X

À La Une

Large offensive de l’armée syrienne pour chasser les rebelles de Adra

Des armes chimiques ont été utilisées à cinq reprises en Syrie, affirme l'ONU.

OLJ/AFP
13/12/2013

L'armée syrienne a lancé vendredi une large offensive pour chasser les rebelles de la ville de Adra, située sur une des routes principales menant à Damas et théâtre de combats depuis trois jours, selon l'agence officielle Sana.Cette offensive intervient alors que les rebelles subissent depuis plusieurs semaines des revers notamment dans la province de Damas, où les troupes du régime de Bachar el-Assad ont repris plusieurs de leurs bastions qu'ils tenaient depuis un an.


"Nos forces armées ont commencé ce matin à mener une large offensive sur Adra prenant d'assaut les repères des terroristes après avoir cerné la zone", a indiqué une source militaire citée par Sana.
Le mot "terroristes" désigne dans la phraséologie du régime les rebelles qui tentent de le renverser depuis plus de deux ans et demi.


Mercredi, des combattants islamistes avaient attaqué des commissariats, des postes de l'armée et des milices pro-régime dans la zone industrielle de Adra et depuis, des combats acharnés se déroulent entre les deux bords.
Au moins 18 membres de forces pro-régime ont été tués dans les affrontements, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).


Entre mercredi et jeudi, au moins 15 civils, en majorité des alaouites, la confession à laquelle appartient le président syrien, ont été tués dans une attaque rebelle dans cette ville multiconfessionnelle selon l'ONG.
La ville abrite des communautés sunnite, alaouite, druze et chrétienne.
Des habitants ont affirmé à l'AFP que 10 des civils tués étaient des collaborateurs du régime et avaient été visés par les rebelles pour cette raison. Vendredi, l'OSDH a rapporté qu'un homme chiite et sa famille avaient été tués dans l'explosion d'une bombe qu'il avait jeté sur des rebelles qui faisaient irruption dans sa maison à Adra.

 

"Baisser la tête de honte"
A l'approche de la date annoncée pour la conférence de paix en janvier censée trouver une issue au conflit, le régime, appuyé par les miliciens du Hezbollah libanais et des combattants chiites irakiens, a le vent en poupe alors que la rébellion est de plus en plus morcelée.
L'Armée syrienne libre (ASL), qui était la principale force rebelle soutenue par l'Occident, est en particulier en perte de vitesse face aux islamistes et jihadistes. Elle a subi un nouveau revers cette semaine après la suspension par Washington et Londres de leurs aides non létales.   

 

(Pour mémoire : Le gouvernement de l'opposition devra s'imposer face aux Kurdes et aux jihadistes)

 

(Pour mémoire : Le gouvernement de l'opposition devra s'imposer face aux Kurdes et aux jihadistes) - See more at: http://www.lorientlejour.com/article/846646/lasl-accumule-les-revers.html#sthash.4MjRQLDr.dpuf

Alors que les combats se poursuivent sans répit, une vague de froid aggrave la situation des populations assiégées, des millions de déplacés et des quelque trois millions de syriens réfugiés dans les pays voisins, dans des conditions souvent précaires.


Le Programme alimentaire mondial (PAM), qui prévoit de nourrir en décembre quatre millions de personnes en Syrie, a souligné que "les besoins humanitaires et l'insécurité alimentaire ne cessaient de croître".
Amnesty International a pour sa part accusé les pays européens d'ériger une "forteresse" pour se protéger des réfugiés syriens, qu'ils ne sont prêts à accueillir qu'en "nombre pitoyablement bas". "Les dirigeants européens devraient baisser la tête de honte", a martelé l'organisation.

 

Utilisation d'armes chimiques sur 5 sites
Sur un autre plan, le rapport final des inspecteurs de l'ONU remis jeudi au secrétaire général Ban Ki-moon affirme que des armes chimiques ont été utilisées, de manière probable ou certaine, à cinq reprises dans le conflit syrien.

Les inspecteurs ayant enquêté en Syrie citent des "preuves" ou des "informations crédibles" sur des recours à des armes chimiques dans la Ghouta, à Jobar et Achrafié Sahnaya (près de Damas), ainsi qu'à Khan al-Assal (près d'Alep, nord) et à Saraqeb (nord-ouest).
Il ne revenait cependant pas aux inspecteurs de déterminer les responsables de ces attaques.
La mission "a recueilli des preuves flagrantes et convaincantes de l'utilisation d'armes chimiques contre des civils, dont des enfants, à une échelle relativement large à la Ghouta, dans la région de Damas, le 21 août", explique le rapport, confirmant les premières conclusions des inspecteurs en septembre.


Après cette attaque ayant fait selon eux près de 1.500 morts, les États-Unis ont menacé le régime de frappes punitives, avant d'y renoncer à la suite d'un accord sur la destruction de l'arsenal chimique syrien, au grand dam des rebelles qui espéraient un changement dans l'équilibre de forces.

 

Lire aussi
Une victoire d'Assad serait "le meilleur de 3 horribles scénarios", estime un ex-patron de la CIA


Joumblatt à « L'OLJ » : Taymour et moi n'irons à Damas qu'après la chute du régime Assad

Bâillonnés, condamnés, enlevés, assassinés, le billet d’Émilie Sueur

 

Pour mémoire

Le gouvernement de l’opposition devra s’imposer face aux Kurdes et aux jihadistes - See more at: http://www.lorientlejour.com/article/841946/le-gouvernement-de-lopposition-devra-simposer-face-aux-kurdes-et-aux-jihadistes.html#sthash.P0Ua1byG.dpuf

Un chêne vieux de 150 ans, dernière victime d'el-Qaëda en Syrie

La « fiancée de la révolution » syrienne sous l’emprise d’el-Qaëda - See more at: http://www.lorientlejour.com/article/845875/la-fiancee-de-la-revolution-sous-lemprise-del-qaeda.html#sthash.vgbllc72.dpuf

La « fiancée de la révolution » syrienne sous l'emprise d'el-Qaëda

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué