X

À La Une

De jeunes cuisiniers récompensés par l’Académie libanaise de gastronomie

Gastronomie Le biscuit d’aubergines d’Ahmad el-Sayed a convaincu le jury. L’élève cuisinier sera envoyé en stage chez le chef étoilé Alain Ducasse.
17/07/2013

Ils ont revêtu leurs habits blancs et leurs toques pour recevoir leurs médailles. Lundi soir, l’Académie libanaise de gastronomie a remis des prix à trois jeunes lauréats du concours des écoles hôtelières, Ahmad el-Sayed, Gilbert el-Khoury et Carlo Abi Aad. Un dîner gastronomique a été organisé pour l’occasion dans les jardins de l’hôtel al-Bustan, perché sur la colline de Beit-Méry.


Fondée il y a dix-huit ans, l’Académie libanaise de gastronomie a pour but de promouvoir la gastronomie libanaise dans le monde entier, mais aussi d’« encourager la jeunesse à s’intéresser à la cuisine », comme l’a précisé la présidente du concours, Anbara Dabouss, lors de son discours, hier soir. De ce fait, une compétition à l’intention des meilleurs étudiants des écoles hôtelières est organisée depuis 2005, avec, à la clé depuis 2009, un stage de huit semaines dans l’un des restaurants d’Alain Ducasse, le cuisinier français trois fois étoilé au guide Michelin et à la tête d’un empire d’hôtellerie-restauration international de plus de vingt établissements.


Les lauréats des années précédentes ont pu travailler aussi bien chez Rech, son restaurant de poissons dans le XVIIe arrondissement de Paris, qu’Aux Lyonnais, un lieu cultivant l’esprit bistrot dans le IIe arrondissement. « Le lauréat reçoit 800 dollars, un billet d’avion pour la France et de l’argent de poche, mais on ne paie pas son logement », précise Candice Jarjoura, la coordinatrice de l’association. Les deuxième et troisième lauréats remportent une médaille et « un peu d’argent ».


Cette année, quatre écoles d’hôtellerie privées – celles de l’American Lebanese University (LAU), de l’Université Notre-Dame (NDU), de l’American University of Science and Technology (AUST) et de l’Université de Balamand – ont envoyé leurs deux meilleurs étudiants de dernière année. Autour de l’aubergine, et avec un panier d’ingrédients précis à leur disposition, ils ont préparé en deux heures un « classique libanais » dans les cuisines de l’Université Saint-Joseph. Un jury composé de sept personnes a ensuite distingué trois lauréats. « On goûte et on juge en fonction de la manière dont ils travaillent, de la propreté, de la technique, du goût et de la présentation », explique Anbara Dabouss.

Biscuit d’aubergines
« Un étudiant s’est vraiment distingué de tous les autres cette année », raconte-t-elle.
Il s’agit d’Ahmad el-Sayed, un étudiant de l’AUST de 28 ans. Il a préparé un biscuit d’aubergines cuites avec du raheb, un « mélange de cuisine libanaise et française ». « J’ai fait blanchir l’aubergine avec de la menthe, des oignons et du poivre au moulin. J’ai fini en 45 minutes », se vante ce jeune homme qui raconte avoir remporté six concours cette année, dans la pâtisserie aussi bien que pour les sandwichs ou la qualité du service. « Je travaille très dur pour être le premier », raconte-t-il. Cette année, il a le choix entre un stage chez Alain Ducasse ou chez Michel Guérard à Eugénie-les-Bains, dans les Landes. « Ce sera Ducasse, bien sûr ! », sourit-il.


Les deux autres lauréats sont tous les deux issus de l’Université Notre-Dame et ont préparé des recettes d’aubergines farcies. Gilbert el-Khoury a cuisiné un cheik el-mehchi et Carlo Abi Aad un batenjen mehchi. Le premier a reçu 600 dollars et le second 400. Une centaine de personnes étaient présentes hier soir pour les féliciter autour d’un buffet de succulents mezzés, brochettes et desserts.

 

 

Pour mémoire

Denise Hazime, reine du « hommos » aux USA


Le Liban dans le top 10 des meilleures destinations "gastronomiques" 2013

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Amal et le Hezbollah, des conflits latents

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants