X

À La Une

L’humeur du chef Jad el-Hage, variable

Rencontre Il a basé le concept de son restaurant sur son humeur et ses envies quotidiennes. Depuis 2 ans, Jad el-Hage crée, dans son charmant restaurant baptisé « L’humeur du chef », un menu quotidien inspiré par ses états d’âme, ses inspirations, mais aussi les produits organiques du jour.
Carla Henoud | OLJ
09/09/2013

Le jeune homme, 35 ans, n’aime clairement pas tricher. Son regard est transparent, de même que sa cuisine, ouverte sur cet espace de 55 m2 qui peut accueillir 20 personnes à la fois, réunies autour d’une même table d’hôte. Convivialité et surprise sont donc les mots d’ordre du restaurant «L’humeur du chef», inauguré en 2010 à Mar Mikhaël. Comme son nom l’indique, de même que le tableau sur lequel le chef note à la craie le menu du jour – et son humeur –, ce restaurant, où l’on se sent vite chez soi, sert des produits organiques, inspirés par ses envies. «Il n’y a pas de règles, précise-t-il. Je peux aussi bien faire un mélange de genres, une entrée italienne, un plat libanais et un dessert français, ou choisir un thème. Je me laisse la liberté de décider.» Depuis un an, Jad fixe des «jours phares » avec un produit spécifique pour un jour dans la semaine. Depuis la rentrée, les moules sauvages sont au menu des lundis soirs. L’avantage de son concept, outre son plaisir d’improviser, de se renouveler et de surprendre les habitués et les nouveaux venus, «je facilite les choses aux clients qui n’ont pas à se casser la tête pour faire un choix!»; et de rajouter, pour rassurer les végétariens et autres personnes allergiques à certains produits: «Il y a toujours une alternative et des modifications possibles pour que tout le monde soit content... Je suis assez flexible aux changements.»

 


Cuisine et conseils
Pour Jad el-Hage, dont l’humeur se fait immédiatement sentir, cela fait partie du jeu, dans un espace volontairement petit et ouvert : il s’agit de cuisiner, mais aussi de savoir recevoir, expliquer, suggérer... Les jours de mauvaise humeur se font donc vite percevoir... avant qu’il ne se reprenne et plonge dans ses marmites, happé par un métier qui le passionne depuis longtemps. Diplômé de l’école hôtelière de Lausanne, son BA en Hospitality Management lui a donné les outils nécessaires pour aussi bien gérer un restaurant, cuisiner, proposer des services et monter tout un projet. En 2002, il participe à la conception de nombreux restaurants, avec le groupe Cinergie et Ralph Nader, ou seul : le Virgin Café, La Posta, EddéSands, Le Talleyrand ou encore Tawlet, pour la gestion, Kamal Mouzawak se chargeant du reste! Il ouvre avec des partenaires le French Bistro à Sodeco, le Perroquet, un pub à Gemmayzé, avant de prendre en charge le développement d’un hôtel et d’un restaurant à Erbil. L’humeur du chef, né en 2010 avec une envie de n’en faire qu’à sa tête, est la propriété de la société Food Lab SARL dont les partenaires majeurs sont Jad el-Hage et Georges Gebara ; Joe Boulad et Gino Yazbeck en sont des actionnaires minoritaires. Cette société développe et gère des restaurants et des cuisines et propose du catering individuel et pour des soirées, avec la présence du chef Jad himself et sa bonne humeur!


Pourtant, aujourd’hui, Jad el-Hage est «couçi-couça», et on le comprend. La situation du pays et de la région ne permet pas de faire de réels projets d’avenir. Pourtant il en a, un qu’il préfère garder secret pour le moment, en révélant toutefois qu’il sera à Vinifest du 9 au 12 octobre, Inchallah, dans le magnifique cadre de l’hippodrome de Beyrouth. Et de conclure: «L’humeur du chef, c’est la plus belle vitrine que je puisse avoir...»

 

 

Pour mémoire

De jeunes cuisiniers récompensés par l’Académie libanaise de gastronomie

 

Denise Hazime, reine du « hommos » aux USA


Philippe Massoud, un ambassadeur de la cuisine libanaise à New York

 

 

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants