X

À La Une

Maroun Baghdadi à l’honneur au Madina

Cinéma À l’occasion du vingtième anniversaire de la disparition du cinéaste libanais Maroun Baghdadi, l’association Nadi Lekol el-Nas organise les « Journées cinématographiques de Maroun Baghdadi ». Un événement qui s’étale du lundi 10 au samedi 15 juin au théâtre al-Madina et qui comprend, outre la projection d’un panel de films, des rencontres et une exposition de photos.
OLJ
06/06/2013

Vingt ans après. Il était essentiel de marquer cette date et de rendre hommage à ce cinéaste disparu, précurseur du cinéma libanais. Pour cela, Nadi Lekol el-Nas a œuvré durant sept ans afin de mettre sur pied ce projet qui a aujourd’hui pris forme. Association culturelle à but non lucratif qui se consacre depuis sa création en 1998 à la promotion des multiples aspects culturels au Liban et dans le monde arabe, Nadi Lekol el-Nas organise ainsi dans différents locaux à Beyrouth des concerts, des projections de films, des pièces de théâtre, des expositions d’art ainsi que des rencontres littéraires visant ainsi à promouvoir les productions cinématographiques et musicales locales tout en insistant sur la nécessité de préserver ce patrimoine.
C’est dans ce cadre-là que l’association a édité sur DVD les films de cinéastes libanais confirmés, tels que Jean Chamoun, Borhan Alaouié, Christian Ghazi ou Hadi Zaccak, ainsi que de réalisateurs palestiniens, tels que May el-Masri, Nasri Hajjaj et Hani Abou Asaad.
Après sept ans de recherches, Nadi Lekol el-Nas est parvenue à faire aboutir ce projet : un hommage au réalisateur libanais Maroun Baghdadi, pionnier du cinéma libanais. Ainsi, en collaboration avec la Fondation Liban Cinéma, l’association avait organisé à Cannes une sorte de préambule à cet événement qui, aujourd’hui, prend toute sa dimension à Beyrouth.

Le projet autour des films de Maroun Baghdadi
Ce projet consiste en un hommage complet à Maroun Baghdadi par l’édition de DVD de tous ses films libanais (non disponibles jusqu’à ce jour), la publication d’un livre sur le réalisateur et de son dernier scénario, ainsi que l’organisation de cette rétrospective réalisée en présence de ses amis et collaborateurs.
Alors que les films de Baghdadi se sont distingués par leur innovation et leur côté avant-gardiste, ils ont longtemps été négligés. « Notre projet consiste à sauver, conserver et diffuser les films de Baghdadi qui sont un héritage culturel pour le Liban et qui traitent principalement de la guerre civile libanaise (1975-1990) », avouent les organisateurs. Portant en elle la mémoire du pays du Cèdre, l’œuvre cinématographique de Baghdadi permettra donc aux Libanais de revisiter leur histoire afin de mieux soulever des questions toujours d’actualité. « Notre projet vise ainsi à renforcer les archives du cinéma libanais et à faire revivre ce patrimoine cinématographique, en particulier chez la jeune génération. »
Pour cela, le projet s’était déroulé en plusieurs étapes : restauration et nettoyage de tous les films de Baghdadi (fictions et documentaires). Transférés de 35 mm et 16 mm sur Betacam Digital, ces films seront par la suite transférés sur DVD. Une insertion de sous-titrage anglais et français a été assurée ainsi que des suppléments (bonus DVD) de 20 minutes pour chaque film. Enfin Nadi Lekol el-Nas a réalisé un court-métrage sur la vie de Maroun Baghdadi.

Programme du festival
Lundi 10 juin  
20h00 : ouverture du festival avec une exposition de photos et un film sur la vie de Maroun Baghdadi, Un réalisateur aux frontières du réel.
21h00 : Beyrouth ya Beyrouth, 110 mn, précédé par les coulisses du film (20 mn).

Mardi 11 juin
18h30 : rencontre sous le titre « Les amis qui ont travaillé avec Maroun Baghdadi », avec Kamal Kassar, Hassan Daoud, Fouad Naïm et Ibrahim el-Ariss, modérateur.
20h30 : Koullouna lil Watan, documentaire de 74 mn, précédé par les coulisses du film (14 mn).
22h00 : Le Martyr (Histoire d’un village), documentaire de 24 mn.

Mercredi 12 juin
18h30 : rencontre avec « ceux qui l’ont connu », avec Charles Ghostine, Souraya Baghdadi, Radwan Kassar et la modératrice Rima Mismar.
20h30 : Hommage à Kamal Joumblatt, documentaire de 54 mn, précédé par les coulisses du film (14 mn).
21h45 : Les mères les plus belles, documentaire de 29 mn, précédé par les coulisses du film (18 mn).

Jeudi 13 juin
18h30 : rencontre autour du sujet « Maroun Baghdadi photographe de la guerre », avec Samir Frangié, Fawaz Traboulsi et Élias Khoury.
20h30 : Chuchotements, avec Nadia Tuéni, documentaire de 93 mn, précédé par les coulisses du film (14 mn).
22h20 : La Guerre contre la guerre, un documentaire de 27 mn.

Vendredi 14 juin
18h30 : rencontre autour du sujet « Expériences de jeunes cinéastes », avec Hadi Zaccak, Élie Khalifé, Ghassan Salhab, Michel Kammoun et, pour modérateur, Nadim Jarjoura.
20h30 : reportages sur la Croix-Rouge (8mn) et sur le journal al-Safir (4 mn) suivis des coulisses de Petites guerres (22 mn) ainsi que du film.

Samedi 15 juin
19h00 : Le Liban, le pays du miel et de l’encens (88 mn), précédé par les coulisses du film (17 mn).
21h30 : Hors la vie (Prix du jury – Cannes 1991), 94 mn, précédé par les coulisses du film (20 mn).

 

 

En marge du Festival de Cannes. Vidéo réalisée par la Fondation Liban Cinéma

 

 

Pour mémoire

Le Liban à Cannes, un devoir de mémoire

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Larijani dans une discussion informelle : Les Américains ont commis une erreur stratégique en tuant Soleimani

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants