Liban

Paris : « Probable » implication de la Syrie dans l’assassinat d’el-Hassan

OLJ
22/10/2012

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a jugé hier « probable » l’implication de Damas dans l’attentat à la voiture piégée qui a tué vendredi à Beyrouth le chef des renseignements de la police Wissam el-Hassan, bête noire du régime syrien.


« C’est probable (...). On ne sait pas encore qui est derrière (l’attentat) mais tout indique que c’est le prolongement de la tragédie syrienne », a ainsi déclaré M. Fabius sur Europe 1 et I-télé, accusant le président syrien Bachar el-Assad « d’essayer d’élargir la contagion » du conflit dans les pays voisins de la Syrie. « Je voudrais dire à quel point nous condamnons cet attentat épouvantable, combien nous sommes solidaires avec la population libanaise, avec son gouvernement, je pense au président Sleiman et au Premier ministre Mikati », a-t-il poursuivi, répétant : « Je pense que c’est effectivement un prolongement de ce qui se passe en Syrie, ce qui rend encore plus nécessaire le départ de Bachar el-Assad. »


« L’intérêt de Bachar, qui est un manipulateur, c’est d’élargir la contagion en Turquie, en Jordanie, au Liban », a affirmé M. Fabius, soulignant la « présence » du Hezbollah dans le conflit syrien.


« Le Hezbollah est dans le gouvernement libanais, et on ne voyait pas trop sa présence dans le conflit syrien. Mais depuis quelques jours, il y a la présence de militants Hezbollah dans le conflit, un drone qui a été envoyé sur Israël », a encore dit le locataire du Quai d’Orsay. « Il semble qu’il y ait une volonté du Hezbollah et donc de l’Iran de manifester encore plus expressément leur présence (aux côtés du régime de Damas, NDLR), et nous ne pouvons pas être d’accord avec ça », a-t-il conclu.


Signalons que M. Fabius a pris contact hier par téléphone avec le Premier ministre Nagib Mikati, le président de la Chambre Nabih Berry, ainsi qu’avec le chef du PSP, Walid Joumblatt.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.