Rechercher
Rechercher

Liban

La Békaa un peu plus fragilisée, après l’assassinat de quatre chiites

Un grave incident est venu hier précariser un peu plus les rapports entre les deux communautés chiite et sunnite dans la Békaa. Des hommes armés ont en effet tué par balles deux membres du clan chiite des Jaafar, Ali Karamé et Mohammad Ali, un Turc, Ali Abdo Rachini et un homme du clan Amhaz, Hussein Charif, alors qu’ils roulaient à bord d’une Jeep Cherokee sur une route traversant le « jurd » de Ras-Baalbeck dans la Békaa. Une cinquième personne a été grièvement blessée. Selon une source de sécurité citée par l’AFP, les quatre hommes sont tombés dans une embuscade alors qu’ils faisaient la contrebande de mazout.
Dans un contexte de tensions confessionnelles entre sunnites et chiites exacerbées par le conflit en Syrie, le quadruple meurtre augmente le risque d’une confrontation généralisée entre villages et tribus des deux grandes communautés musulmanes. On sait que la région de Ras-Baalbeck est habitée en majorité par des sunnites et se situe à proximité de celle de Ersal, également à majorité sunnite et partisane de la rébellion syrienne. La tension est aussitôt montée dans la zone et « des membres armés du clan Jaafar se sont rassemblés à Laboué, à cinq kilomètres de la localité de Ersal », a indiqué un correspondant local, sans élaborer.

 


Carte réalisée par Elie Wehbé


Condamnations
Toutefois, les efforts d’apaisement immédiatement déployés semblent avoir porté leurs fruits. Ainsi, dans un communiqué, les habitants de Ersal ont « dénoncé fermement cette agression contre des membres honorables de la région (...) qui vise à semer la discorde confessionnelle ».
« Nous nous dissocions des auteurs de ce massacre quelle que soit leur identité », ont-ils souligné, appelant les forces de sécurité à les démasquer.
Sur le même ton d’apaisement, les habitants de la région de Baalbeck et Hermel voisine, dont sont originaires les trois victimes chiites, ont souligné l’importance « de préserver la paix civile et la coexistence » entre les communautés. Alors que la tension est montée d’un cran dans la région, ils ont appelé « à surmonter la douleur et à être patient », dans un communiqué repris par al-Manar, la chaîne du Hezbollah.

 

(Cartographie : Le Liban rattrapé par la crise syrienne)


L’armée a immédiatement réagi à ce grave incident, par un déploiement massif sur les axes routiers de la Békaa concernés, en vue de prévenir d’éventuelles actions de vendetta qui engageraient les tribus dans une spirale sans fin de violence et de contre-violence. Dans un communiqué, la direction de l’orientation a précisé que l’armée « ne permettra à personne d’exploiter ce douloureux incident pour porter atteinte à l’unité nationale et ébranler les assises du vivre-ensemble entre les collectivités d’une même société ».

 

Lire aussi

Militants de la société civile et personnalités politiques pour une « Conférence de salut national »

 

Pour mémoire

L’armée libanaise, une garantie contre l’explosion généralisée... L'éclairage de Scarlette Haddad


Un grave incident est venu hier précariser un peu plus les rapports entre les deux communautés chiite et sunnite dans la Békaa. Des hommes armés ont en effet tué par balles deux membres du clan chiite des Jaafar, Ali Karamé et Mohammad Ali, un Turc, Ali Abdo Rachini et un homme du clan Amhaz, Hussein Charif, alors qu’ils roulaient à bord d’une Jeep Cherokee sur une route traversant...

commentaires (7)

On ne peut que condamner et regretter ces crimes odieux qui touchent les innocents surtout . Antoine Sabbagha

Sabbagha Antoine

13 h 32, le 17 juin 2013

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • On ne peut que condamner et regretter ces crimes odieux qui touchent les innocents surtout . Antoine Sabbagha

    Sabbagha Antoine

    13 h 32, le 17 juin 2013

  • Il serait idiot de croire que ce sont des sunnites qui font ça, c'est le fait du pays usurpateur et raciste et uniquement sous ses ordres que se font ces choses, mais tout le monde n'arrive pas à le comprendre. Pendant l'occupation du sud Liban , le hezb ne s'est jamais laissé piéger en attaquant les églises ou les mosquées , il a frappé là où ça a fait le plus mal cad à la tête des comploteurs on connait le résultat une débandade honteuse et mal digérée jusqu'à ce jour.

    Jaber Kamel

    13 h 31, le 17 juin 2013

  • Nous ne devons pas et jamais accepter l'assassinat de citoyens Libanais de cette manière. Nous ne devons ni comprendre ni justifier ces actes barbares de terrorisme quoiqu'il arrive entre nous... le terrorisme et le sionisme ne peuvent être compréhensibles et encore moins justifiables!

    Ali Farhat

    12 h 35, le 17 juin 2013

  • REGRETTABLE ET CONDAMNABLE !

    SAKR LOUBNAN

    06 h 24, le 17 juin 2013

  • "Les habitants de Ersal ont dénoncé cette agression contre des membres honorables de la région...." !? Membres "honorables!", alors "qu’ils faisaient la contrebande de mazout." ! ! Puis, "l’armée ne permettra à personne d’exploiter ce douloureux incident." ! Quand il s'agit de "Contrebandiers", on parle "d'incident douloureux"! ; mais pour les manifestants de l'Option Libanaise tabassés ou Assassinés, on avait quoi communiqué ? Un petit rappel Svp ! Le voici : "Selon l'armée, la victime a été abattue dans la foulée d'une bagarre entre manifestants anti-Hezbollah et partisans du parti chiite devant l'ambassade d'Iran. Une personne a tiré avec un revolver, blessant grièvement un citoyen qui a fini par succomber, a annoncé l'armée dans un communiqué." ! Dans ce cas-ci, on ne parle que d'un banal "citoyen qui a fini par succomber", et non plus "d'incident douloureux" ! ! Yâ harâm....

    Antoine-Serge KARAMAOUN

    06 h 23, le 17 juin 2013

  • Quant est-ce que cette mascarade et cette haine vont-elles se terminer? Je connais très bien la Tribut des Jaafar . Je suis allé souvent à la chasse dans leur territoire malgré que plusieurs personnes me l'ont déconseillé par qu'ils étaient armés. Au contraire, ils m'ont très bien reçu et ce fût un grand honneur pour moi de les avoir rencontrer. Je prie Dieu Tout Puissant afin Qu'Il Sème l'Amour et la Paix parmi les peuples de cette région de notre Liban du Cèdre. Elias W Chalhoub Chalhoub Elias

    Chalhoub Elias

    02 h 48, le 17 juin 2013

  • Voilà le résultat de la folie de Nasrallah et de son hezb de tueurs.

    Saleh Issal

    01 h 11, le 17 juin 2013