X

Culture

Beirut Holidays aligne huit spectacles pour sa seconde édition

Conférence de presse C’est neuf jours d’« entertainment » dans le sens le plus complet de ce mot anglo-saxon que promettent les organisateurs de Beirut Holidays dont le début coïncide avec la fête du Fitr. Du 9 au 18 août, aux Souks de Beyrouth,
OLJ
30/05/2013

Après le succès de sa première édition, le festival Beirut Holidays revient cette année avec un programme haut en musique, danse, notes orientales et occidentales. Organisé par Production Factory, Star System et 2U2C, placé sous les auspices de Solidere et le patronage du ministère du Tourisme, Beirut Holidays 2013 propose ainsi un « line-up » de stars de la chanson libanaise, Nancy, Élissa et Waël, émaillé d’un spectacle de ballet pop, d’un hommage à Mohammad Abdel Wahab, d’une soirée de mouachahate et de koudoud aleppines avec Sabah Fakhri, d’une nouveauté locale pop folk nommée Adonis et, last but not least, d’un concert solo du tant attendu Anthony Touma. Le programme a été annoncé hier au cours d’une conférence de presse au Palm Beach Hotel, en présence de Michel Habis (conseiller du ministre du Tourisme), Randa Armanazi (directrice des relations publiques et de la presse à Solidere), Claude Kawas (2U2C), Georges Issa (Production Factory) et Amine Abi Yaghi (Star System).
Oublions les oiseaux de mauvais augure et écoutons plutôt les prédictions des festivals (de Baalbeck à Beiteddine, en passant par Byblos, Jounieh, Zouk et Beyrouth) qui prévoient dans le ciel estival libanais plusieurs alignements de stars.
Le programme de Beyrouth Holidays, dont les billets sont en vente dès aujourd’hui online sur le site de Virgin Ticketing et dès lundi dans les branches de Virgin (01-999666), se présente comme suit :

9 août : Nancy Ajram
La chanteuse inaugure les festivités à 21h. La star libanaise, dernièrement juge dans « Arab Idol », ambassadrice de bonne volonté auprès de l’Unesco, nommée en 2004 par l’hebdomadaire américain Newsweek parmi les personnalités les plus influentes dans le monde arabe, possède un fan club qui englobe petits et grands puisque son répertoire inclut, outres ses succès indémodables, des chansonnettes comptines pour enfants qu’elle ne manquera pas d’interpréter lors de son concert beyrouthin.

10 août : Safwan Bahlawan
L’artiste syrien, accompagné de la chanteuse Samar Kammouj et du maestro Adnane Nmeir, dirigeant sa troupe, rend un hommage au grand Mohammad Abdel Wahab. Une soirée de tarab pur en compagnie d’artistes qui n’ont plus rien à prouver. Ou peut-être si, une chose : que le chant arabe noble sait encore et toujours enchanter les oreilles mélomanes.

11 août : Waël Kfoury
Prince de la romance. Il s’agit là d’une des rares apparitions en concert de ce natif de Haouch el-Oumara. Belle gueule, belle voix, il s’est taillé une bonne réputation dans la chanson arabe romantique. Kfoury, « Waël » tout court pour les fans, chante l’amour encore et toujours dans son dernier CD intitulé Ya Dalli ya rouhi.

12 août : Anthony Touma
Seul avec son piano. Ce talent libanais, exporté avec succès au « The Voice » français (il a atteint la demi-finale), va être « rapatrié » cet été pour un concert où il apparaîtra en tête à tête avec son clavier... et sa voix qui monte haut, très haut. À l’instar de ce jeune qui ne va pas tarder, on l’espère, à constituer son propre répertoire de hits made in Touma.

13 août : Sabah Fakhry.
« Une légende vivante » de la chanson traditionnelle d’Alep, qui a fait de rares apparitions sur la scène libanaise après quelques concerts mémorables dont quelques-uns au Festival de Beiteddine. Une carrière qui s’étend sur un demi-siècle, une voix puissante et veloutée à la fois, sans oublier une présence scénique charismatique, Fakhry revisite les indémodables du répertoire des mouachahate et des koudouds d’Alep.

 

(Voir aussi, le programme de la fête de la Musique)



Les 15 et 16 août : les Bad Boys of Dance
Ils présentent un show à grand succès intitulé « Rock the Ballet ». Comme son titre l’indique un peu, il s’agit d’un spectacle de danse de ballet pop et même un peu rock où les danseurs, de formation classique, font éclater les barrières et sautent (à grand écart, avec moult pirouettes) dans la performance gymnastique sur des grands hits pop du moment. La compagnie BBD a été fondée par Rasta Thomas en 2007. Son premier show a eu lieu lors du 75e anniversaire du prestigieux Festival de danse américain à Jacob’s Pillow, dans l’État de New York. Et depuis, rien n’arrête ces danseurs virtuoses, sexy, athlétiques, pleins d’humour. Pour toute la famille.

17 août : Élissa
La présentation pourrait s’arrêter là. La star libanaise, primée plusieurs fois aux MTV Music Awards, faisant partie du jury de « X Factor Middle East », a fait en effet beaucoup parler d’elle musicalement parlant. Mais ses nombreux fans se sentent surtout très proches de la belle à travers ses nombreux « tweets » dans lesquels elle partage ses joies, ses attentes, ses débats passionnés (notamment sur les droits de la femme et le mariage civil) et ses... chocolats chauds du soir.

18 août : Adonis
Un band libanais pop folk. Le festival encourage de jeunes talents locaux. Ainsi, le band chante en arabe sur des notes aux sonorités occidentales. Quatre jeunes artistes ayant déjà à leur actif un premier single intitulé Daw el-baladiyyé (la lumière de la municipalité). Léger, corsé, ironique et attachant...

 


Pour mémoire

Baalbeck + Faithfull : des temples, un mythe

 

Beiteddine 2013, une 28e édition envers et contre tout !

 

Byblos 2013 : un bouquet de concerts antidotes...

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants