X

À La Une

Le chef de l'opposition syrienne en appelle à Berry

Dans la presse Le Hezbollah amasserait des combattants près d'Alep.
olj.com/AFP
04/06/2013

Le chef de la Coalition de l’opposition syrienne, George Sabra, a appelé mardi le président du Parlement libanais à ouvrir des couloirs humanitaires pour évacuer les blessés de la ville syrienne de Qousseir.

 

"Il est impératif de les sortir de la mort vers la vie au Liban ou en Syrie, sinon il y aura un carnage qui entachera de honte notre histoire et ternira pour longtemps nos relations", a déclaré M. Sabra dans un message vidéo.

"Il y a plus de 1.000 blessés, dont 400 sont dans un état critique", a-t-il ajouté. "Nous ne pouvons penser sagement sans avoir recours à M. Berry. Il s’agit d’une responsabilité humaine et nationale, et d’une responsabilité sociale libano-syro-chiite en premier lieu", a-t-il encore dit.

 

 

 

 

Le Hezbollah chiite libanais est impliqué dans l'assaut lancé le 19 mai dernier contre Qousseir (centre), longtemps place forte de la rébellion. L'armée syrienne et le Hezbollah cherchent à prendre cette ville stratégique située près de la frontière libanaise pour ouvrir un passage sûr entre Damas et le littoral syrien, base arrière du régime.

 

Il semblerait néanmoins que le Hezbollah ait décidé d'intervenir en un autre lieu stratégique du conflit syrien. Le coordinateur politique et médiatique de l'armée syrienne libre (ASL, opposition) Louay Moqdad, a révélé mardi que plus de 4.000 combattants du parti chiite se trouvent dans la périphérie d'Alep, dans le nord de la Syrie.
"Les combattants (du Hezbollah) ont pris position dans l'académie d'ingénierie militaire et s'apprêtent à entrer dans la ville d'Alep", a assuré Louay Moqdad dans un entretien avec le quotidien pan-arabe al-Sharq al-Awsat.

Lundi, une source au sein de l'opposition syrienne avait affirmé que des membres du Hezbollah se trouvaient dans le rif d'Alep et se préparaient à lancer un assaut sur cette ville dont la plupart des quartiers sont désormais sous contrôle rebelle. Le même jour, le Washington Post a indiqué, citant un commandant au sein du parti chiite, que le Hezbollah a envoyé dimanche "des milliers de ses combattants vers Alep".

(Reportage : Dans le caza de Baalbeck, presque chaque localité a perdu un combattant du Hezbollah à Qousseir)

"La bataille d'Alep a commencé sur une petite échelle ; on vient d'entrer dans le jeu", précise ce commandant dans un entretien à Beyrouth avec un correspondant du quotidien américain. "Nous allons attaquer les places fortes (des rebelles, ndlr), là où ils croient qu'ils sont en sécurité. Ils vont tomber comme des dominos", ajoute ce commandant, qui a participé aux combats à Qousseir (centre) selon le quotidien.


View Le Hezbollah prêt à s'engager dans la bataille d'Alep ? in a larger map

Selon lui, environ 2.000 combattants du mouvement chiite sont stationnés dans les villages chiites de Zahra et Nubol au nord d'Alep.

(Pour mémoire : « Le Hezbollah perd du terrain au sein de la communauté chiite... »)

Avec l'implication du Hezbollah dans les combats en Syrie se multiplient les dérapages sécuritaires au Liban. Ces derniers jours ont été marqués par une multiplication des tirs d'obus de mortier syriens en territoire libanais, l'explosion de deux roquettes dans la banlieue-sud de Beyrouth, un regain de tension à Saïda et un renouveau des violences à Tripoli, sans compter quelques affrontements entre membres du Hezbollah et rebelles syriens dans la Békaa. Ces combats, près de la ville de Baalbeck ont fait plus de quinze morts, selon des sources de sécurité libanaises.

 

L'opposition syrienne a appelé plusieurs fois le Hezbollah à retirer ses forces de Syrie. Le chef du conseil militaire suprême de l'ASL, Salim Idriss, avait averti mardi dernier que si le Hezbollah n'arrêtait pas dans les 24 heures son "agression" en Syrie, les forces insurgées pourchasseraient les hommes du parti chiite "même en enfer".


Lire aussi
La paralysie des institutions libanaises, l’un des dommages collatéraux de la guerre en Syrie

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Antoine-Serge KARAMAOUN

Au Béret du Désert ? Yâ harâm, il est vraiment Mal tombé !

Tristement Vôtre

Avant d'aller jusqu'à Alep pour sauver la Syrie, pourquoi le Hezb ne va t'il pas libérer Chebaa?? c'est tout à côté! Ah! c'est vrai! il faut laisser Chebaa comme prétexte pour garder les armes...

SAKR LOUBNAN

IL FAUT EN APPELER AUX ABRUTIS OCCIDENTAUX ET ARABES QUI VOUS ONT MIS DANS LA MERDE ET VOUS ONT ABANDONNÉS ! ILS MARCHANDENT AVEC LES RUSSES A COUPS DE SYRIENS !

Jaber Kamel

Mr sabra, vous avez fait le choix d' aliéner votre liberté aux services des yanky sionisés alliés aux salafoqatarowahaboetc... en Syrie, c'est normalement à eux qu'il faudra s'adresser, que vous l'ayez fait et que la réponse ne semble pas vous satisfaire, demandez aux mercenaires sur place de se rendre et de négocier avec la Syrie légitime un nouveau départ pour la reconstruction.Et je vous rassure, des couloirs ont déjà été ouverts pour les mercenaires blessés et les civils sont partis depuis longtemps, si donc vous voulez faire de la com propagandiste, vous êtes mal tombés, parce que ce genre de truc ne marche vraiment pas avec les résistances.

GEDEON Christian

Alep? Drôle d'idée! C'était déjà une drôle d'idée pour les rebelles d'attaquer cette ville qui ne s'était pas soulevée....et c'est encore plus une drôle d'idée de la part du Hezb d'aller traîner ses guêtres aussi loin de nos frontières! Là,je donne ma langue au chat...c'est la surprise du chef...

Pierre Hadjigeorgiou

Qu'ils s'enlisent, qu'ils s'enlisent. Moins ils y en aura mieux on sera! Et des deux bords!

Robert Malek

LOL !

Sabbagha Antoine

Une guerre qui fait rage et qui devient de plus en plus confessionnelle .




Antoine Sabbagha

Jaber Kamel

Pour une fois je suis contre la stratégie du hezb résistant, il devrait se concentrer sur le Golan, pourquoi choisir la facilité avec Alep la future libérée, sauf si cette info est faite pout brouiller les cartes.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : un nœud, trois phases et beaucoup de complications...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué