette panique, affirme le ministère de la Santé.
Dans un communiqué, le ministère a rappelé, hier, que le virus de la grippe A (H1N1) est devenu un « virus saisonnier » et se propage au même titre que les autres virus de l'influenza appelée communément grippe. En effet, depuis la pandémie de 2009, le virus A (H1N1) est devenu le virus prédominant de l'épidémie grippale mondiale. Ses manifestations cliniques ne sont pas autrement plus graves que n'importe quelle autre épidémie grippale, et les précautions et les traitements sont les mêmes. « Il s'agit de prendre des antipyrétiques (des médicaments qui font baisser la fièvre), de boire des liquides et de se reposer », précise le ministère.
Il a en outre expliqué que « la majorité des cas d'influenza guérissent seuls, sans prise de médicaments ». « Dans certains cas toutefois, des complications sont notées, notamment chez les enfants de moins de cinq ans, les personnes âgées, celles souffrant de maladies chroniques et les femmes enceintes », ajoute le ministère, qui recommande de consulter son médecin au cas où la fièvre persiste plus de cinq jours ou si l'on a des difficultés à respirer.
Le ministère rappelle enfin que les virus de la grippe, quelle que soit leur souche, sont transmis d'une personne malade à une personne saine par la toux, l'éternuement et les mains. Il est ainsi recommandé de se laver les mains régulièrement, principalement après avoir toussé ou éternué, de ne pas tousser ou éternuer en face de quelqu'un et d'éviter les embrassades lorsqu'on est grippé. De plus, la personne grippée doit rester à la maison jusqu'à ce qu'elle soit guérie.
Le ministère de la Santé rappelle enfin la nécessité de faire vacciner contre la grippe les enfants à partir de l'âge de six mois, les personnes âgées, les personnes souffrant de maladies chroniques et les agents de santé, soulignant que le vaccin contient déjà la souche H1N1.

 

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Il ne "paniquera" plus personne, ce H1N1 dorénavant pourchassé en sœur-syrie à côté et même ici !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

H1N1 FLÉAU DE COMPLOT ISRAÉLO-MASTODONTO-DÉSERTIQUE !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ET SI DE CE FLÉAU ON ENLEVAIT LES 1...

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

L'H1N1 est de retour !? Qu'en pense H.N. en 1er ?!

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

C’est tous les jours dimanche

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants