X

À La Une

Entrée en vigueur des sanctions de l'UE contre le Hezbollah

Liban Le parti chiite qualifie la décision européenne d'"insulte pour le peuple libanais".
OLJ/Agences
26/07/2013

Les sanctions de l'Union européenne contre la branche armée du Hezbollah sont entrées en vigueur vendredi avec leur publication au Journal officiel de l'UE.

 

A la liste noire de l'UE des personnes, groupes ou entités considérées comme terroristes, qui comprenait depuis décembre 2012 onze noms et 25 groupes ou entités, a été ajouté un 26e groupe avec la "Branche militaire du Hezbollah".

 

La décision avait été prise lundi par les ministres des Affaires étrangères de l'UE réunis à Bruxelles. Ils ne sont pas allés aussi loin que les Etats-Unis, qui ont placé sur leur liste noire le Hezbollah dans son ensemble, et non pas seulement sa branche militaire.

 

 

(Repère : Liste de l'UE des organisations terroristes : mode d'emploi)

 

 

L'inscription entraîne un gel des avoirs dans l'UE de l'entité visée. Elle ne comporte pas de noms de personnalités, mais le déplacement des membres du Hezbollah vers l'Europe devrait être rendu plus difficile.

 

Le mouvement chiite libanais a vivement protesté contre la décision européenne. "Le Hezbollah considère que cette décision est une insulte pour le peuple libanais parce qu’elle fait l’amalgame entre résistance et terrorisme", a déclaré jeudi le responsable des affaires internationales du parti chiite, Ammar Moussaoui, au terme d’un entretien avec la chef de la Délégation de l’Union européenne, Angelina Eichhorst, qui s’est tenu dans son bureau dans la banlieue sud de Beyrouth.

 

"Vous ne pouvez pas condamner d’une main puis tendre l’autre pour serrer la nôtre", a-t-il lancé, avant d’indiquer que cette décision "ne changera rien aux actions et à la politique du Hezbollah". Il a ensuite insisté sur le fait qu’elle "aura des conséquences et ne restera pas sans suites", et affirmé avoir demandé à l’ambassadrice de transmettre aux responsables européens l’appel du Hezbollah à la réviser.

 

Ammar Moussaoui a également rejeté les accusations adressées à son parti dans l’affaire de l’attentat de Bourgas, en Bulgarie. "Tout comme l’affaire de la liste des organisations terroristes, il s’agit d’une manipulation qu’il faut situer dans le cadre des mêmes pressions politiques", a commenté M. Moussaoui.

 

Mme Eichhorst, qui a justifié pour sa part la décision européenne par l’attentat anti-israélien de Bourgas, a insisté sur le fait qu’en l’adoptant, l’UE a "décidé d’envoyer un message politique" à la branche armée du Hezbollah.

 

(Lire aussi : Attentat de Bourgas : Sofia identifie les deux complices présumés liés au Hezbollah)

 

Répondant aux commentaires formulés mercredi par le secrétaire général du parti, Hassan Nasrallah, la responsable européenne a affirmé que la décision de l'UE "ne justifie en aucun cas une action ou une attaque quelconque d’un État, même pas Israël", contre le Liban. Le numéro un du Hezbollah l’avait comparée à un feu vert européen à Israël, pour attaquer le Liban.

 

Jeudi, le Conseil de l’UE a réaffirmé que la décision d'inscrire le Hezbollah sur la liste noire européenne "n’empêche pas la poursuite du dialogue avec l’ensemble des partis politiques du Liban et n’affecte pas la fourniture d’assistance à ce pays".

"Les entités inscrites sur la liste font l’objet d’un gel de leurs avoirs dans l’UE et d’une coopération policière et judiciaire renforcée entre les États membres dans le cadre des enquêtes et procédures s’y rapportant", ajoute le Conseil dans un communiqué.

 

Par ailleurs, le Conseil et la Commission européens "conviennent que cette décision n’affecte pas les transferts financiers légitimes vers le Liban ni la fourniture d’assistance, y compris l’assistance humanitaire, de l’Union européenne et de ses États membres au Liban", selon le texte qui précise que l’Union "reste pleinement attachée à la stabilité du Liban “et que” comme c’est le cas pour toutes les inscriptions effectuées en vertu de la position commune 2001/931/PESC, la présente décision sera réexaminée tous les six mois".

 

 

Lire aussi

Sous les missiles, la plage, le billet de Gaby Nasr


Plumbly écarte l’éventualité de répercussions sur la Finul après la décision de l’UE

 

UE : les milieux aounistes aux côtés du Hezbollah sans états d’âme

 

Pour mémoire

Nasrallah à l'UE : Nous n'avons que faire de vos visas

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Chalhoub Elias

Hola......... M.Sayyed Nasrallah je ne vous ai pas délégué
en tant que Libanais Nationaliste seulement, Expatrié de dire à l'UE qu'elle a insulté le Peuple Libanais. C'est vous avec certains de vos supporter à l'intérieure du Parlement
ou à l'extérieur de ce dernier que vous avez et vous continuez à insulter LE PEUPLE LIBANAIS à cause de votre mauvaise réputation que se soit au Liban Pays Du Cèdre ou
à l'étranger. Je n'ai pas besoin de vous faire un dessin.
Cet au tour de votre subordonné et élève de faire des menaces. Il a été à votre bonne école.............
Elias W ChaLHOUB CHALHOUB ELIAS

Ali Farhat

Les œufs et les tomates pourris vont devoir reprendre du service... Dans les chaumières résistantes dans nos villages ou l'on se sent insulté injustement, y a toujours un grenier pour cela! Je crois que l'on ne peut manquer de respect de cette manière à la mémoire et à l'action de ceux que nous considérons les héros de notre pays et des peuples honnêtes antisionistes depuis l'arrivée des ces derniers criminels dans notre région. Je crois que les lanceurs entrainés et disciplinés auront la baraka!

Robert Malek

LOL !

Jaber Kamel

Une impuissance convertie en frustration avec un bouc emissaire qu'on croit être de faible qualité à la réaction ! Mais en fait l'ue a été impressionné par la prouesse du Hezb résistant à Qousseir en dernier lieu , mais surtout depuis 1982, 2000,2006,2008 et a peur de son avenir dans la région qui tourne au cauchemard pour son influence décadente et ne sait plus à quel saint se vouer , sinon au plus vil d'entre eux, mais celui ci sait de quoi est capable le bouc émissaire et sait qu'il est attendu de pied ferme , Ainsi soit il !!!

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué